Asthme allergique (atopique)

Traitement

Le système immunitaire protège le corps humain des bactéries et virus nocifs. L'allergie conduit au fait que le corps commence à se battre même avec des substances complètement inoffensives. Cela est dû à un dysfonctionnement de la production d'immunoglobulines. Son niveau dans le sang augmente et, par conséquent, la sensibilité aux allergènes augmente en raison de la production d'histamine.

L'asthme allergique est la forme d'asthme la plus courante, qui se manifeste par une hypersensibilité du système respiratoire à certains allergènes. En inhalant un allergène, le corps reçoit un signal sur l'irritant, la réaction du système immunitaire est déclenchée, qui s'exprime par une forte contraction des muscles situés autour des voies respiratoires. Ce processus est appelé bronchospasme. En conséquence, les muscles s'enflamment et le corps commence à sécréter du mucus, qui est épais et assez visqueux..

L'allergie est une maladie de notre temps. Plus de 90% des enfants et 50% de la population adulte des grandes villes souffrent de réactions allergiques.

Chaque personne souffrant d'asthme allergique éprouve à peu près les mêmes conditions que les autres types: mauvaise santé due à un effort physique dans l'air froid, après avoir inhalé de la fumée de tabac, de la poussière ou des odeurs piquantes.

Les allergènes sont assez communs dans l'environnement, il est donc important d'identifier le cercle des principaux irritants à temps, empêchant ainsi l'exacerbation des symptômes et le développement de la maladie sous une forme plus sévère.

Les symptômes de l'asthme allergique

Les symptômes de l'asthme allergique sont associés principalement au travail des voies respiratoires et représentent les caractéristiques suivantes:

la respiration s'accompagne d'un sifflement;

essoufflement grave se produit;

l'inspiration et l'expiration deviennent plus fréquentes;

une douleur dans la poitrine apparaît;

sensation de poitrine resserrée.

Ce sont les principaux symptômes que l'un des allergènes courants peut provoquer:

pollen de fleurs (ou pollen d'arbres et de plantes, par exemple, duvet de peuplier commun);

particules de spores de moisissure;

poils d'animaux ou salive (les particules de peau et de plumes d'oiseaux appartiennent à cette catégorie);

présence d'excréments d'acariens dans l'environnement.

Une réaction allergique peut provoquer tout contact avec l'irritant. Par exemple, une égratignure provoquera immédiatement des démangeaisons locales et une rougeur de la peau. Dans les cas extrêmes, si une telle substance pénètre dans le corps humain, un réel danger peut survenir, car possible début rapide d'un choc anaphylactique, qui est une grave crise d'asthme.

Le mécanisme de développement de l'asthme atopique peut déclencher non seulement des allergènes. Ils peuvent provoquer une attaque, pas la réaction allergique elle-même..

Ensuite, la cause de l'attaque n'est rien de plus que des particules irritantes dans l'air inhalé:

la fumée d'une bougie (y compris aromatique), d'une cheminée ou d'un feu d'artifice;

air froid (y compris lors d'exercices physiques en plein air);

odeurs de produits chimiques et de leurs fumées;

La sévérité de l'évolution de l'asthme atopique dépend de la sévérité des symptômes: légers, modérés ou sévères.

L'asthme allergique chez les enfants

La manifestation de l'asthme allergique chez un enfant peut se produire à différentes périodes d'âge, mais le plus souvent, la maladie affecte le corps de l'enfant après un an de vie. Les réactions allergiques de diverses étiologies sont le principal facteur de risque.

L'asthme atopique dans l'enfance a une caractéristique désagréable - il peut se cacher sous les symptômes de la bronchite obstructive. L'asthme peut être détecté par le nombre de manifestations de la maladie au cours de l'année. Si une obstruction bronchique apparaît plus de quatre fois par an - c'est une raison sérieuse de consulter un allergologue ou un immunologiste.

La spécificité du traitement de l'asthme atopique chez l'enfant réside dans l'importance primordiale de l'inhalation comme principal moyen. De telles procédures aident non seulement à éliminer l'allergène qui a déclenché le mécanisme de la maladie, mais également à augmenter les défenses de l'organisme.

Crise allergique d'asthme

Une crise d'asthme allergique doit être comprise comme une telle réaction du système immunitaire humain, dans laquelle un bronchospasme apparaît en réponse à une exposition à l'allergène. C'est lui qui représente une attaque en tant que telle, accompagnée d'une diminution du tissu musculaire entourant les voies respiratoires. En raison de cette condition pathologique, les muscles deviennent enflammés et remplis de mucus épais visqueux. Dans le même temps, l'apport d'oxygène aux poumons est fortement limité.

Pour éliminer une attaque d'allergies atopiques, toute une gamme de mesures est nécessaire. Tout d'abord, ils visent à soulager les symptômes de la maladie. Un état calme et détendu pendant une attaque est un élément nécessaire, si une personne commence à s'inquiéter et à s'inquiéter, sa position ne fait qu'empirer. Respirations et expirations lentes, un courant d'air frais (pas froid), une position horizontale du corps aidera à faire face à une crise d'asthme atopique en quelques minutes.

Idéalement, vous devez avoir un inhalateur avec un médicament. Son utilisation soulagera rapidement une attaque suffocante et rétablira le fonctionnement des muscles lisses du système respiratoire.

Statut asthmatique. Extrêmement dangereux pour la vie humaine est une forme de manifestation de l'asthme atopique, dans laquelle une condition asthmatique appelée état asthmatique se développe. Il représente une asphyxie prolongée, non susceptible de traitement traditionnel des drogues, dans laquelle une personne n'est tout simplement pas en mesure d'exhaler de l'air. Un tel état se développe d'une certaine confusion de conscience à sa perte complète. De plus, le bien-être général d'une personne est extrêmement difficile. L'absence de traitement approprié peut entraîner une invalidité et même la mort..

Traitement de l'asthme allergique

L'asthme atopique doit être traité sous surveillance médicale. L'automédication peut aggraver la maladie. Ce type d'asthme est traité avec les mêmes moyens que les autres formes d'asthme, mais il est important de prendre en compte la nature allergique de la maladie..

L'administration en temps opportun d'antihistaminiques réduit l'apparition des symptômes et la gravité de l'asthme atopique. Le marché pharmaceutique moderne offre une large sélection de ces produits, il n'est donc pas si difficile de choisir le bon médicament. L'effet antihistaminique est obtenu en bloquant les récepteurs, à la suite de quoi la libération d'histamine dans le sang est soit complètement absente, soit sa dose est si faible qu'elle ne provoque aucune réponse.

Si une situation survient lorsqu'il est impossible d'éviter de rencontrer un stimulus, il est nécessaire de prendre un antihistaminique à l'avance, alors la probabilité d'une réponse aiguë est considérablement réduite.

En médecine, il existe une technique dans laquelle une substance allergène est introduite dans le corps humain. Progressivement, la posologie augmente. Cela crée une sensibilité à un irritant spécifique, réduisant ainsi la probabilité d'attaques allergiques.

La méthode la plus courante pour contrôler l'asthme atopique est l'utilisation de glucocorticoïdes inhalés à action prolongée et de bloqueurs des récepteurs adrénergiques 2. Il s'agit d'une thérapie de base qui aide à contrôler l'évolution de la maladie pendant longtemps..

