Nos experts

Les cliniques

Le magazine a été créé pour vous aider dans les moments difficiles lorsque vous ou vos proches êtes confrontés à une sorte de problème de santé!
Allegolodzhi.ru peut devenir votre assistant principal sur le chemin de la santé et de la bonne humeur! Des articles utiles vous aideront à résoudre les problèmes de peau, d'embonpoint, de rhume, vous diront quoi faire avec les problèmes d'articulations, de veines et de vue. Dans les articles, vous trouverez des secrets pour garder la beauté et la jeunesse à tout âge! Mais les hommes ne sont pas restés sans attention! Pour eux, il y a toute une section où ils peuvent trouver de nombreuses recommandations et conseils utiles sur la partie masculine et pas seulement!
Toutes les informations sur le site sont à jour et disponibles 24/7. Les articles sont constamment mis à jour et vérifiés par des experts dans le domaine médical. Mais dans tous les cas, rappelez-vous toujours, vous ne devriez jamais vous engager dans l'automédication, il est préférable de contacter votre médecin!

Antihistaminiques pendant la grossesse: caractéristiques d'utilisation

Types de drogues

Les antihistaminiques existent en trois générations, en fonction des effets sur le corps et du délai de commercialisation. Les médicaments plus modernes ont un faible niveau de toxicité et ont un effet sélectif sur l'allergène sans provoquer de changements systémiques..

Les antihistaminiques de 1ère génération affectent tout le corps. Ils inhibent non seulement la production d'histamine, mais affectent également le fonctionnement des organes internes. Les produits chimiques peuvent pénétrer le placenta, affectant le développement et la formation du fœtus.

De nombreux médicaments ont un effet sédatif, ce qui entraîne une somnolence, une réaction inhibée, une faiblesse. Les antihistaminiques de ce groupe comprennent Zirtek, Tavegil, Diphenhydramine, Allergodil, Diazolin.

Les médicaments de 2e génération soulagent les symptômes d'allergies et soulagent la maladie. Ils affectent négativement le fonctionnement du muscle cardiaque, sans affecter le système nerveux. Pendant la grossesse, l'utilisation de médicaments est autorisée comme prescrit par le médecin, lorsque le bénéfice attendu dépasse les risques. Les médicaments de ce groupe comprennent Fenistil, Loratadin, Astemizol.

Les antihistaminiques de 3ème génération sont les plus modernes et les plus sûrs. Ils réduisent efficacement les manifestations des allergies, inhibent la synthèse de l'histamine, soulagent la maladie sans avoir d'effet sédatif ou cardiotoxique. Les derniers médicaments incluent Fexadin, Eden, Telfast, Erius.

Médicaments autorisés

Si les premiers signes d'une allergie apparaissent pendant la grossesse, informez-en immédiatement votre gynécologue et consultez un allergologue. La maladie ne peut être ignorée ou auto-médicamentée, car cela menace le développement de complications chez la femme ou de pathologies chez le bébé.

Le traitement médicamenteux pour les femmes enceintes est prescrit avec une extrême prudence lorsque les avantages pour la mère l'emportent sur les risques potentiels pour le fœtus. Indications d'utilisation des antihistaminiques: choc anaphylactique, urticaire sévère, essoufflement, gonflement des muqueuses.

Le médecin évalue l'état général de la femme, l'âge gestationnel et la nécessité d'utiliser des médicaments. La tâche principale du spécialiste est d'alléger la condition de la femme enceinte sans nuire au fœtus.

En cas d'allergies, les antihistaminiques ne sont prescrits que dans des cas exceptionnels, lorsque la maladie menace la vie et la santé de la future mère ou du bébé.

Au 2ème trimestre, l'enfant est mieux protégé grâce au placenta formé. Il minimise l'impact négatif sur le fœtus des médicaments que prend la femme enceinte. Cependant, les antihistaminiques peuvent pénétrer dans la circulation sanguine et pénétrer dans le corps émergent. Pendant cette période, les médicaments contre les allergies sont prescrits selon des indications strictes.

Au cours du deuxième trimestre, l'utilisation de Suprastin, Azelastine et Zirtek est autorisée. La posologie et la durée du traitement sont déterminées par le médecin.

Au 3e trimestre, il y a un danger pour le bébé lors de la prise d'antihistaminiques. Si nécessaire, le médecin prescrit les moyens les plus sûrs de la dernière génération. Les médicaments contre les allergies doivent être arrêtés avant l'accouchement, car ils peuvent interférer avec le centre respiratoire du bébé..

De plus, les femmes enceintes se voient prescrire des vitamines qui réduisent les manifestations d'une réaction allergique. L'acide ascorbique (vitamine C) réduit les symptômes respiratoires. La nicotinamide (PP) supprime les symptômes négatifs qui se produisent en réponse au pollen végétal. L'acide pantothénique (vitamine B5) soulage la rhinite allergique.

Moyens interdits

En pharmacologie, un certain nombre d'antihistaminiques sont isolés, dont l'utilisation est strictement interdite pendant la grossesse. Ces médicaments sont contre-indiqués quels que soient l'âge gestationnel de l'enfant et l'état de la femme.

  • Diphenhydramine. Le médicament augmente le tonus utérin, ce qui peut entraîner une fausse couche ou une naissance prématurée.
  • Terfénadine. Le médicament entraîne une inhibition de la croissance du bébé, une mauvaise prise de poids.
  • Tavegil. Selon les tests sur les animaux, le médicament provoque des pathologies graves et des anomalies du fœtus.
  • Pipolfen, Fexadine, Astemizole, Betadrin, Claritin. Les médicaments peuvent avoir des effets toxiques sur le fœtus..
au contenu ↑

Prévention des allergies

Observer les mesures préventives pour éviter une réaction allergique..

  • Suivez un régime hypoallergénique et jetez les aliments à haut indice allergène (œufs, lait, miel, fruits de mer, agrumes, chocolat).
  • Évitez le stress, la forte détresse émotionnelle.
  • Menez une vie saine: marchez souvent au grand air, faites des exercices spéciaux pour les femmes enceintes.
  • Ne commencez pas les animaux de compagnie, afin de ne pas provoquer le développement d'une allergie à leur pelage ou à leur salive.
  • Mouiller régulièrement la pièce, aérer la pièce, changer de lit et de sous-vêtements.

Les antihistaminiques pendant la grossesse sont prescrits par un médecin dans des cas exceptionnels lorsqu'une allergie menace la vie, la santé de la mère ou de l'enfant. Le traitement est effectué sous la supervision d'un spécialiste avec une évaluation constante du bien-être de la femme et de l'état du fœtus.

Une réaction allergique est provoquée par un pathogène, sous l'influence duquel la production d'histamine commence dans l'organisme. Il devient actif, des symptômes allergiques se produisent.

Les médicaments antiallergiques réduisent la libération d'histamine, la remboursent. Ainsi, les symptômes cliniques sont éliminés..

Important! Les moyens contre les manifestations allergiques pendant la période périnatale peuvent être utilisés non seulement pour l'usage auquel ils sont destinés, mais aussi dans le but d'éliminer l'insomnie, le SRAS, les vomissements.

Par exemple, garder un animal de compagnie à la maison avec une intolérance à son pelage, des erreurs dans le régime alimentaire en cas de rejet des propriétés protectrices de certains produits du menu.

  • Suprastin - nommé au deuxième trimestre;
  • Cromolin-sodium - soulage l'asthme bronchique, déconseillé pour la première fois depuis 12 semaines;
  • Eden, Telfast, Claritin - utilisés si nécessaire;
  • Diazolin - est autorisé à traiter une réaction allergique au cours du troisième trimestre;
  • Zyrtec - indiqué pendant la grossesse aux 2e et 3e trimestres, mais uniquement si le bénéfice probable pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus.

La liste ci-dessus d'antihistaminiques pour les femmes enceintes peut provoquer une atopie s'ils ne sont pas sélectionnés correctement. L'auto-nomination est interdite!

Quels médicaments anti-allergiques sont prescrits dans différents trimestres

À chaque période de gestation, seuls certains médicaments peuvent être utilisés..

TrimestreQuels médicaments peuvent être pris
Seconde. Il n'y a aucune interdiction stricte; la plupart des organes du fœtus sont déjà formés.

Pendant la grossesse au 2e trimestre, de telles pilules contre les allergies sont prescrites: Suprastin, Levocetirizine, Zirtec, Desloratadine.Troisième. Au stade final de la gestation, la plupart des agents antiallergiques sont autorisés..