Les antagonistes des antagonistes des immunoglobulines E servent à éliminer la sensibilité accrue des bronches et à prévenir une éventuelle exacerbation pendant une période suffisamment longue.

Un groupe de médicaments appelés Cromona est activement utilisé dans le traitement de l'asthme allergique infantile. Cependant, chez l'adulte, le traitement avec ces agents n'apporte pas le résultat souhaité..

Les méthylxanthines sont utilisées pour exacerber l'asthme atopique. Ils agissent très rapidement, bloquant les récepteurs adrénergiques. Les principales substances de ce groupe de médicaments: l'adrénaline et les glucocorticoïdes oraux.

Dans le contexte de tous les médicaments, les préparations pour inhalation sont prioritaires, qui, à l'aide d'un appareil spécial, pénètrent directement dans les voies respiratoires d'une personne souffrant d'asthme atopique. Dans ce cas, un effet thérapeutique instantané se produit. De plus, les inhalations sont exemptes des effets secondaires que les médicaments ont souvent..

L'asthme allergique peut et doit être traité, mais la thérapie doit être structurée de manière à prendre en compte les caractéristiques individuelles de l'évolution de la maladie. Un médecin qualifié peut le faire, sur la base des données du tableau clinique de la maladie et des outils de diagnostic. Un traitement intempestif ou une thérapie mal conçue entraîne un risque énorme de développer des conditions pathologiques dans le corps, ce qui peut entraîner une forme plus grave de l'asthme atopique jusqu'à la mort ou l'invalidité.

En général, le pronostic pour la vie avec un traitement approprié est assez favorable. Les principales complications de l'asthme atopique comprennent le développement d'un emphysème pulmonaire, une insuffisance pulmonaire et cardiaque.

À ce jour, il n'y a pas de mesures préventives efficaces qui pourraient éliminer complètement la possibilité d'asthme allergique. Le problème n'est résolu que lorsqu'une maladie survient et est réduit à l'élimination des allergènes et à un traitement adéquat, dont la tâche principale est de stabiliser le cours de la maladie et de réduire les exacerbations possibles.

Auteur de l'article: Kuzmina Vera Valerevna | Endocrinologue, nutritionniste

Éducation: Diplôme de l'Université médicale d'État russe nommé d'après N.I. Pirogov, spécialité "Médecine générale" (2004). Résidence à l'Université médicale et dentaire d'État de Moscou, diplôme en endocrinologie (2006).

Symptômes et traitement de l'asthme allergique (atopique)

L'asthme allergique est une maladie dans laquelle des crises d'asthme se produisent en raison de collisions avec divers allergènes. Poussière, pollen, nourriture et même poils d'animaux - toutes les petites particules qui irritent les bronches peuvent déclencher un spasme bronchique.
Si l'asthme allergique a été diagnostiqué chez un enfant, les parents doivent planifier des promenades à une certaine heure de la journée, surveiller indépendamment l'état des lieux résidentiels et éducatifs, enseigner au bébé les précautions de sécurité. Les adultes s'adaptent beaucoup plus rapidement aux nouvelles restrictions, mais les cas de diagnostic de cette forme de la maladie sont moins nombreux chez les générations plus âgées que chez les enfants et les jeunes de moins de 20-25 ans..

Qu'est-ce que l'asthme allergique??

L'asthme, compliqué d'allergies, est le plus courant et demeure avec le patient toute sa vie. Le système respiratoire des asthmatiques est particulièrement sensible à une variété d'irritants sûrs. Même un léger contact avec un allergène entraîne un spasme bronchique immédiat. En quelques minutes, une personne perd la possibilité de respirer l'air complètement, le processus inflammatoire dans les muscles commence, accompagné de la libération de mucus épais et visqueux.
Malgré le fait que les symptômes de cette maladie soient complètement stoppables, elle est chronique. Un traitement complet de l'asthme allergique n'est pas possible, car la cause de la toux et des crises d'asthme réside dans les paramètres renversés du système immunitaire. Le corps ne perçoit pas correctement les petites particules, les composants actifs et certains micro-organismes. Au lieu de les ignorer, l'immunité essaie de les combattre. Le niveau d'immunoglobine dans le sang augmente fortement et la production accrue d'histamine commence. La sensibilité aux allergènes devient encore plus élevée, l'essoufflement commence, puis - suffocation.
Le pourcentage de patients asthmatiques dans les villes augmente régulièrement en raison de conditions environnementales défavorables. Le non-respect des normes sanitaires sur le lieu de travail et dans les écoles accélère le développement de la maladie. Si possible, il est recommandé de changer de lieu de résidence, de passer plus de temps à l'extérieur, sans faute - pour obtenir un nettoyage humide régulier dans les locaux.

Symptômes de la maladie

Aux premiers stades, les symptômes de l'asthme bronchique allergique se confondent facilement avec les manifestations d'un rhume. Toux légère, fatigue, pâleur - signaux qui indiquent le début du développement de la maladie. L'asthme se distingue par la spécificité de la manifestation: le patient tousse à côté des fleurs, des animaux de compagnie, lors d'une promenade printanière. La toux sèche fréquente peut également tourmenter la nuit, ce qui rend le sommeil difficile.
Si la maladie est passée à l'étape suivante, un patient adulte pourra la reconnaître même sans diagnostic préalable. On distingue les symptômes suivants de l'asthme allergique:

  • Toux symptomatique, aggravée tout en maintenant le contact avec l'allergène.
  • Dyspnée sans effort.
  • Alternance accrue de respirations causées par des spasmes bronchiques.
  • Sifflements ou respiration sifflante entendus en essayant d'inhaler.
  • Douleur thoracique et brûlure.
  • La sensation de lourdeur dans la poitrine, l'incapacité à ouvrir la poitrine en pleine force.

Ces signes se manifestent lors d'une collision avec une substance irritante, mais pour les éliminer, l'élimination de la substance ne sera pas suffisante. L'asthme bronchique infectieux-allergique se déroule comme toute autre réaction allergique, de sorte que la réaction qui a commencé dans le corps peut et doit être arrêtée avec certains médicaments. Les médicaments sont sélectionnés en fonction de l'allergène, mais en raison de la nature différente des stimuli, il n'est pas toujours possible de trouver un médicament correspondant exactement à «l'agresseur».

Types d'allergènes

L'asthme bronchique atopique (il est également allergique) se manifeste sous diverses formes. Le patient peut être extrêmement sensible au type organique d'allergènes, mais insensible aux irritants physiques de l'air et vice versa. Le succès du traitement de l'asthme atopique dépend en grande partie de la rapidité et de la précision avec laquelle le cercle d'allergènes a été identifié..
Les substances organiques suivantes sont de vrais allergènes qui déclenchent le plus souvent des crises d'asthme:

  • Pollen. Non seulement le pollen des fleurs peut provoquer une attaque, mais aussi les produits des plantes à fleurs, par exemple les peluches de peuplier.
    - Laine, plumes, particules de peau d'animaux et d'oiseaux. Une réaction à la salive est également possible, surtout au contact d'un chat ou d'un chien.
  • Les restes d'un acarien. Il est impossible de les remarquer à l'œil nu, le seul remède anti-allergène est le nettoyage humide régulier, le lavage, la congélation ou la vapeur des oreillers et des couvertures.
  • Spores moisies. La moisissure s'accumule dans les endroits très humides, ainsi que dans les zones irrégulièrement ventilées. Ses particules sont réparties dans toute la pièce, même si elles poussent dans des endroits difficiles d'accès..

Mais supposez que pendant l'examen, vous n'ayez pas eu de réaction aux allergènes. Est-ce à dire que vous souffrez d'asthme non allergique? Pas du tout nécessaire. Ce type de maladie se caractérise par des manifestations répétées d'une collision avec des irritants. Dans ce cas, "l'agresseur" peut être de nature inorganique, et ne pas provoquer de réaction allergique s'il pénètre dans la plaie ou à l'intérieur du tube digestif. Voici quelques-uns de ces irritants:

  • Fumée. Des particules de tabac brûlant ou des bougies parfumées fumantes, une couche dense de fumée lorsque le poêle ou le foyer est fondu, etc..
  • Les fumées de la circulation. Les habitants des grandes villes sont plus à risque en raison de la pollution de l'air dans les endroits à fort trafic.
  • Du froid. L'inhalation d'air froid irrite également les bronches, surtout si la respiration est forte, fréquente et active - comme, par exemple, pendant l'effort physique.
  • Produits chimiques et parfums ménagers. Les odeurs chimiques intenses et les odeurs peuvent provoquer une suffocation.

Même si vous souffrez d'asthme bronchique non allergique, essayez d'éviter ces irritants. Une maladie à long terme peut augmenter la sensibilité des tissus bronchiques et, par conséquent, élargir la liste des menaces potentielles.

Crise allergique d'asthme

L'asthme avec une prédominance de la composante allergique se manifeste sous la forme d'une attaque dont l'intensité augmente progressivement. L'aggravation de la condition se produit en plusieurs étapes:

  • À la suite d'une collision avec un irritant, un bronchospasme se produit. C'est lui qui est reconnu par les médecins comme une crise d'asthme. Les muscles se contractent s'intensifient, perdant la capacité de se déplacer et de se détendre librement.
  • Un contact constant avec l'oxygène en combinaison avec une réponse inadéquate à un allergène provoque une inflammation des tissus, accompagnée d'une sensation de brûlure.
  • Le corps sécrète du mucus pour compenser les processus inflammatoires, en raison desquels la lumière bronchique devient plus étroite. L'accès de l'oxygène aux poumons est presque complètement bloqué.

Si vous ou votre enfant avez reçu un diagnostic d'asthme allergique infectieux, vous devez être prêt à prendre des mesures immédiates pour éliminer l'attaque. Effectuez les actions suivantes:

  • Essayez de vous calmer (ou de calmer le patient). La panique provoque une respiration rapide, provoquant une détérioration accélérée d'une attaque allergique, car l'asthme est une maladie psychosomatique.
  • Si possible, utilisez un inhalateur de médicaments. Il soulagera instantanément les spasmes dus à la relaxation forcée des muscles bronchiques, après quoi vous pourrez rétablir la respiration.
  • Rétablissez le rythme respiratoire. Comme l'asthme non allergique, cette maladie nécessite la capacité de contrôler le rythme d'inspiration et d'expiration. N'essayez pas de respirer profondément - au lieu de cela, augmentez la durée de l'inspiration pour obtenir plus d'oxygène et ralentissez l'expiration afin de ne pas manquer..
  • Essayez de vous allonger ou de prendre une position forcée - pour vous asseoir et incliner le corps un peu vers l'avant. Une posture forcée n'est nécessaire que pour une attaque de gravité modérée ou élevée. Si la condition reste dans la plage normale - la capacité de parler est préservée, il n'y a pas de bleuissement de la peau - il suffira de s'allonger.

L'asthme bronchique allergique infectieux peut provoquer un état asthmatique si une attaque allergique dure assez longtemps. Avec cette forme d'étouffement, une personne perd complètement la capacité d'expirer, même très faible. La poitrine est enflée, la capacité de communiquer est perdue, le patient peut tomber dans le coma. Il est impossible de rétablir la respiration à ce stade avec des médicaments anti-allergiques. Soins médicaux d'urgence requis.

Traitement de l'asthme atopique

L'asthme avec une prédominance de la composante allergique est une maladie chronique, il est donc impossible de s'en débarrasser complètement. Néanmoins, avec l'utilisation constante de médicaments et des soins suffisants, il est possible de parvenir à une absence complète d'attaques asthmatiques à grande échelle.
Certains aérosols prescrits peuvent avoir les mêmes composants que les médicaments standard qui soulagent l'asthme. Étant donné que l'asthme atopique et non allergique sont presque identiques dans leurs manifestations, les personnes allergiques peuvent utiliser les mêmes médicaments que les patients insensibles aux allergènes. Cependant, il faut se rappeler que si l'asthme se produit dans le contexte d'une allergie, un traitement symptomatique ne sera pas suffisant. Il est également nécessaire de prendre des médicaments anti-allergiques, y compris à des fins préventives..
Avec une forme allergique d'asthme bronchique, les types de médicaments suivants sont prescrits:

  • Antihistaminiques. Ils bloquent la réaction des récepteurs au stimulus, de sorte que la réaction allergique actuelle s'arrête. Ces médicaments sont également pris avant de sortir à l'extérieur pendant la saison de floraison et dans d'autres situations potentiellement dangereuses..
  • Glucocorticoïdes sous forme d'aérosol. Indispensable pour le traitement à long terme de l'asthme bronchique avec un composant allergique. Vous permettent de contrôler les manifestations de la maladie avec une admission régulière.
  • Cromons. Réduit considérablement la sensibilité aux allergènes chez les enfants, prévient l'aggravation de la nature de la maladie. Ils ne sont pas prescrits à la génération plus âgée, car ils ne soulagent pas les symptômes de l'asthme allergique chez l'adulte.
  • Méthylxanthines. Ils sont utilisés pour l'exacerbation. Ils arrêtent l'activité des adrénorécepteurs, donc le soulagement arrive presque instantanément. Parmi les substances actives se trouve l'hormone adrénaline. Ils n'ont aucun effet sur l'équilibre hormonal, car ils sont pulvérisés directement sur les tissus stressés.

Si vous avez reçu un diagnostic d'asthme avec une prédominance d'un composant allergique, les exercices de respiration vous aideront dans une moindre mesure que les patients souffrant d'une forme non allergique de la maladie. Cependant, les médecins recommandent de maîtriser les exercices et de les effectuer régulièrement. Le renforcement du système respiratoire n'empêchera pas une réaction allergique, mais facilitera la récupération après une crise d'asthme, aidera à maintenir la maîtrise de soi même en cas d'urgence.
Aussi, ne sous-estimez pas l'importance de l'alimentation avec l'asthme bronchique allergique. Une alimentation équilibrée normalise le système immunitaire, de sorte que la probabilité d'une attaque ultérieure est quelque peu réduite.
Le traitement avec des remèdes populaires pour l'asthme allergique n'est pas recommandé. De nombreuses méthodes de médecine traditionnelle (évaporation, infusions, etc.) impliquent le contact avec des particules de plantes et de fleurs, ce qui peut provoquer une autre attaque. Consultez votre médecin avant d'utiliser une méthode non testée..