Tous les organes sont formés chez le fœtus, il est seulement important de ne pas nuire au processus de naissance.Ce qui est possible d'une allergie pendant la grossesse au 3ème trimestre: Zirtek, Azelastine, Claritin, Desloratadine.

Après avoir évalué l'état de la femme et les résultats des tests, le médecin décide quels antihistaminiques peuvent être utilisés et fixe la durée du cycle d'administration.

Antihistaminiques de grossesse interdits

La liste des médicaments contre les allergies à ne pas prendre est longue. Cela est dû à leur effet négatif sur le fœtus, à leurs effets secondaires et au manque d'informations statistiques sur la tolérance pendant la gestation. Les articles suivants sont interdits.

  • Diphenhydramine - affecte les contractions utérines, n'est pas prescrite pendant toute la période de gestation;
  • Betadrin - ne peut être utilisé à aucun trimestre;
  • Tavegil - son utilisation devient parfois la cause du développement de défauts chez le bébé, est contre-indiquée;
  • Claritin - lorsqu'il porte un embryon, un médecin ne peut prescrire ce remède qu'en cas d'absolue nécessité;
  • Pipolfen - ne peut pas être consommé pendant toute la période de gestation;
  • Astémizole - a un effet tératogène, est interdit;
  • Ketotifen, Histaglobulin, Zafirlukast - sont contre-indiqués.

Pratiquement aucun antihistaminique n'est prescrit pendant la grossesse au cours du premier trimestre. Dans cette période, tous les organes et systèmes sont formés. Les médicaments antiallergiques sont utilisés lorsque le médecin voit des menaces pour la vie de la mère. Ils ne sont pas non plus prescrits avant la naissance pour garder le bébé actif..

Effets secondaires

Chaque remède a un certain nombre d'effets secondaires. Les médicaments ont un fort effet sédatif, certains sont célèbres pour leur effet relaxant musculaire..

L'effet intra-utérin des antihistaminiques peut se manifester par une hypotrophie infantile, qui affecte également son activité.

Quels sont les effets secondaires des médicaments spécifiques:

  • Diphenhydramine - capable d'augmenter le tonus utérin, de provoquer sa réduction;
  • Terfénadine - entraîne une perte de poids chez un nourrisson;
  • Pipolfen - il n'est pas souhaitable d'utiliser en raison de son effet inhibiteur sur le système nerveux central;
  • Betadrin - augmente le risque d'avortement spontané;
  • Astémizole - affecte le foie, le rythme cardiaque, a un effet toxique sur le fœtus.

Si la situation le permet, un traitement local et symptomatique est effectué et des antihistaminiques sont prescrits à petites doses avec une durée de consommation limitée..

Vitamines pour les allergies pendant la période périnatale

Les vitamines aident efficacement à lutter contre l'état pathologique. Ils doivent également être utilisés pendant la période périnatale pour combler la pénurie d'oligo-éléments utiles dans le corps..

  1. La vitamine C.L'élément trace empêche efficacement la réaction anaphylactique, réduit la fréquence des symptômes allergiques.
  2. Vitamine B12. Cette substance est reconnue comme un puissant anti-allergène naturel, qui aide à lutter contre la dermatose et l'asthme..
  3. Acide pantothénique ou vitamine B5. Il montre un effet élevé avec des manifestations saisonnières accompagnées de rhinite allergique..
  4. Nicotinamide ou vitamine PP. Les oligo-éléments facilitent l'allergie printanière au pollen végétal.

La durée du cycle d'administration dépend de l'intensité des symptômes et est définie strictement individuellement.

Antihistaminiques efficaces: leur description

Suprastin

Le médicament est largement populaire dans la lutte contre diverses manifestations d'intolérance. Il est toléré normalement, n'a aucun effet négatif sur le fœtus.

Parmi les inconvénients figurent des effets secondaires sous forme de somnolence, de sécheresse dans l'oropharynx.

Diazolin

La diazoline n'a pas un effet aussi rapide que Suprastin, mais élimine efficacement les manifestations d'allergies chroniques. La diazoline ne provoque pas de somnolence, elle est prescrite à n'importe quelle période de gestation, sauf pendant les 2 premiers mois.

Cétirizine

La cétirizine est une nouvelle génération de médicaments anti-allergiques. Selon les instructions, il n'est pas utilisé pendant la période périnatale et lactationnelle.

En raison de la nouveauté du produit, il n'existe aucune donnée concernant sa sécurité. Appliquer au 2ème et 3ème trimestre, en cas de besoin aigu.

Claritin

L'ingrédient actif est la loratadine. Il est publié sous différents noms: Claritin, Loratadin, Lomilan, Lotharen. L'effet de ce médicament sur le fœtus n'a pas été étudié en raison de sa nouveauté. Parmi les avantages du médicament, une action rapide, un large éventail d'effets, 1 fois par jour, un manque de somnolence se distinguent. Prix ​​- de 200 à 500 roubles.

Conseils utiles pour éviter les allergies aux femmes enceintes

Les médecins recommandent de prêter attention aux régimes hypoallergéniques. Ils ont un effet préventif..

Il vaut mieux pour une future mère d'exclure des produits du menu alimentaire qui peuvent provoquer une réponse immunitaire inadéquate. Ceux-ci inclus:

Une bonne nutrition aidera non seulement à prévenir les réactions allergiques, mais aussi à saturer le corps en vitamines.

Pendant la grossesse, une restructuration cardinale du corps féminin se produit, dans laquelle des processus et des phénomènes auparavant inhabituels sont lancés. L'allergie en fait partie. Comment traiter les antihistaminiques qui peuvent être utilisés pendant la grossesse - la future mère se pose des questions en prenant soin de la santé du bébé.

L'allergie est-elle dangereuse pour l'enfant?

L'organisme produit des anticorps (antigènes) qui provoquent la sécrétion d'histamines par les mastocytes. C'est sous l'influence des histamines que tous les symptômes d'allergie connus apparaissent:

  • rougeur, gonflement de la peau;
  • démangeaisons, brûlures des zones touchées;
  • larmoiement
  • nez qui coule
  • nausées Vomissements;
  • abaisser la pression artérielle;
  • toux, éternuements, etc..

Cependant, seule la femme enceinte ressent ces symptômes - l'enfant seul ne fait pas face à une réaction allergique, car les histamines ne peuvent pas traverser la barrière placentaire. Mais les antihistaminiques pris par une femme peuvent nuire au développement de l'enfant.

Pour cette raison, presque tous les antihistaminiques pour les femmes enceintes sont interdits.

Remèdes contre les allergies I génération

La première génération de médicaments est la plus imparfaite: leur effet est le plus court (seulement environ 4 à 6 heures), et les effets secondaires sont les plus nombreux et les plus prononcés, y compris ils ont un fort effet inhibiteur sur le système nerveux central. De nombreuses études ont prouvé que leur utilisation peut provoquer le développement de défauts chez le fœtus, de sorte que les médicaments de première génération ont des contre-indications absolues pendant la grossesse.

Le seul cas où leur utilisation peut être justifiée est le développement de l'état d'une future mère menaçant le pronostic vital (choc anaphylactique, œdème de Quincke). La décision concernant l'utilisation de médicaments de première génération chez une femme enceinte ne doit être prise que par un allergologue et uniquement après une évaluation approfondie de tous les risques pour la mère et l'enfant.

Antihistaminiques de 1ère génération: Diphenhydramine, Suprastin, Fenkarol, Diazolin, Tavegil

Quels antihistaminiques peuvent être pris pendant la grossesse?

Contenu:

Quels antihistaminiques peuvent être utilisés pendant la grossesse?

Une réaction allergique peut se faire sentir dans n'importe quel segment de la vie et la période de gestation ne fait pas exception. Si une allergie aggrave considérablement la santé de la patiente ou menace même sa vie, le médecin prescrira des antihistaminiques en tenant compte de la grossesse. L'objectif est de fournir un bénéfice maximal à la mère et au développement fœtal.

Une certaine partie des médicaments a un effet tératogène, ce qui signifie la possibilité d'une physiologie anormale chez l'enfant à naître. En plus des malformations, des anomalies peuvent survenir, entraînant la mort. Ces anomalies de l'action de nombreux médicaments sont évaluées en laboratoire lors d'études animales. Il est important de se rappeler que pour un organisme avec une grossesse précoce, de nombreux médicaments peuvent produire cet effet. Bien que tous les médicaments soient destinés à traiter des maladies, la liste des médicaments approuvés est particulièrement rare pendant la grossesse d'un trimestre. Malheureusement, les antihistaminiques ne sont pas inclus dans cette liste..