Conclusion

La forme allergique de l'asthme bronchique cause beaucoup de problèmes à son porteur, mais ses manifestations peuvent être contrôlées. Souffrez-vous d'asthme atopique - ou peut-être qu'un de vos amis en est malade? Parvenez-vous à bloquer complètement les réactions allergiques - ou est-il impossible d'obtenir un tel résultat dans votre situation? Partagez vos histoires dans les commentaires.

Asthme bronchique atopique ou allergique

L'asthme allergique ou atopique est une forme d'asthme bronchique, exprimée par une hypersensibilité du système respiratoire à certains allergènes. En inhalant un allergène, le corps reçoit un signal sur l'irritant, la réaction du système immunitaire est déclenchée, les symptômes s'expriment par une forte contraction des muscles situés autour des voies respiratoires.

L'asthme bronchique atopique est une maladie extrêmement courante chez les enfants et les adultes. Malgré les approches actuelles d'identification des symptômes et de traitement de l'asthme, le nombre de patients continue d'augmenter régulièrement..

Que signifie l'asthme bronchique atopique??

L'asthme bronchique atopique (allergique) est le résultat d'une hypersensibilité aux facteurs externes - aux allergènes. Autrement dit, c'est une réaction à un irritant. L'asthme atopique a une pathogenèse complexe. Ce mécanisme est influencé par des causes externes et internes. Les cellules du corps suivantes participent à la formation des symptômes:

  • basophiles;
  • mastocytes;
  • globules blancs;
  • cellules épithéliales;
  • macrophages.

Après qu'un allergène pénètre dans le corps, l'un des symptômes est une réaction anaphylactique. Avec le temps, cela peut arriver après 2 minutes ou 2 heures. L'asthme bronchique allergique peut être des types suivants:

  1. Poussiéreux (c'est aussi le ménage). Se manifeste souvent pendant la saison de chauffage, mais parfois même en été. Le symptôme est une amélioration rapide de l'état de santé du patient. Dès qu'une personne quitte la maison, et dans un instant du problème, il n'y a plus de trace. Traitement - prise d'antihistaminiques et d'inhalateurs.
  2. Affection fongique, dont l'apparition est associée à la formation de spores de champignons pathogènes. Les symptômes de cette pathologie apparaissent souvent le soir, lorsque la concentration de spores augmente.
  3. Maladie induite par le pollen. Les symptômes peuvent survenir après avoir mangé des produits allergènes ou être à proximité de «provocateurs».
  4. La forme épidermique est extrêmement rare. Ce type d'asthme bronchique atopique est une maladie professionnelle chez les travailleurs de laboratoire de recherche. Cette maladie survient également chez les éleveurs de bétail..

Causes de l'asthme atopique

La base de l'apparition des symptômes de l'asthme allergique est le mécanisme pathogénétique de l'hypersensibilité immédiate. De l'allergène dans le corps à l'apparition des symptômes de l'asthme bronchique atopique (allergique), quelques minutes passent.

L'hérédité joue un rôle important dans la genèse de l'asthme bronchique atopique. Si l'un des parents souffre de cette maladie, la probabilité qu'elle apparaisse chez l'enfant est supérieure à 40%.

Ce n'est pas l'asthme bronchique lui-même qui est transmis, mais plutôt une prédisposition à la survenue de réactions allergiques. L'asthme atopique se développe également si une personne allergique ne mange pas correctement (consomme une grande quantité de friture, d'agrumes, de sucré), est dans des conditions défavorables.

L'asthme atopique est une maladie allergique dans laquelle le contact avec un allergène entraîne une exacerbation de la maladie. Dans la plupart des cas, l'apparition de symptômes et l'exacerbation de la maladie entraînent un contact avec des allergènes par inhalation:

  • acariens,
  • livre poussière,
  • Peluches de peuplier,
  • pollen,
  • Poils d'animaux,
  • plumes d'oiseaux,
  • champignons
  • allergènes alimentaires, etc..

En plus des allergènes, l'apparition des symptômes et l'exacerbation de l'asthme bronchique atopique provoquent:

  • maladies infectieuses fréquentes des voies respiratoires;
  • air froid et humide;
  • exercice physique;
  • odeurs piquantes (pas nécessairement allergènes),
  • pleurer, rire fort
  • médicaments prolongés;
  • mauvaise écologie;
  • conditions de travail dangereuses;
  • la consommation systématique d'aliments riches en conservateurs, colorants et autres additifs nocifs;
  • fumée de cigarette;
  • réaction au parfum.

Asthme allergique - Symptômes chez les adultes

L'asthme atopique est assez spécifique et, par conséquent, les symptômes sont facilement reconnaissables. Le degré de leur gravité dépend du type d'asthme bronchique dont souffre un adulte malade. Mais en général, l'image des symptômes de l'asthme dans le contexte d'une allergie est inchangée:

  • Avec l'effort physique, un essoufflement se produit, qui passe rapidement après la prise de bronchodilatateurs;
  • Respiration sifflante
  • Toux improductive;
  • Crises d'asthme;
  • Respiration rapide et soudaine;
  • Difficulté à expirer;
  • Toux nocturne, troubles du sommeil;
  • Les maladies du SRAS durent longtemps (plus de 10 jours). Le patient ressent un signe que la toux «va plus loin»;
  • Le principal symptôme et la différence de l'asthme par rapport à d'autres maladies similaires sont la difficulté à expirer, pas à respirer.

Naturellement, plus la forme d'asthme atopique est lourde, plus les bronches sont affectées, les symptômes les plus évidents et plus souvent les attaques.

Avec une exacerbation de l'asthme bronchique atopique, des ballonnements sont observés. Cela est dû au rétrécissement des voies respiratoires. Lors d'une attaque, le patient ne peut pas expirer tout l'air. Pour respirer, le patient utilise les muscles du cou, des épaules et du tronc. Pour faciliter la respiration, un adulte est obligé de s'asseoir, se penchant en avant et posant ses mains sur ses genoux. Le patient expire si peu d'air que le sifflet est presque inaudible. Après une attaque, des crachats épais se sont accumulés dans les feuilles des bronches sous forme de caillots.

Après une attaque prolongée d'asthme bronchique atopique, un état asthmatique peut survenir, caractérisé par une privation d'oxygène et un bleuissement. La durée des exacerbations peut être différente - de plusieurs minutes à plusieurs heures. Un essoufflement peut également survenir entre les crises.

La gravité de l'asthme bronchique allergique

  1. Légères - les crises surviennent rarement (environ 1 à 2 fois par mois) et ne durent pas longtemps. Le traitement symptomatique sous forme de consommation de drogue ou d'attaque d'asthme bronchique atopique disparaît de lui-même. En dehors des attaques, la santé du patient est normale.
  2. La forme moyenne est des attaques plus graves, accompagnées d'étouffement et de dysfonctionnements du système circulatoire. La prise régulière de bronchospasmolytiques inhalés et un traitement sous la supervision d'un médecin sont nécessaires.
  3. Forme grave - les crises peuvent être mortelles, une intervention médicale d'urgence est requise. Les exacerbations se produisent souvent - au moins 2-3 fois au cours de la semaine. Parfois tous les jours. Entre les crises, le patient a un essoufflement. Aussi - traitement sous la supervision d'un pneumologue

La pollinose, l'asthme saisonnier, associé à une allergie au pollen des plantes à fleurs, est également mise en évidence..

Traitement de l'asthme bronchique atopique

Le traitement de l'asthme bronchique atopique doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. L'automédication peut aggraver la maladie. L'asthme atopique est traité avec les mêmes moyens que les autres formes d'asthme bronchique, mais la prise en compte de la nature allergique de la maladie est importante..

Les antihistaminiques modernes réduisent les symptômes en bloquant les récepteurs. Par conséquent, l'histamine qui est libérée dans la circulation sanguine est soit complètement absente, soit sa dose est si faible que la réaction du corps ne se produit pas. Ces fonds sont utilisés non seulement pour le traitement. Par exemple, si le contact avec des allergènes est inévitable, le patient doit boire le médicament à l'avance. Ensuite, la réaction allergique ne sera pas si grave.

La médecine pratique un tel traitement, qui implique l'introduction d'un agent pathogène dans le corps humain. Tout au long du traitement, la dose diminue progressivement. Ainsi, le corps perçoit plus facilement le stimulus. À la suite du traitement, les attaques allergiques et les symptômes sont réduits..

Médicament pour l'asthme bronchique:

  1. Le traitement le plus courant de l'asthme bronchique atopique (allergique) est les glucocorticoïdes et les inhibiteurs inhalés. Ils ont un effet durable. La thérapie principale, qui vous permet de contrôler l'évolution de la maladie pendant longtemps.
  2. Les antagonistes des immunoglobulines E. aident à réduire la sensibilité élevée des poumons et les médicaments peuvent prévenir les complications. Leur action dure longtemps..
  3. Les cromones sont un groupe de médicaments qui traitent l'asthme allergique chez les enfants. Traiter un adulte avec ces médicaments est inutile.
  4. Lorsque l'asthme atopique est à un stade aigu, les médecins prescrivent un traitement sous forme de méthylxanthines. Médicaments dont l'action est très rapide. Ils affectent les récepteurs adrénergiques en les bloquant. La composition de ces médicaments comprend 2 composants principaux. Il s'agit d'adrénaline et de glucocorticoïdes oraux..

Malgré le traitement médical moderne, les médecins prescrivent principalement des inhalations au patient. L'avantage de la procédure est que le médicament pénètre directement dans le système respiratoire humain. Et cela est très important pour ceux qui souffrent d'asthme atopique, surtout si l'enfant est malade. L'effet thérapeutique se produit assez rapidement. Non seulement cela, les inhalations sont dépourvues d'effets secondaires, ce qui ne peut pas être dit des médicaments.

L'asthme atopique doit inclure un traitement. Les méthodes de traitement sont sélectionnées individuellement pour chaque patient. Le médecin prend en compte toutes les caractéristiques de l'évolution de l'asthme atopique chez un adulte: le tableau clinique, le diagnostic. Si les mesures ne sont pas prises en temps opportun ou si un mauvais traitement est appliqué, les conséquences peuvent être graves. Jusqu'au développement de processus pathologiques dans tout le corps humain. Tout peut se terminer si déplorablement qu'une personne non seulement restera handicapée, mais mourra aussi.

Un traitement compétent et rapide donne un pronostic favorable pour la vie. L'asthme bronchique atopique peut entraîner des conséquences telles que:

  • emphysème des bronches;
  • insuffisance pulmonaire ou cardiaque.

À ce jour, il n'existe pas de telles mesures préventives qui pourraient empêcher le développement de la maladie chez un adulte. Le traitement est prescrit dès l'apparition des premiers symptômes. Il vise à éliminer l'agent pathogène, à stabiliser le développement de l'asthme atopique et à réduire également le risque de complications. Par conséquent, les médecins recommandent de contacter des spécialistes qualifiés. Ils diagnostiqueront correctement, détermineront la forme de la maladie et prescriront un traitement efficace..

Candidat en sciences médicales. Chef du département de pneumologie.

Chers visiteurs, avant d'utiliser mes conseils - faites des tests et consultez un médecin!
Prenez rendez-vous avec un bon médecin:

L'asthme bronchique

L'asthme bronchique est une maladie chronique qui affecte les organes du système respiratoire. Il provoque une hyperactivité bronchique, entraînant un essoufflement, des attaques répétées d'étouffement, une congestion thoracique et une respiration sifflante.

Avant d'analyser les symptômes de l'asthme bronchique, vous devez considérer les concepts clés associés à ce terme médical:

  • Le nom de la maladie elle-même indique qu'elle se manifeste sous la forme d'un essoufflement qui se produit dans la région bronchique.
  • L'asthme survient pendant une longue période de temps et alterne avec des exacerbations périodiques et des périodes de «silence». Avec l'inflammation, les lymphocytes T, les éosinophiles, etc. sont impliqués..
  • Cela conduit à une augmentation du niveau de sensibilité de l'organe affecté..
  • La sensibilité susmentionnée provoque une violation de l'obstruction de l'arbre bronchique (obstruction). En fin de compte, des bouchons muqueux et une forme gonflée..

En cas d'évolution sévère de la maladie, une surveillance médicale régulière et une thérapie complexe sont nécessaires.

Il existe 4 types d'asthme:

  • Professionnel. Se produit en raison de l'action des allergènes sur le lieu de travail..
  • Infectieux-dépendant. Un tel asthme bronchique se manifeste par des infections virales..
  • Aspirine. La cause d'une crise d'asthme prend des médicaments de type non stéroïdien, ainsi que de l'aspirine.
  • Allergique Elle survient dans le contexte de l'hérédité due à l'influence des allergènes [1].

Symptômes (signes) de l'asthme bronchique

Les symptômes de l'asthme bronchique sont similaires à de nombreuses maladies qui affectent le système respiratoire. Pour exclure d'autres pathologies des poumons, des bronches, etc., le patient doit décrire ses sentiments le plus en détail possible. Plus la plainte est formulée avec précision, plus le diagnostic et le traitement seront précis..

Le plus souvent, la maladie s'accompagne des symptômes suivants:

Respiration sifflante.

Les attaques lors de l'inflammation des bronches seront entendues même par une personne non familiarisée avec la maladie. Des manifestations de problèmes respiratoires peuvent être entendues à l'aide d'un équipement médical spécial (stéthoscope ou phonendoscope): avec le développement de la maladie, des bruits latéraux se forment, généralement appelés respiration sifflante. Ils sont divisés en deux types:

  1. Sec. Apparaissent à la suite de spasmes dans les bronches, conduisant à un rétrécissement de la lumière.
  2. Humide. Se produisent en raison de l'accumulation de liquide œdémateux et de crachats.