Une hypersensibilité pendant la grossesse, en réaction à des modifications de la capacité de travail du système immunitaire, peut apparaître pour la première fois. Si le patient était auparavant préoccupé par des symptômes allergiques, il est possible qu'ils changent de gravité à un moment particulier où l'enfant attend.

Les variétés d'allergies chez les femmes enceintes sont reconnues:

  • nez qui coule (rinçage) comme option la plus fixe. La rhinite n'est pas nécessairement saisonnière, survient souvent au début des 2 trimestres;
  • l'eczéma, c'est une dermatite locale / de contact;
  • conjonctivite d'une forme isolée (rare) et en combinaison avec une rhinite;
  • syndrome d'asthme bronchique, dont l'exacerbation est possible à la fin du 2e trimestre de la grossesse;
  • urticaire;
  • Œdème de Quincke (dans les cas graves) et choc anaphylactique.

Le traitement nécessaire prescrit par le médecin doit être strictement effectué, car les allergies chez la mère peuvent entraîner une hypoxie dans le corps dans l'estomac. Une insuffisance respiratoire causée par un gonflement de la muqueuse nasale ou des changements dans les poumons peut provoquer un spasme des vaisseaux placentaires.

3 générations de médicaments antihistaminiques ont été étudiées actuellement. Ils ont un seul principe d'action, et le nombre distinct est la sélectivité de l'attachement des molécules de médicament aux formations réceptrices du corps.

L'histamine est sécrétée par certains mastocytes et provoque des symptômes allergiques immédiats. Ce facteur biogène se fixe à un récepteur spécial. Les récepteurs sont situés à différents endroits, indiqués par la lettre de l'alphabet latin - H. Sur les 3 types de récepteurs, H1 est présent dans tous les tissus, ce sont les plus courants. Les récepteurs H2 sont localisés dans l'estomac et dans le système nerveux sont H3.

Un antihistaminique active les récepteurs libres et les bloque pendant un certain temps. Pour l'histamine sécrétée, il reste moins de points d'application, ce qui entraîne une diminution des manifestations allergiques. L'attachement sélectif des particules moléculaires du médicament à un minimum minimise les effets secondaires lorsqu'il est prescrit.

Subdiviser les médicaments de composition chimique différente en fonction de la génération de médicaments.

La première génération d'antihistaminiques a un effet puissant et rapide, une faible sélectivité et un effet anticholinergique supplémentaire. Le groupe comprend: Pipolfen, Suprastin, Tavegil, Diphenhydramine et Diazolin. L'effet secondaire dominant est la sédation..

Fenistil, Claritin, Astemizole - représentants de la génération II. Ils n'exercent pas d'effet inhibiteur sur la NS centrale, car ils ne pénètrent pas la barrière hémato-encéphalique. Les médicaments ne bloquent pas les récepteurs H3, mais la récupération se produit après 2 à 3 semaines d'utilisation régulière.

La réception de médicaments modernes de la troisième génération est destinée au traitement à long terme d'une maladie allergique. L'effet cardiotoxique inhérent à certains antihistaminiques de 2e génération n'est pas bien toléré. Zirtek, Cetirizine, Cetrin, Telfast et Erius sont en demande.

L'état de grossesse peut provoquer des réactions allergiques aiguës et il est nécessaire de les arrêter rapidement. Mais nous ne devons pas oublier les effets secondaires et l'effet spécial des médicaments sur le fœtus, nous n'utilisons donc que des formes posologiques efficaces et assez sûres. N'oubliez pas que tous les antihistaminiques ne peuvent pas être utilisés dans une position «intéressante» et par automédication..

L'initiative personnelle et le manque de contrôle sont inacceptables même en prenant des antihistaminiques approuvés. Vous ne pouvez pas les prendre sans consulter un allergologue qui choisit un traitement personnel. Les patientes enceintes présentant une réaction aiguë doivent être hospitalisées avec la nomination d'une thérapie complexe intensive. Il est très important d'arrêter rapidement et professionnellement l'état dangereux du patient..

Au cours du premier trimestre, les antihistaminiques ne sont pas pris si possible. À ce stade, un pourcentage important de l'influence des médicaments sur l'évolution des organes, le développement de complications de la physiologie intra-utérine chez le fœtus est noté. Par exemple, Tavegil et Astemizole ont un effet embryotoxique et la Betadrin peut provoquer des contractions de l'organe génital (utérus), la diphenhydramine provoque un avortement spontané. En ce qui concerne la menace pour la vie de la mère ou les cas d'échec du traitement, le médecin peut décider de prendre certains des médicaments de première génération.

Si le bol des avantages potentiels l'emporte sur le bol des risques potentiels, alors aux 2e et 3e trimestres de la grossesse, des antihistaminiques sont pris. Les allergologues recommandent l'utilisation de la loratadine (Claritin), de la cétirizine, de la fexadine (Telfast). Les réactions allergiques aiguës sont éliminées par les agents de santé utilisant Suprastin. Avant la naissance, ils annulent la réception.

Vidéo: conditions allergiques pendant la grossesse.

Basé sur des matériaux de nedeli-beremennosti.com

Quels antihistaminiques peuvent être pris pendant la grossesse?

L'apparition de réactions allergiques est possible à tous les stades de la vie, y compris pendant la période de gestation. S'ils menacent la vie ou aggravent considérablement le bien-être d'une femme, le médecin peut prescrire des antihistaminiques pendant la grossesse. Cette décision est prise en tenant compte des avantages potentiels pour la mère et du risque pour le fœtus..

Il existe un certain nombre de médicaments ayant des effets tératogènes, c'est-à-dire qu'ils provoquent des malformations ou des écarts incompatibles avec la vie de l'enfant à naître. La possibilité de cet effet est évaluée principalement lors de recherches sur des animaux de laboratoire. Il convient de rappeler que dans les premiers stades, la plupart des médicaments destinés au traitement de diverses maladies peuvent affecter cela. Par conséquent, au 1er trimestre de la grossesse, la liste des médicaments approuvés est très rare et les antihistaminiques ne sont pas inclus.

Une réaction d'hypersensibilité pendant la grossesse peut survenir pour la première fois, ce qui est associé à un changement dans le fonctionnement du système immunitaire au cours de cette période. Si une femme souffrait de maladies allergiques, leur gravité peut changer pendant la grossesse.

Les principaux types de manifestations allergiques chez la femme enceinte:

  • la rhinite est l'option la plus courante, pas nécessairement de nature saisonnière, survenant généralement à partir du 2e trimestre;
  • conjonctivite, rarement trouvée sous forme isolée, généralement associée à une rhinite;
  • dermatite ou eczéma des démangeaisons locales (contact);
  • urticaire, dans les cas graves, œdème de Quincke;
  • des symptômes d'asthme bronchique dont le risque d'exacerbation est plus élevé à la fin du 2ème trimestre de la grossesse;
  • choc anaphylactique.

Les allergies maternelles peuvent provoquer une hypoxie fœtale. Les raisons en sont un spasme des vaisseaux du placenta avec l'utilisation de certains médicaments, une insuffisance respiratoire avec gonflement de la muqueuse nasale ou du tissu pulmonaire. Par conséquent, le médecin prescrit le traitement nécessaire, y compris les antihistaminiques pendant la grossesse.

Actuellement, il existe 3 générations d'antihistaminiques. Le principe d'action est le même pour eux, et les différences résident dans la précision et la sélectivité de l'attachement des molécules médicamenteuses aux sites récepteurs du corps..

L'histamine est responsable de l'apparition de symptômes d'allergie immédiats. Il est sécrété par des mastocytes spéciaux et attaché à 3 types de récepteurs spéciaux. Ils sont situés à différents endroits et sont désignés par la lettre latine H. Les récepteurs H1 sont les plus courants, ils se trouvent dans presque tous les tissus, H2 dans l'estomac et H3 dans le système nerveux.

Les antihistaminiques absorbent les récepteurs libres et les bloquent pendant un certain temps. En conséquence, il existe peu de points d'application pour l'histamine sécrétée, ce qui entraîne une diminution de la gravité des réactions allergiques. L'augmentation de la sélectivité de l'attachement au médicament minimise les effets secondaires lors de son utilisation.

Les antihistaminiques se présentent sous différentes structures chimiques, selon la classe (génération) de médicaments.

Les antihistaminiques de 1ère génération ont un effet puissant et rapide, une faible sélectivité et une action anticholinergique supplémentaire. Ce groupe comprend Suprastin, Diphenhydramine, Pipolfen, Diazolin et Tavegil. Le principal effet secondaire est la sédation..