Qu'est-ce que les expectorations? Pour nettoyer le système respiratoire, le corps humain produit du mucus. En combinaison avec la poussière domestique, les bactéries, etc., le mucus est transformé en expectorations. Selon le type et la nature des impuretés, les expectorations sont divisées en les types suivants:

  1. purulent;
  2. aqueux;
  3. vitreux (visqueux, excrété en petites quantités);
  4. rose (ressemble à de la mousse);
  5. avec écoulement de sang.

Pour l'asthme bronchique, une respiration sifflante liée au premier groupe est caractéristique. En pratique, ils sont appelés «musicaux». La nature des expectorations dépendra de la raison qui a précédé le développement de l'asthme bronchique..

Toux.

Le symptôme est une réponse à la formation d'une obstruction à la respiration dans les organes internes. Souvent, les crises d'asthme déclenchent des caillots d'expectoration. Leur apparition est due à l'irritation de zones spéciales.

Les causes des attaques de toux sont:

  1. expectorations;
  2. inflammation de la muqueuse laryngée;
  3. contact avec une substance allergène;
  4. environnement (chaleur, froid, air sec);
  5. corps étrangers pénétrant dans le système respiratoire;
  6. maladies oncologiques.

La toux accompagne presque toutes les maladies respiratoires. Pour poser un diagnostic, vous devez caractériser soigneusement ce symptôme (timbre, durée, heure de manifestation, y a-t-il une décharge).

Oppression thoracique.

Les experts modernes croient que le sentiment d'étouffement dans l'asthme n'est qu'une sensation subjective. Elle survient à la suite d'une toux suffocante et d'une crise d'essoufflement. Un phénomène ressemblant à ce symptôme d'asthme bronchique a été décrit par G.I. Sokolsky: "on dirait qu'une sorte de lourdeur est mise sur la poitrine"

Dyspnée

Le symptôme se manifeste sous la forme d'une respiration difficile pendant l'inspiration et l'expiration [2].

L'asthme bronchique chez les enfants

Chez l'enfant, l'asthme apparaît en cas d'exposition à des facteurs externes et de dysfonctionnement génétique:

  • les cytokines (gènes responsables de la synthèse des médiateurs de la réponse inflammatoire);
  • les gènes responsables de l'hyperactivité;
  • gènes responsables de la production d'immunoglobulines.

Fait intéressant: dans l'enfance, les garçons souffrent plus souvent de cette maladie que les filles [3].

Dyspnée dans l'asthme bronchique

Des crises fréquentes d'essoufflement lors d'une exacerbation de la maladie sont caractéristiques. Il y a une violation de la fréquence respiratoire, ainsi que du rythme et de la profondeur.

L'essoufflement accompagnant les patients asthmatiques se manifeste précisément lors de l'expiration. Le temps d'expiration augmente en raison du rétrécissement de la lumière.

Souvent, une crise de dyspnée «oblige» le patient à prendre une position assise. Une personne souffrant d'asthme lève les épaules, pose ses mains sur ses genoux, commence à capter l'air par grandes gorgées. Cette position en médecine est appelée orthopnée..

Une crise d'essoufflement aide une personne souffrant d'asthme, à éliminer l'excès de dioxyde de carbone du corps et à le saturer en oxygène [1]..

Traitement de l'asthme bronchique

Le traitement de la maladie implique l'exclusion du contact avec une substance allergène. Un régime spécial est recommandé..

  • S'il est possible d'identifier la cause de la maladie, un traitement est nécessaire pour réduire la sensibilité à un allergène spécifique.
  • Pour arrêter les attaques, les patients asthmatiques se voient prescrire des aérosols qui agissent sur la lumière des bronches. Le dosage individuel est sélectionné.
  • Pour arrêter l'attaque, il est permis d'utiliser des médicaments du groupe m-anticholinergique (aérosols spéciaux avec fénotérol et bromure d'ipratropium).
  • L'administration de xanthines aide à faire face à l'asthme. Ils combattent l'étouffement.
  • Souvent, dans le traitement des complications et des formes sévères, des hormones sont prescrites. Ils sont recommandés pour une utilisation avec des antiacides gastriques..

Pendant longtemps, l'asthme bronchique était plutôt une contre-indication à la prise d'antihistaminiques. Cela était dû à certains effets secondaires des antihistaminiques de 1ère génération: par exemple, ils provoquaient très souvent des muqueuses sèches, ce qui pouvait compliquer l'écoulement des expectorations visqueuses et aggraver considérablement l'état du patient..

Avec l'avènement des médicaments antiallergiques de la 2e génération, l'intérêt pour eux dans le contexte de ce problème a considérablement augmenté. Après tout, le rôle de l'histamine, en tant que médiateur le plus important des manifestations allergiques dans l'asthme, a déjà été prouvé. Il est connu que chez les patients souffrant d'asthme bronchique, la rhinite allergique se manifeste à un degré ou à un autre. Il existe également des manifestations d'allergies cutanées, du tractus gastro-intestinal. Ils peuvent être le but de prendre des bloqueurs d'histamine. L'effet ciblé des nouveaux médicaments suggère une réduction du risque d'effets secondaires, de sorte que bon nombre d'entre eux peuvent être utilisés avec prudence dans l'asthme bronchique pour arrêter les manifestations d'accompagnement des allergies [4].

Les derniers médicaments anti-allergiques comprennent la cétrine. Les antihistaminiques de ce type ont un effet thérapeutique à long terme. Les adultes peuvent prendre 10 mg (1 tab.) 1 fois par jour ou 5 mg (1/2 tab.) 2 fois par jour. Enfants de plus de 6 ans - 5 mg (1/2 tab.) 2 fois par jour ou 10 mg (1 tab.) 1 fois par jour [6].

Régime pour l'asthme

Suivre un régime accélère considérablement le processus de guérison. Entre autres, cela évite les allergènes alimentaires..

Vous ne pouvez pas manger de patients asthmatiques:

  • viandes fumées;
  • viandes grasses;
  • agrumes;
  • Fruit de mer;
  • Fraises
  • des œufs
  • des noisettes
  • Chocolat;
  • abricot;
  • pêche;
  • tomates.

Peut être mangé:

  • poulet
  • saucisse du médecin;
  • biscuits à l'avoine;
  • Pain de seigle;
  • salades de fruits et légumes;
  • café;
  • thé;
  • céréales céréales au beurre;
  • soupes haineuses.

Vous devez limiter l'utilisation d'aliments tels que le sucre, le lait, le sel, la crème sure et les muffins. Et il vaut également la peine d'observer le régime alimentaire: manger en petites portions, mais 4 à 5 fois pendant la journée [5].

Liste de références:

[1] Ovcharenko S. I. Asthme bronchique: diagnostic et traitement / S. I. Ovcharenko // Cancer du sein, 2002. - N ° 17 (10). - 766 s.

[2] Fedoseev B. G. Possibilités de diagnostic préclinique et de prédiction mathématique du risque d'asthme bronchique (dissertation) / B. G. Fedoseev. - M.: GOU VP "St. Petersburg State Pediatric Medical Academy", 2005. - No. 2. - P. 35-40.

[3] Tereshchenko S. Yu. Efficacité de divers modes de traitement anti-inflammatoire d'entretien pour l'évolution légère / modérée de l'asthme bronchique chez les enfants / S. Yu. Tereshchenko // Allergologie. - 2006. - N ° 2. - 13-23 s.