Les représentants de la 2e génération sont Claritin, Astemizol, Fenistil. Ils n'inhibent pas le système nerveux central, car ils ne pénètrent pas la barrière hémato-encéphalique et ne bloquent pas les récepteurs H3. Mais le résultat du traitement ne peut être attendu qu'après quelques semaines d'utilisation régulière.

Les médicaments modernes de 3 générations sont également destinés à la thérapie à long terme des maladies allergiques. Ils n'ont pas l'effet cardiotoxique, inhérent à certains représentants de la 2ème génération d'antihistaminiques, bien toléré. Les plus utilisés sont la cétirizine (Zirtek, Cetrin), Erius, Telfast.

Pendant la grossesse, il peut être nécessaire à la fois de soulager rapidement la réaction allergique aiguë qui s'est produite et de traiter à long terme la maladie. Mais compte tenu des effets secondaires et de la possibilité de l'effet des médicaments sur le fœtus, il est important d'utiliser non seulement des moyens efficaces, mais aussi tout à fait sûrs. Par conséquent, loin de tous les antihistaminiques sont acceptables pour les femmes dans une position «intéressante»..

Même les antihistaminiques autorisés ne peuvent pas être pris de leur propre initiative et incontrôlés. La consultation obligatoire d'un allergologue est requise, qui sélectionnera le bon traitement. Les femmes enceintes ayant une réaction aiguë sont hospitalisées. Une thérapie complexe intensive leur est prescrite pour arrêter rapidement la condition dangereuse qui est apparue..

Lorsqu'une réaction d'hypersensibilité se produit au cours du premier trimestre, il n'est pas souhaitable de prendre des antihistaminiques. En effet, à ce stade, le risque de développer des complications de grossesse et l'effet des médicaments sur la formation d'organes chez un enfant est très élevé. Par exemple, Astemizole et Tavegil ont un effet embryotoxique. La diphenhydramine et la bétadrine peuvent provoquer des contractions utérines et entraîner une fausse couche. Dans le même temps, si la vie de la mère est menacée ou si le traitement de la toxicose précoce est inefficace, le médecin peut décider de prescrire certains médicaments de 1ère génération.

Au cours des 2e et 3e trimestres de la grossesse, les antihistaminiques peuvent être pris sur recommandation d'un allergologue si le bénéfice potentiel d'un tel traitement dépasse les risques potentiels. Les plus utilisés sont la cétirizine, la loratadine (claritine), la fexadine (telfast). Suprastin est utilisé pour traiter les réactions allergiques aiguës sous la surveillance stricte d'un médecin..

Avant d'accoucher, il est conseillé d'annuler les antihistaminiques afin de ne pas provoquer de sédation chez le nouveau-né et de ne pas supprimer le travail de son centre respiratoire.

Donc, si nécessaire, il est possible d'utiliser des antihistaminiques pendant la grossesse, mais uniquement sous la stricte surveillance d'un médecin.

Quels antihistaminiques peuvent être utilisés pendant la grossesse?

Une réaction allergique peut se faire sentir dans n'importe quel segment de la vie et la période de gestation ne fait pas exception. Si une allergie aggrave considérablement la santé de la patiente ou menace même sa vie, le médecin prescrira des antihistaminiques en tenant compte de la grossesse. L'objectif est de fournir un bénéfice maximal à la mère et au développement fœtal.

Une certaine partie des médicaments a un effet tératogène, ce qui signifie la possibilité d'une physiologie anormale chez l'enfant à naître. En plus des malformations, des anomalies peuvent survenir, entraînant la mort. Ces anomalies de l'action de nombreux médicaments sont évaluées en laboratoire lors d'études animales. Il est important de se rappeler que pour un organisme avec une grossesse précoce, de nombreux médicaments peuvent produire cet effet. Bien que tous les médicaments soient destinés à traiter des maladies, la liste des médicaments approuvés est particulièrement rare pendant la grossesse d'un trimestre. Malheureusement, les antihistaminiques ne sont pas inclus dans cette liste..

Une hypersensibilité pendant la grossesse, en réaction à des modifications de la capacité de travail du système immunitaire, peut apparaître pour la première fois. Si le patient était auparavant préoccupé par des symptômes allergiques, il est possible qu'ils changent de gravité à un moment particulier où l'enfant attend.

Les variétés d'allergies chez les femmes enceintes sont reconnues:

  • nez qui coule (rinçage) comme option la plus fixe. La rhinite n'est pas nécessairement saisonnière, survient souvent au début des 2 trimestres;
  • l'eczéma, c'est une dermatite locale / de contact;
  • conjonctivite d'une forme isolée (rare) et en combinaison avec une rhinite;
  • syndrome d'asthme bronchique, dont l'exacerbation est possible à la fin du 2e trimestre de la grossesse;
  • urticaire;
  • Œdème de Quincke (dans les cas graves) et choc anaphylactique.

Le traitement nécessaire prescrit par le médecin doit être strictement effectué, car les allergies chez la mère peuvent entraîner une hypoxie dans le corps dans l'estomac. Une insuffisance respiratoire causée par un gonflement de la muqueuse nasale ou des changements dans les poumons peut provoquer un spasme des vaisseaux placentaires.

3 générations de médicaments antihistaminiques ont été étudiées actuellement. Ils ont un seul principe d'action, et le nombre distinct est la sélectivité de l'attachement des molécules de médicament aux formations réceptrices du corps.

L'histamine est sécrétée par certains mastocytes et provoque des symptômes allergiques immédiats. Ce facteur biogène se fixe à un récepteur spécial. Les récepteurs sont situés à différents endroits, indiqués par la lettre de l'alphabet latin - H. Sur les 3 types de récepteurs, H1 est présent dans tous les tissus, ce sont les plus courants. Les récepteurs H2 sont localisés dans l'estomac et dans le système nerveux sont H3.

Un antihistaminique active les récepteurs libres et les bloque pendant un certain temps. Pour l'histamine sécrétée, il reste moins de points d'application, ce qui entraîne une diminution des manifestations allergiques. L'attachement sélectif des particules moléculaires du médicament à un minimum minimise les effets secondaires lorsqu'il est prescrit.

Subdiviser les médicaments de composition chimique différente en fonction de la génération de médicaments.

La première génération d'antihistaminiques a un effet puissant et rapide, une faible sélectivité et un effet anticholinergique supplémentaire. Le groupe comprend: Pipolfen, Suprastin, Tavegil, Diphenhydramine et Diazolin. L'effet secondaire dominant est la sédation..

Fenistil, Claritin, Astemizole - représentants de la génération II. Ils n'exercent pas d'effet inhibiteur sur la NS centrale, car ils ne pénètrent pas la barrière hémato-encéphalique. Les médicaments ne bloquent pas les récepteurs H3, mais la récupération se produit après 2 à 3 semaines d'utilisation régulière.

La réception de médicaments modernes de la troisième génération est destinée au traitement à long terme d'une maladie allergique. L'effet cardiotoxique inhérent à certains antihistaminiques de 2e génération n'est pas bien toléré. Zirtek, Cetirizine, Cetrin, Telfast et Erius sont en demande.

L'état de grossesse peut provoquer des réactions allergiques aiguës et il est nécessaire de les arrêter rapidement. Mais nous ne devons pas oublier les effets secondaires et l'effet spécial des médicaments sur le fœtus, nous n'utilisons donc que des formes posologiques efficaces et assez sûres. N'oubliez pas que tous les antihistaminiques ne peuvent pas être utilisés dans une position «intéressante» et par automédication..

L'initiative personnelle et le manque de contrôle sont inacceptables même en prenant des antihistaminiques approuvés. Vous ne pouvez pas les prendre sans consulter un allergologue qui choisit un traitement personnel. Les patientes enceintes présentant une réaction aiguë doivent être hospitalisées avec la nomination d'une thérapie complexe intensive. Il est très important d'arrêter rapidement et professionnellement l'état dangereux du patient..

Au cours du premier trimestre, les antihistaminiques ne sont pas pris si possible. À ce stade, un pourcentage important de l'influence des médicaments sur l'évolution des organes, le développement de complications de la physiologie intra-utérine chez le fœtus est noté. Par exemple, Tavegil et Astemizole ont un effet embryotoxique et la Betadrin peut provoquer des contractions de l'organe génital (utérus), la diphenhydramine provoque un avortement spontané. En ce qui concerne la menace pour la vie de la mère ou les cas d'échec du traitement, le médecin peut décider de prendre certains des médicaments de première génération.

Si le bol des avantages potentiels l'emporte sur le bol des risques potentiels, alors aux 2e et 3e trimestres de la grossesse, des antihistaminiques sont pris. Les allergologues recommandent l'utilisation de la loratadine (Claritin), de la cétirizine, de la fexadine (Telfast). Les réactions allergiques aiguës sont éliminées par les agents de santé utilisant Suprastin. Avant la naissance, ils annulent la réception.