[4] Gushchin I.S. La cétirizine est la norme de l'agent antihistaminique H1 [ressource électronique]. - Mode d'accès: www.health–medix.com. - (Date du dernier accès: 16.10.17).

[5] Diet No. 9 [Ressource électronique]. - Mode d'accès: https://www.medicina.ru. - (Date du dernier accès: 1.10.17).

[6] Instructions pour l'utilisation du médicament à usage médical de Cetrin®. - Numéro d'enregistrement: P N013283 / 01

Caractéristiques du développement et du traitement de l'asthme bronchique allergique

Les mêmes allergènes qui provoquent la toux chez les personnes, les éternuements, irritant les muqueuses des yeux peuvent provoquer une crise d'asthme. Il est important que les patients connaissent les déclencheurs et comment vous pouvez vous aider rapidement avec une autre attaque suffocante. L'asthme allergique est une forme courante de la maladie et représente plus de la moitié des 20 millions de cas courants..

Caractéristiques de l'étiologie

En février 2015, le Congrès international de l'Association russe des allergologues et immunologistes cliniques s'est tenu à Moscou, au cours duquel la nécessité de modifier la définition classique de l'asthme bronchique a été exprimée. D'éminents experts sont convaincus que la maladie est hétérogène. Cela signifie que dans l'enfance, le phénotype de l'asthme allergique domine, se développant dans le contexte de l'interaction de l'état écologique et de l'hérédité génétique..

En l'absence de pathologies, le système immunitaire est conçu pour protéger une personne contre les agents pathogènes, sinon son travail naturel est perturbé.

L'asthme allergique est une réponse immunitaire à l'introduction d'antigènes..

Lorsqu'elle interagit avec les IgE (immunoglobulines spécifiques E), la substance histamine est libérée, ce qui provoque un gonflement des muqueuses, une inflammation de la peau. Tout cela ensemble crée les symptômes d'allergie classiques: congestion nasale, toux, éternuements, yeux rouges larmoyants, crampes dans les voies respiratoires. Cette réaction signale les tentatives du corps de se débarrasser de l’antigène par lui-même..

L'asthme étant une maladie hétérogène, la recherche attentive d'éventuels allergènes revêt une importance particulière. Dans la plupart des cas, des attaques d'asphyxie chronique se produisent lorsqu'elles sont exposées aux poils d'animaux, au pollen, aux spores de champignons et de moisissures, à la poussière domestique. Dans la pratique médicale, il y a souvent des cas d'asthme allergique, qui se développe avec de légères rayures sur la peau, une inhalation fréquente de parfums, des produits chimiques ménagers caustiques, de la fumée de tabac.

Facteurs de risque

En plus des antigènes standard, les médecins identifient d'autres facteurs qui augmentent le risque de développer la maladie. Lorsqu'ils inhalent de l'air froid, les asthmatiques ressentent un bronchospasme. Cette réaction du corps est due au fait qu'à basse température, il devient difficile de respirer par le nez. Avec l'inhalation d'air froid dans la gorge, les muqueuses sont drainées et rétrécies.

On sait de façon fiable que lors d'un entraînement de haute intensité à des températures inférieures à 15 ° C, l'asthme allergique s'aggrave.

De plus, les médecins disent que même les personnes en bonne santé dans ces conditions sans protection fiable ont du mal à respirer. Cela ne signifie pas que les asthmatiques doivent abandonner l'activité physique, mais il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques de la santé.

La recherche de véritables antigènes se poursuit en 2017. Sur la base de statistiques, il a été établi que depuis 1990. il y a une augmentation de l'incidence de l'asthme allergique. De nombreux chercheurs attribuent cela à une augmentation constante du changement démographique (expansion urbaine). La pollution de l'air dans les pièces et dans l'atmosphère nuit au travail du système cardiovasculaire et respiratoire.

Les allergènes les plus étudiés sont l'ozone, les gaz de dioxyde d'azote, les composés organiques volatils.

Dans 10% des cas, les crises d'asthme et la toux d'asthme sont provoquées par des médicaments: bêta-bloquants, inhibiteurs de l'ECA, aspirine et autres analgésiques. Par conséquent, lors de la prescription de médicaments, il est important d'avertir votre médecin de la présence d'une maladie.

Gravité clinique

Les symptômes de l'asthme allergique dépendent du stade de l'évolution de la pathologie. Aux stades initiaux, les patients notent une sensation de compression dans la région thoracique, une rhinite et une conjonctivite. La principale manifestation de l'attaque initiale est le gonflement des muqueuses.

Les signes classiques de la maladie sont:

  • dyspnée;
  • crampes
  • respiration sifflante dans le sternum;
  • toux, qui dans la plupart des cas est improductive, mais peut parfois s'accompagner de la libération d'un secret visqueux.

Avec l'exacerbation de l'asthme bronchique allergique infectieux, qui est le plus sujet aux personnes âgées de 35 à 40 ans, les symptômes sont quelque peu différents de la norme. Les crises d'étouffement chez les patients adultes atteints de ce diagnostic apparaissent après une maladie virale ou sur fond d'une poussée récurrente du processus inflammatoire.

Dans ces situations, les voies respiratoires supérieures sont le plus souvent touchées, ce qui entraîne une sinusite et une bronchite purulentes. L'asthme allergique infectieux est souvent précédé d'une intoxication alimentaire ou médicamenteuse. Pendant l'essoufflement, les patients éprouvent des crises de toux prolongées avec la libération d'expectorations purulentes des bronches. Dans le même temps, l'activité motrice diminue, les inhalations et exhalations deviennent plus fréquentes.

Une forme allergique d'asthme chez les enfants peut survenir à tout âge. Comme le montre la pratique médicale, dans la plupart des cas, la maladie se fait passer pour une bronchite chronique. Pour cette raison, il est important de différencier la pathologie et de prescrire le traitement correct. Lorsqu'un bébé présente plus de 4 épisodes de bronchite obstructive au cours de l'année, vous devez consulter un médecin.

Les symptômes de l'asthme allergique ne se manifestent qu'au contact de l'antigène. Selon le type particulier de déclencheur qui cause la dyspnée et la toux, la fréquence et la durée de l'exacerbation varient..

Classification médicale de la pathologie pulmonaire

L'asthme bronchique allergique est de deux types, selon la cause profonde de son développement..

La forme atopique de la maladie résulte de l'inhalation de certains antigènes dans le corps..

Dans ce cas, la clinique classique est observée: essoufflement, toux sèche, respiration sifflante.

L'asthme infectieux-dépendant apparaît en présence de microflore pathogène et s'accompagne d'attaques d'asthme prononcées, d'expectoration de crachats purulents et d'anomalies des voies respiratoires. Afin d'éviter la propagation de l'infection, un diagnostic immédiat et l'initiation d'un traitement adéquat sont nécessaires..