Vidéo: conditions allergiques pendant la grossesse.

Antihistaminiques pendant la grossesse. Quels antihistaminiques peuvent être pris pendant la grossesse??

Antihistaminiques pendant la grossesse photo Les antihistaminiques pendant la grossesse devraient avoir des effets locaux (ce sont des gels, des onguents et du sperme). Il n'est pas recommandé de prendre les comprimés à l'intérieur si un enfant vit sous votre cœur. Cela n'est autorisé que si la thérapie locale n'aide pas à résoudre le problème ou s'il existe une menace sérieuse de réactions aiguës, telles que l'œdème de Quincke ou l'urticaire. Les réactions allergiques les plus courantes chez les femmes enceintes sont la rhinite allergique, l'œdème de Quincke et l'urticaire..

La grossesse n'est pas une contre-indication stricte pour la prescription de nombreux antihistaminiques ou comprimés. En raison d'une mauvaise connaissance des effets des médicaments sur la grossesse. Une exception incontestable est le premier trimestre, au cours duquel les organes du futur bébé sont pondus. Tout effet chimique à ce moment peut devenir très défavorable pour l'enfant. Par conséquent, les antihistaminiques pendant la grossesse au cours du premier trimestre ne peuvent être pris qu'à des fins médicales strictes. N'oubliez pas que la tâche principale de ces médicaments est d'éliminer en toute sécurité et efficacement les vrais symptômes allergiques sans risque d'effets négatifs sur le développement du fœtus..

Antihistaminiques pendant la grossesse photo

  1. La rhinite allergique se manifeste par des difficultés à respirer dans le nez, une congestion nasale, un gonflement de la muqueuse nasale, des sécrétions des muqueuses, des sécrétions aqueuses, des éternuements fréquents et une sensation de brûlure dans la gorge.
  2. La conjonctivite allergique présente les symptômes suivants: rougeur (hyperémie), œdème, conjonctive (lorsque les vaisseaux sanguins sont visibles sur la protéine oculaire), larmoiement, démangeaisons, gonflement des paupières, photophobie, rétrécissement de l'écart oculaire.
  3. L'urticaire localisée se manifeste par des lésions cutanées, la formation de cloques pointues, arrondies et délimitées avec un centre pâle et des bords surélevés, qui s'accompagnent de démangeaisons sévères.

Certaines vitamines aident à réduire légèrement les symptômes des allergies, elles sont aussi appelées "antihistaminiques naturels autorisés pendant la grossesse". La réception de tels fonds permettra de calmer les manifestations de réactions allergiques avec le moins de risques pour l'enfant à naître.

Antihistaminiques pendant la grossesse photo Les vitamines et dosages d'antihistaminiques les plus courants qui sont nécessaires pour obtenir les résultats souhaités:

  1. Acide ascorbique (ou vitamine C). Environ un à quatre grammes d'acide ascorbique par jour minimisent les attaques d'allergies respiratoires (comme la rhinite et le bronchospasme léger) et aident également à prévenir les réactions anaphylactiques. La vitamine C doit être prise progressivement, en commençant par 500 mg par coup, augmentant légèrement la dose à quatre grammes. Pour garantir la précision du dosage, il est préférable d'utiliser une forme cristalline (poudre) d'acide plutôt que des capsules ou des comprimés.
  2. La vitamine B12 est l'antihistaminique naturel le plus polyvalent. La prise de cette vitamine réduit les symptômes de la dermatite, de l'asthme allergique et de la sensibilité au jaune d'oeuf (sulfites). Pour obtenir des résultats positifs, vous devez prendre au moins 500 mg de vitamine B12 pendant plusieurs semaines.
  3. L'acide pantothénique aide à la rhinite allergique. Prenez-le, vous devez commencer avec une centaine de milligrammes la nuit. Le soulagement des symptômes peut survenir après quinze à trente minutes. Si la substance n'atténue pas les symptômes, vous pouvez augmenter la posologie à 250 milligrammes à la fois, voire jusqu'à deux fois par jour..
  4. La nicotinamide (ou acide nicotinique) réduit la gravité de divers symptômes d'allergies. Le plus efficace est son utilisation en cas d'attaques allergiques au pollen de diverses plantes. Si la future mère présente des symptômes allergiques similaires, il est recommandé de prendre de l'acide nicotinique pendant un mois (de deux cents à trois cents milligrammes par jour).
  5. Le zinc peut réduire la manifestation de réactions allergiques à toutes sortes de composés chimiques, tels que les cosmétiques, les produits chimiques ménagers, les parfums et plus encore. La réception de ce micro-élément doit être démarrée avec cinquante-soixante mg par jour sous forme d'un composé complexe (aspartate et picolinate). Attention, l'utilisation de zinc sous forme ionique (ne faisant pas partie du complexe), composé de composés inorganiques comme le sulfate de zinc, provoque une carence en cuivre, conduisant à une anémie.
  6. L'acide oléique, qui fait partie de l'huile d'olive, ralentit la libération d'histamine. Afin d'éviter le développement de réactions allergiques, il est préférable de ne cuisiner des plats qu'à l'huile d'olive.
  7. L'huile de poisson et l'acide linoléique ne permettent pas le développement de processus inflammatoires tels que larmoiement, nez qui coule, yeux rouges, rougeur de la peau, démangeaisons et éruption cutanée.

Basé sur des matériaux de horoshayaberemennost.ru

L'apparition d'allergies n'apporte de la joie à personne. Et pendant la grossesse, elle est également lourde de dangers. Cela arrive souvent chez les femmes naturellement sujettes aux réactions allergiques. Mais si plus tôt ils utilisaient les médicaments qui leur conviennent le mieux, alors avec le début de la grossesse, tout change radicalement. Alors, on découvre comment sauver les futures mamans? Quels antihistaminiques sont-ils autorisés?

Une telle réaction peut survenir chez les femmes qui n'ont pas souffert d'allergies auparavant. Et cela est dû à un changement dans le fonctionnement du système immunitaire. Si la femme enceinte est de nature allergique, les manifestations allergiques peuvent s'exprimer à des degrés divers - de légers à très graves. Leurs principaux types chez les femmes enceintes sont:

  1. Rhinite. Il s'agit du symptôme le plus courant pouvant survenir à partir du deuxième trimestre..
  2. Conjonctivite. Dans la plupart des cas, elle est associée à une rhinite..
  3. Dermatite de contact ou eczéma. Ce dernier est un épaississement et un gonflement de l'épiderme, sa rougeur, des démangeaisons.
  4. Urticaire. Dans les cas graves, il peut évoluer en œdème de Quincke..
  5. Signes d'asthme bronchique. Le risque d'exacerbation augmente à la fin du deuxième trimestre.

Une allergie à une future mère est un risque d'hypoxie fœtale après un vasospasme placentaire. Les causes de ses manifestations sont des phénomènes saisonniers, l'utilisation de produits allergènes, le contact avec des produits chimiques ménagers et d'autres effets négatifs.

Aujourd'hui, il en existe trois générations. Ces médicaments ont le même principe d'action. Mais les différences résident dans l'attachement des molécules médicamenteuses aux récepteurs du corps.

Les antihistaminiques de première génération ont un effet puissant et une action anticholinergique supplémentaire. Ce sont la diphenhydramine, la suprastine, le tavegil, le pipolfen et la diazoline. Leur principal effet secondaire est la tendance de la personne à la somnolence (sédation).

Basé sur des matériaux de beremennost.net

Allergie et antihistaminiques pendant la grossesse

Les allergies enceintes peuvent se développer à tout sauf à l'eau distillée. Tout aliment, pollen de plantes à fleurs, laine ou plumes, poussière domestique et tiques qui y habitent peuvent devenir un allergène; une réaction peut apparaître après une piqûre d'insecte ou un contact avec des produits chimiques ménagers. Quel que soit le déclencheur d'une allergie, vous souhaitez vous débarrasser de ses symptômes le plus rapidement possible. Cependant, pendant la période de portage du bébé, le choix des médicaments est très limité. Comment agir une femme et quels antihistaminiques peuvent être pris pendant la grossesse? Comprenons!

Le mécanisme d'apparition d'une allergie est le suivant: dans le corps d'une femme sujette à des réactions allergiques, au contact d'un irritant, par exemple, avec les cheveux d'un chat, des anticorps se forment - des réactifs. Ils s'accumulent et se connectent avec les mastocytes - cellules du système immunitaire. Lorsqu'il y a beaucoup de mastocytes accumulant des réactifs, le corps entre dans un état de sensibilisation, ce qui signifie que sa sensibilité à l'allergène est augmentée.

Maintenant, après qu'un allergène pénètre dans le corps, les mastocytes y réagissent en sécrétant des médiateurs, dont l'histamine. À leur tour, ils provoqueront le développement d'une inflammation allergique, dont les symptômes seront un gonflement, une rougeur, une douleur, des brûlures, des démangeaisons, une altération du fonctionnement des organes, de la fièvre.

Selon l'organe dans lequel l'inflammation allergique se développe, les symptômes d'allergie peuvent varier. Le plus souvent, les femmes enceintes éprouvent les réactions allergiques suivantes:

  • rhinite allergique - inflammation de la muqueuse nasale, survient le plus souvent au 2ème trimestre, accompagnée d'éternuements, de mucus nasal, de congestion nasale;
  • conjonctivite allergique, dont les symptômes sont larmoiement, gonflement, photophobie, sensation de sable dans les yeux;
  • urticaire - se manifestant par des cloques qui démangent sur la peau;
  • dermatite de contact - s'accompagne d'une éruption cutanée au point de contact avec l'allergène, par exemple sur le bras après un contact avec des produits chimiques ménagers;
  • Œdème de Quincke - la peau ou les muqueuses gonflent fortement;
  • choc anaphylactique - conscience trouble, arrêt respiratoire, hypotension artérielle.

Sécurité des médicaments antiallergiques pendant la grossesse

Chaque femme responsable essaie d'éviter tout médicament pendant la grossesse, y compris les antihistaminiques. La plupart des médicaments peuvent pénétrer la barrière placentaire du bébé. Accumulant dans le corps de l'enfant, les substances nocives des médicaments peuvent provoquer des malformations, c'est-à-dire avoir un effet tératogène.

Les propriétés tératogènes des médicaments au cours du premier trimestre sont particulièrement dangereuses. Le British National Pharmacological Guide dit qu'il n'y a pas de médicaments qui sont complètement sûrs lorsqu'ils sont pris par des femmes enceintes dans les premiers stades. Personne ne peut dire avec certitude comment un médicament spécifique affectera l'enfant d'une femme, car aucune étude sur les femmes enceintes n'est menée. Même si, à la suite d'expériences sur des animaux gravides, l'innocuité du médicament pour le fœtus de l'animal a été établie, il est impossible de garantir l'innocuité complète du médicament pour l'homme..

Il convient de rappeler la «catastrophe de la thalidomide»: dans les années 60, les femmes enceintes souffrant d'insomnie et de dépression légère se sont vu prescrire le médicament Thalidomide. Le résultat de la prise de ce médicament a été d'environ 10 000 enfants nés avec de terribles déformations physiques des bras et des jambes, dont plus de 5 000 sont décédés pendant la période néonatale..

Tout médicament pris pendant la grossesse, y compris les antihistaminiques, ne doit être prescrit que par un médecin! L'automédication peut se transformer en tragédie!

L'allergie est une maladie héréditaire et il est impossible de la guérir en tant que telle. Tous les antihistaminiques pour les femmes enceintes visent à éliminer les symptômes indésirables - démangeaisons, enflure, larmoiement. Lors du choix des médicaments, il convient de privilégier les médicaments topiques - sprays, aérosols, pommades, gels. Les préparations à usage interne ne doivent être prescrites que si la thérapie locale est inefficace.

L'action des antihistaminiques est d'abaisser la concentration d'histamine sécrétée par les mastocytes. Mais pour l'efficacité du traitement, il est important d'éliminer l'effet de l'allergène sur le corps de la femme.

Liste des médicaments relativement sûrs pendant la grossesse

Il existe des anti-allergiques de première, deuxième, troisième et quatrième génération. Chaque nouvelle génération est plus parfaite que son «prédécesseur», c'est-à-dire qu'il y aura moins d'effets secondaires lors de la prise du médicament, le risque de dépendance est réduit et la durée d'action, au contraire, augmentée.

Découvrez comment une femme enceinte peut identifier une constriction pelvienne.

Qu'est-ce qu'une anémie dangereuse pendant la grossesse, vous pouvez lire ici.

Les médicaments de première génération sont apparus dans les années 30 du XXe siècle et sont utilisés à ce jour. Tous les représentants de cette catégorie sont dangereux pendant la période de portage du bébé, en outre, leur effet est limité à une période de 4-5 heures. Nous nommerons les plus célèbres d'entre eux:

  • Diphenhydramine - lorsqu'elle dépasse la dose recommandée de 50 milligrammes, elle peut entraîner un tonus utérin et provoquer une fausse couche;
  • Suprastin - cet antihistaminique est interdit de prendre pendant la grossesse au 1er trimestre, dans de rares cas, il peut être prescrit au milieu du terme;
  • Pipolfen - le médicament n'est pas recommandé pendant la période de grossesse et d'allaitement, a un fort effet sédatif;
  • Diazolin - non recommandé dans les premiers stades, peut être pris sous la supervision d'un médecin au 2ème trimestre;
  • Tavegil - peut avoir un effet négatif sur le fœtus, est interdit comme antihistaminique pendant la grossesse au 1er et au 3e trimestre, au 2e trimestre il peut être prescrit exclusivement s'il n'est pas possible d'utiliser des médicaments alternatifs.

Les médicaments de deuxième génération ne provoquent pas de somnolence, de maux de tête et d'étourdissements, car ils ne peuvent pas pénétrer la barrière hémato-encéphalique qui protège le système nerveux central. Ce groupe comprend les médicaments contenant de la loratadine comme substance active, tels que la claritine, la clarotadine et le claridol. Parmi eux, uniquement dans les instructions pour Claritin, la grossesse ne figure pas dans la liste des contre-indications. Cependant, l'annotation indique que la prise de ce médicament n'est autorisée que si le bénéfice escompté dépasse les risques possibles. Aucune étude prouvant l'innocuité du médicament n'a été menée.

Les médicaments anti-allergiques de deuxième génération populaires incluent également:

  • Astémizole - non utilisé pendant la grossesse;
  • Azelastine - dans de rares cas, il peut être prescrit comme antihistaminique pendant la grossesse au 2ème trimestre;
  • Fenistil - sous forme de capsules n'est pris que sous la surveillance d'un médecin, l'innocuité du médicament n'est pas prouvée;
  • Cétirizine - contre-indiquée pendant la période de gestation.

Les représentants de la troisième génération n'ont pas d'effet sédatif, l'effet de leur apport se produit plus rapidement et dure environ une journée. Les plus populaires sont:

  • Telfast - pendant la grossesse n'est pas utilisé;
  • Fexadine - possible pendant la grossesse;
  • Allegra - dans les instructions pour les comprimés, la grossesse est indiquée dans la liste des contre-indications.

Découvrez quoi faire si votre dos vous fait mal pendant la grossesse..

Quel est le danger des oligohydramnios chez les femmes enceintes, vous pouvez lire ici.

Les plus récents, et donc les plus sûrs, sont les antihistaminiques de 4e génération. Ils n'affectent pas négativement le fonctionnement du cœur. Nous déterminerons lesquels d'entre eux peuvent être pendant la grossesse. Représentants populaires de 4 générations:

  • Desloratadine - interdit pendant la grossesse;
  • Ebastin - interdit pendant la grossesse;
  • Levocetirizine-Teva - les femmes enceintes sont autorisées à prendre le médicament;
  • Suprastinex est interdit, bien que l'ingrédient actif des comprimés soit la lévocétirizine;
  • Bamipin - interdit au 3ème trimestre.

En tant que tel, les antihistaminiques autorisés pendant la grossesse n'existent pas. Si la période de gestation n'est pas indiquée dans la liste des contre-indications, cela ne signifie pas la sécurité du traitement. Les futures mères devraient prendre des médicaments pour administration orale qui éliminent les symptômes d'allergies uniquement en cas de besoin urgent et uniquement après avoir consulté un médecin.

La liste des antihistaminiques pour les femmes enceintes, dont l'un peut être prescrit par un médecin dans de rares cas: Claritin, Suprastin, Diazolin, Azelastine, Fenistil, Levocetirizin-Teva, Bamipin.

Boris Alexandrovich Taits - médecin homéopathe, phytothérapeute et neurologue reconnu.

Rendez-vous à Saint-Pétersbourg: (812) 310 33 50
[email protected]

Des remèdes homéopathiques peuvent être prescrits comme alternative aux médicaments synthétiques. Ils sont autorisés pendant la gestation, n'ont pratiquement aucun effet secondaire, leur action vise à activer les propres défenses de l'organisme. Cependant, il est impossible de mettre un signe égal entre les mots «homéopathie» et «automédication». L'homéopathe doit prescrire un traitement.