Sur la base des signes standard de la maladie, en médecine, il existe la classification suivante:

  1. Asthme bronchique intermittent et persistant de faible intensité. Dans la première forme, les crises d'exacerbation se produisent 1 fois par semaine, et dans la seconde forme, plusieurs fois en 7 à 10 jours.
  2. Le stade intermédiaire de la maladie est caractérisé par la présence d'attaques quotidiennes d'intensité variable. Ces symptômes fréquents violent le mode de vie habituel et aggravent considérablement l'état du patient..
  3. Lors du diagnostic d'un degré sévère d'asthme allergique, les crises d'asthme peuvent atteindre plusieurs fois par jour, tandis que la nuit, une exacerbation se produit. Les patients ont une activité motrice et un état asthmatique réduits.

Méthodes de diagnostic

Lors du premier rendez-vous, le médecin recueille une anamnèse, analyse les plaintes du patient, écoute la poitrine.

Pour poser un diagnostic précis, le patient doit subir une série d'études de laboratoire et instrumentales:

Méthode de diagnosticEfficacité de la procédure
ECGÉlimine la forme cardiaque de l'asthme bronchique
SpirométrieAu cours de l'examen, le médecin évalue les paramètres des poumons du patient, le volume expiratoire forcé
Analyse des expectorationsLa présence de la spirale de Kushman et des cristaux de Charcot-Leiden, les éosinophiles dans la sécrétion visqueuse expectorante indique le développement d'un asthme bronchique de type allergique
CoupDes valeurs accrues de globules rouges et d'hémoglobine indiquent une respiration externe inadéquate
Biochimie sanguineChez les asthmatiques, dans un test de laboratoire, les séromucoïdes, les fibrinogènes, les acides sialiques seront détectés à des concentrations élevées
Analyse allergiqueElle est réalisée afin de déterminer les immunoglobulines spécifiques E
Tests cutanésDéfinir des antigènes potentiels
Diagnostics nutritionnelsIl consiste à tenir un journal alimentaire, des régimes provocateurs, un jeûne différentiel

Tactiques de thérapie

Manifestés pendant l'asthme, les symptômes et le traitement sont inextricablement liés. Après avoir identifié un allergène qui provoque des accès de toux sèche et d'étouffement, un plan de traitement individuel est établi. Le traitement standard de l'asthme atopique ou infectieux-dépendant est basé sur les médicaments suivants:

  1. Les cromones sont des médicaments qui affectent le niveau d'histamine produit. Prescrit activement pour le traitement de l'asthme infantile, car chez les adultes, leur utilisation ne conduit pas à une dynamique positive.
  2. Méthylxanthines - théophylline, caféine et théobromine. Au cours des dernières années, les médicaments de ce groupe ont perdu de leur popularité en raison de graves effets indésirables possibles..
  3. Les antagonistes de l'immunoglobuline E arrêtent efficacement l'augmentation de la sensibilité des bronches.
  4. Les glucocorticoïdes inhalés et les bloqueurs adrénergiques sont les médicaments de base qui contrôlent l'évolution de l'asthme allergique. Cette méthode est préférée en raison de la commodité de l'utilisation d'un appareil spécial qui vous permet de répondre rapidement lorsqu'une attaque d'étouffement commence..
  5. La prise d'antihistaminiques bloque les récepteurs neuronaux et réduit l'intensité des crises d'asthme. Les médecins recommandent de prendre à l'avance des médicaments qui suppriment la production d'histamine, si le contact avec l'antigène ne peut être évité..

L'immunothérapie spécifique aux allergènes (ASIT) devient de plus en plus populaire. Pour cela, le patient reçoit une injection de petites doses d'une substance, à laquelle se produit une violente réaction des bronches. Progressivement, la sévérité clinique de l'asthme diminue ou cesse. Il est important de se rappeler que les médicaments bronchodilatateurs suppriment les crises d'asthme, mais entraînent une dépendance aux drogues.

Si la posologie est dépassée, il existe une forte probabilité de développement d'une réaction paradoxale, lorsque, après la prise du médicament, les symptômes s'intensifient.

Premiers soins pour les crises d'asthme

Les asthmatiques doivent toujours porter un inhalateur bronchodilatateur prescrit par un médecin. Tout d'abord, vous devez vous rappeler la nécessité de donner accès à l'air frais en ouvrant une fenêtre ou une porte de la pièce.

Les antihistaminiques ou les médicaments hormonaux aideront à supprimer une attaque qui se produit lors de l'interaction avec un allergène. Il faut essayer de ne pas paniquer pour assurer un maximum de confort: pour prendre une position confortable, enlever les entraves en excès. Il est plus facile pour les asthmatiques de faire face aux bronchospasmes débilitants tout en étant assis avec une inclinaison sur le dossier de la chaise ou en transférant le poids de leur propre corps sur leurs mains.

Les patients souffrant d'une forme allergique d'asthme doivent connaître la technique de respiration abdominale appropriée dans laquelle le diaphragme est impliqué. Lorsque vous inspirez, le septum musculaire entre l'estomac et la poitrine se contracte et s'abaisse, et lorsque vous expirez, il monte. Pour cette raison, plus d'air pénètre dans les poumons et le sang est mieux saturé en oxygène. Maîtriser les techniques de respiration abdominale réduit les crises d'asthme.

Un massage de serviette de poitrine dans la zone cardiaque avec une serviette chaude aide. Les médecins préviennent que cela n'est autorisé qu'en l'absence de maladie pulmonaire. Lorsqu'une crise d'asthme allergique s'affaiblit, vous devez donner au patient un verre de thé chaud, du lait. Il faut comprendre que toutes ces mesures aident uniquement au début des crises d'intensité légère et qu'à l'avenir, vous devrez consulter un allergologue ou un immunologiste afin d'apprendre à traiter l'asthme dans chaque cas..

Une complication de la maladie est l'état du statut asthmatique, lorsque le patient peut expirer de l'air et est résistant aux médicaments. Cette forme d'étouffement commence par une légère émoussement de la conscience, tandis que la santé globale est considérablement détériorée. En l'absence de médicaments adéquats, le statut asthmatique entraîne une invalidité et, dans certains cas, la mort.

Traitement non médicamenteux

Les médecins soulignent que la composante allergique rend la maladie instable et que les crises d'asthme se produisent soudainement. Par conséquent, il est possible de guérir complètement la pathologie en respectant les prescriptions médicales concernant la posologie et la liste des médicaments.

La thérapie non médicamenteuse est d'une grande importance, elle consiste à réduire l'intensité de l'exposition aux antigènes du corps..

À cette fin, vous devez respecter les principes suivants:

  • si vous êtes allergique à la nourriture, vous devez suivre un régime;
  • éviter tout contact avec des animaux de compagnie dont le pelage agit comme un antigène pour un patient souffrant d'asthme;
  • il est nécessaire de porter un masque lors de la floraison des arbres en présence d'une réaction indésirable du corps au pollen;
  • pour les allergies à la poussière domestique, vous devez retirer les peluches de la pièce, les tapis moelleux.

Conclusion

L'asthme bronchique allergique aggrave considérablement la qualité de vie des patients, mais avec le début rapide du traitement, les crises d'asthme sont stoppées avec succès. Pour une guérison complète, il ne suffit pas de prendre uniquement des médicaments bronchodilatateurs. Afin d'éviter le développement d'un état asthmatique, accompagné d'une insuffisance respiratoire et d'un placement en unité de soins intensifs, il convient de rappeler l'importance des mesures préventives: activité physique régulière, alimentation équilibrée et cure thermale.