Pour la rhinite allergique, des pulvérisations d'Euphorbium et de Luffel peuvent être utilisées. Sous forme de comprimés d'une rhinite allergique, vous pouvez prendre des comprimés de Korizalia de la célèbre société pharmaceutique Boiron. Avec la dermatite de contact et l'urticaire, le soufre-talon est considéré comme efficace..

Pendant la grossesse, essayez d'éviter le stress, pas le surmenage, mangez les bons produits et de haute qualité, à l'exclusion des allergènes potentiels tels que le chocolat et les agrumes, minimisez le contact avec les produits chimiques ménagers et passez aux cosmétiques naturels. Si vous ne pouvez pas éviter les allergies, assurez-vous de contacter un spécialiste pour obtenir de l'aide..

Antihistaminiques pendant la grossesse

Une allergie est une réaction pathologique du système immunitaire à diverses substances qui pénètrent dans l'organisme - les allergènes. Selon les statistiques, un nombre considérable de personnes souffrent de maladies allergiques qui peuvent être causées par des aliments, des médicaments, des produits chimiques, du pollen végétal, des poils d'animaux, etc. Les allergies apparaissent souvent chez les femmes enceintes, mais dans cette situation, les options de traitement sont limitées afin de préserver santé du futur bébé. Quels antihistaminiques peuvent être utilisés par les femmes enceintes?

Antihistaminiques de différentes générations

L'entrée d'un allergène dans le corps conduit à la production d'une substance spécifique - l'histamine, qui, chez une personne en bonne santé, est présente en petites quantités dans les cellules inactives. La libération d'histamine provoque des réactions allergiques, qui se manifestent sous forme de gonflement, d'écoulement nasal, d'éternuements, de déchirures, de rougeurs et de démangeaisons de la peau, d'éruptions cutanées, etc. Différentes générations d'antihistaminiques modernes ont leur propre ensemble de caractéristiques et de caractéristiques des mécanismes d'action

Les antihistaminiques appartiennent à l'un des groupes de médicaments antiallergiques et sont spécialement conçus pour supprimer les symptômes d'allergies. Ces médicaments réduisent la quantité d'histamine libérée et neutralisent son effet..

Les antihistaminiques sont divisés en trois groupes:

  1. Préparatifs de la première génération. Ces médicaments ont un faible coût. En même temps, ils n'ont pas d'effet à action prolongée, ils sont donc pris plusieurs fois par jour, c'est-à-dire que pour atteindre et maintenir le résultat, une grande dose de médicament est nécessaire. Les antihistaminiques de première génération ne sont pas destinés à un long traitement, car ils peuvent provoquer de la somnolence et avoir un effet sédatif, ce qui peut interférer avec le mode de vie normal d'une personne. Et également sur une longue période d'utilisation, les antiallergènes de ce groupe sont addictifs, ce qui entraîne une diminution de l'efficacité du médicament. Les préparations sont disponibles sous diverses formes - comprimés, gouttes, pommades, gels, suspensions, solutions. Attribué aux adultes et aux enfants présentant divers types de réactions allergiques.
  2. Médicaments de deuxième génération. Les médicaments de ce groupe sont plus avancés, contrairement au premier, et ont leurs avantages - ils ne provoquent pas de somnolence, n'affectent pas l'activité cérébrale, une petite dose est nécessaire pour un résultat positif (appliqué une fois par jour), l'effet dure longtemps. Les médicaments de deuxième génération ne créent pas de dépendance et conviennent à une utilisation à long terme (par exemple, avec des allergies saisonnières). Ils ont différentes formes de libération, ainsi que les moyens de la première génération. Mais, en comparaison avec eux, les antihistaminiques de génération II sont moins étudiés.
  3. Préparatifs de la III (nouvelle) génération. Les médicaments de cette génération ont une action dirigée, ce qui conduit à l'obtention rapide d'un résultat positif. De plus, ces antihistaminiques ne créent pas de dépendance, leur utilisation à la posologie prescrite (une fois par jour) n'entraîne pas de modifications négatives du système nerveux, des effets secondaires se produisent dans de rares cas. L'utilisation de médicaments de ce groupe est possible en association avec des médicaments d'autres groupes - les médicaments ne réduisent pas l'efficacité les uns des autres. Les antihistaminiques de nouvelle génération sont utilisés sous différentes formes pour supprimer les manifestations allergiques de nature différente. Par rapport aux moyens de génération I et II, ils ont un prix plus élevé. Comme la plupart des nouveaux médicaments, ils ne sont pas entièrement compris, par conséquent, ils ont des limites dans le traitement des enfants et des femmes enceintes.

Chacun des médicaments, quel que soit le groupe de génération auquel il appartient, a ses contre-indications et ses effets secondaires. Par conséquent, la nomination d'antihistaminiques est effectuée uniquement par un médecin spécialiste.

En pratique, les femmes enceintes se voient prescrire le plus souvent certains médicaments de première et deuxième génération.

Antihistaminiques pendant la grossesse

La grossesse peut affecter le corps d'une femme de différentes manières. Dans certains cas, des maladies allergiques apparaissent en raison d'un système immunitaire affaibli. Dans d'autres, au contraire, les symptômes d'allergies sont supprimés en raison de la production accrue de l'hormone cortisol pendant la grossesse, qui a une propriété antiallergique.

Mais encore, pas une seule femme enceinte n'est à l'abri de la survenue d'allergies à n'importe quel stade de la grossesse. Les réactions allergiques du corps d'une future mère comprennent:

  • dermatite, urticaire, conjonctivite, rhinite - se produisent sous une forme légère;
  • Oedème de Quincke, choc anaphylactique - appartiennent au groupe de réactions avec une forme sévère du cours.
La rhinite pendant la grossesse est un phénomène courant qui nécessite dans certains cas l'utilisation d'antihistaminiques

L'apparition d'allergies de toute gravité ne profite pas au corps féminin et au fœtus, ainsi qu'à la survenue de toute maladie pendant la gestation.

Le premier trimestre est une étape importante de la grossesse - à cette époque, tous les systèmes et organes du futur homme sont posés. Dans le même temps, le placenta, dont la fonction est de protéger le fœtus des facteurs négatifs externes, n'a pas encore été formé avant la fin de ce trimestre. Par conséquent, au cours des trois premiers mois de la grossesse, une allergie peut nuire au développement du fœtus ou entraîner une fausse couche spontanée. L'utilisation de tout médicament à ce moment, y compris les antihistaminiques, est indésirable.

Les deuxième et troisième trimestres de la grossesse sont plus sûrs contrairement au premier - le placenta formé protège le bébé contre les antigènes et les effets négatifs des antihistaminiques. Mais la détérioration du bien-être de la future mère, causée par des symptômes d'allergies, affecte négativement le bébé dans l'utérus (dans certaines situations, le bébé peut souffrir d'une privation d'oxygène). Ainsi que les composants chimiques des médicaments peuvent pénétrer dans la circulation sanguine et entrer dans le fœtus, ce qui n'est pas le meilleur moyen d'affecter le développement de l'enfant. Par conséquent, au cours des deuxième et troisième trimestres, les médicaments sont utilisés avec prudence et uniquement selon les prescriptions du médecin..

Quels que soient l'âge gestationnel et les symptômes d'allergies, une femme doit consulter un médecin pour obtenir de l'aide. L'utilisation indépendante d'antihistaminiques à une dose arbitraire entraîne des conséquences négatives irréversibles.

Antihistaminiques pour les femmes enceintes

Actuellement, en pharmacologie, il existe un nombre considérable de médicaments antiallergiques prescrits aux femmes enceintes..

En analysant les données sur chacun d'eux, nous pouvons tirer une conclusion sans ambiguïté - la prise d'antihistaminiques est contre-indiquée au premier trimestre de la grossesse, et dans les périodes de gestation suivantes n'est possible que selon les instructions des médecins. Les médicaments de première génération sont souvent prescrits aux femmes enceintes en raison d'une étude plus approfondie de ces médicaments pour leur effet sur le fœtus (par exemple, Suprastin). Les médicaments appartenant au groupe des deuxième et troisième générations sont moins étudiés à l'heure actuelle et sont donc prescrits moins souvent aux femmes enceintes - ces médicaments ont de nombreuses contre-indications et un certain nombre d'effets secondaires (Zodak, Zirtek, etc.).

Tableau: Aperçu des antihistaminiques populaires

NomFormulaire de déchargePrixSubstance activeContre-indicationsEffets secondairesInteraction avec d'autres médicamentsGrossesse
Cetrin
(Médicament de deuxième génération)
  • pilules;
  • gouttes;
  • sirop.
près
150
roubles
cétirizine
  • moins de 6 ans;
  • le premier trimestre de la grossesse et la période d'allaitement;
  • insuffisance rénale et hépatique;
  • intolérance aux composants du médicament.
  • troubles du tube digestif - nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales;
  • maux de tête, vertiges, somnolence;
  • éruptions cutanées et démangeaisons.
Lorsque le médicament interagit avec d'autres médicaments, il est possible de réduire l'efficacité de l'un et de l'autre. Par conséquent, Cetrin est prescrit strictement sur la recommandation d'un médecin.Le déroulement du traitement et la posologie pendant la grossesse sont déterminés par le médecin traitant.
Loratadine
(Médicament de deuxième génération)
  • pilules;
  • sirop;
  • poudre.
près
cent
roubles
loratadine
  • la présence de pathologies du foie et des reins;
  • l'âge des enfants jusqu'à deux ans;
  • période de lactation;
  • hypersensibilité aux composants du médicament.
  • nausées, vomissements, gastrite, bouche sèche;
  • maux de tête, surmenage du corps;
  • tachycardie;
  • éruptions cutanées.
L'utilisation combinée de la loratadine avec d'autres médicaments peut réduire l'activité de cet antihistaminique.Le comprimé de loratadine est pris une fois par jour. La durée du médicament est déterminée par le médecin, mais ne doit pas dépasser trente jours.
Zirtek
(Médicament de deuxième génération)
  • pilules;
  • gouttes.
près
300
roubles
cétrizine
  • premier trimestre de grossesse;
  • lactation;
  • insuffisance rénale;
  • intolérance aux composants du médicament.
  • état agressif, irritabilité;
  • tremblements, convulsions, évanouissements;
  • tachycardie;
  • déficience visuelle;
  • nausée et diarrhée.
L'utilisation de Zirtek avec des médicaments d'autres groupes pharmacologiques est possible sur recommandation d'un médecinLe médicament est prescrit par le médecin individuellement et dans des cas exceptionnels, ainsi qu'à certaines doses.
Claritin
(Médicament de deuxième génération)
  • pilules;
  • sirop.
près
300
roubles
loratadine
  • les trois premiers mois de gestation;
  • le temps d'allaitement;
  • l'âge du bébé est inférieur à trois ans;
  • insuffisance hépatique et rénale;
  • hypersensibilité aux composants du médicament.
  • maux de tête;
  • fatigue excessive;
  • les troubles mentaux;
  • insomnie.
L'interaction de Claritin avec d'autres médicaments n'a pas d'effet significatif sur leur effet..Les comprimés ou le sirop sont pris par voie orale une fois par jour dans les trimestres II et III de la grossesse. Si le médicament ne fonctionne pas pendant trois jours, son utilisation est annulée.
Zodak
(Médicament de deuxième génération)
  • pilules;
  • gouttes;
  • sirop.
près
150
roubles
cétirizine
  • altération du fonctionnement du foie et des reins;
  • l'âge de l'enfant peut aller jusqu'à un an et demi;
  • lactation;
  • grossesse.
  • maux de tête et vertiges;
  • fatigue et somnolence;
  • augmentation de l'activité de la bilirubine et des enzymes hépatiques.
Il n'y a pas de données spécifiques sur l'interaction du médicament avec d'autres médicaments - aucune étude n'a été menée.Zodak appartient au groupe de médicaments dangereux pour les femmes enceintes, il peut donc être prescrit dans des cas exceptionnels et à une certaine posologie par le médecin traitant.
Fenistil
(Médicament de 1ère génération)
  • gouttes;
  • gel;
  • émulsion.
près
300
roubles
maléate de dimétindène
  • moins d'un mois;
  • glaucome;
  • hyperplasie prostatique;
  • intolérance aux composants du médicament.
  • peau brûlante et sèche;
  • dermatite, démangeaisons de la peau et éruptions cutanées.
Les données sur l'interaction de Fenistil avec d'autres médicaments ne sont pas connues.Le fenistil est utilisé pendant la grossesse, mais la dose ne doit pas dépasser plus de deux grammes de médicament par jour.
Suprastin
(Médicament de 1ère génération)
  • pilules;
  • ampoules.
près
130
roubles
chloropyramine
  • asthme;
  • ulcère de l'estomac;
  • glaucome;
  • arythmie;
  • infarctus du myocarde;
  • hypersensibilité aux composants du médicament.
  • troubles psychomoteurs, somnolence, léthargie;
  • étourdissements et maux de tête;
  • tremblements et crampes;
  • tachycardie, arythmie;
  • vomissements, nausées, diarrhée, changements d'appétit;
  • myopathie.
L'utilisation combinée de Suprastin et d'autres médicaments peut entraîner des changements dans l'efficacité des médicaments.Pendant la grossesse, le traitement avec le médicament est strictement prescrit par le médecin.

Galerie de photos: des antihistaminiques prescrits aux femmes enceintes

Antihistaminiques interdits pendant la période de gestation

Les médicaments interdits à tout stade de la grossesse comprennent:

  • Diphénhydramine;
  • Astémizole;
  • Tavegil;
  • Fexadine;
  • Pipolfen;
  • Terfénadine.

L'utilisation de l'un de ces médicaments pendant la période de gestation peut entraîner des changements pathologiques dans le développement du fœtus ou un avortement spontané.

Prévention des allergies

Afin de prévenir le développement d'allergies, il est important de respecter un certain nombre d'exigences:

  • élimination du stress, relaxation et repos. Une bonne humeur et un état mental sain de la femme enceinte peuvent éviter de nombreux problèmes et maladies en attendant un bébé;
  • restriction de la communication avec les animaux. Vous ne devriez pas avoir d'animaux de compagnie pendant la grossesse, mais si vous en avez déjà et que la femme est «en position», les symptômes d'allergie commencent à apparaître ou il y a une tendance à cette maladie, alors il est conseillé de les donner à des proches pendant un certain temps;
  • respect des normes et règles d'hygiène. Un nettoyage humide régulier, des changements fréquents de vêtements et de literie, ainsi que la ventilation du salon empêchent les allergènes possibles;
  • une attention particulière aux réactions du corps aux plantes à fleurs. Les plantes domestiques qui peuvent provoquer des allergies doivent être éliminées. Et avec une possible allergie aux plantes de rue, il est conseillé de partir temporairement pour un autre endroit ou de minimiser les sorties en extérieur pendant la période de floraison..

Une attention particulière est accordée aux régimes hypoallergéniques pour les femmes enceintes. Ils peuvent être différents, mais le principal effet préventif en est un - les produits pouvant provoquer une réaction allergique sont exclus du régime alimentaire de la femme enceinte: agrumes, miel, chocolat, fruits de mer, fruits exotiques, etc. Lorsque vous portez un bébé, vous devez respecter les règles d'une alimentation saine - refuser épicé, épicé, frit, fumé et salé, ainsi que sucré en grande quantité. Un régime hypoallergénique pour une future mère peut être plus ou moins strict que l'option de ces enfants et dépend des réactions individuelles du corps de la femme

Avis sur les antihistaminiques

Pendant la grossesse, elle était très souvent tourmentée par l'urticaire - des taches follement irritantes sur tout le ventre. Fenistil a été sauvé par des gouttes.

Daria Burmistrova (Scrapbooking)

https://www.babyblog.ru/community/post/living/1780855

Je suis allergique à la floraison chaque année. Pendant la grossesse aussi, tourmentée. Allergologue et gynécologue autorisé uniquement Claritin.

Natusik

https://www.baby.ru/community/view/126276/forum/post/160023562/

Je souffre d'allergies et au début de la grossesse, j'ai eu une terrible urticaire et un œdème de Quincke. Je pensais aussi que Suprastin est un médicament de vieille génération et c'est possible, mais Claritin a été prescrit lors d'un rendez-vous avec un allergologue, et elle a dit à Suprastin d'oublier.

Medvedira

http://www.detkityumen.ru/forum/thread/102117/

Vidéo: régime hypoallergénique pendant la grossesse

Les réactions allergiques du corps procurent des sensations inconfortables et parfois même douloureuses aux femmes en position. Mais chaque année, le nombre d'antihistaminiques autorisés pour les femmes enceintes augmente sur le marché pharmacologique. L'essentiel est de consulter un médecin à temps, qui vous prescrira le médicament approprié et la dose nécessaire pour éliminer les symptômes d'allergies.