Neurodermatite, symptômes et traitement

Traitement

Qu'est-ce que la neurodermatite? Il s'agit d'une maladie cutanée courante de nature allergique. La neurodermatite est également appelée dermatite atopique. La maladie se manifeste par des démangeaisons intenses, des éruptions cutanées et des troubles nerveux. Les foyers d'inflammation peuvent être localisés n'importe où dans le corps. La neurodermatite est le plus souvent affectée par les personnes en bas âge, les enfants d'âge préscolaire et scolaire. La maladie devient rapidement chronique avec des rechutes périodiques. La neurodermatite peut-elle être guérie? La neurodermatite chronique ne peut pas être complètement guérie aujourd'hui, vous ne pouvez que réduire les risques d'exacerbations, l'intensité des symptômes.

La neurodermatite se manifeste par de fortes démangeaisons.

Qui est malade de neurodermatite

La maladie de neurodermatite peut survenir chez les personnes qui sont conditionnellement combinées en plusieurs groupes à risque. Facteurs contribuant au développement de la dermatite atopique:

  • Prédisposition héréditaire. Lorsque l'un des parents souffre (ou souffrait) de dermatite, l'enfant a 50% de chances de développer la maladie. Si la mère et le père tombent malades - 80%.
  • Eczéma passé à un âge précoce. L'eczéma chez un enfant avec un manque prolongé de mesures adéquates peut provoquer le développement d'une névrodermite.
  • Hypersensibilité du corps à divers allergènes, dont les médicaments, le pollen, les aliments.
  • La présence de maladies d'origine allergique - urticaire, rhinite vasomotrice, asthme bronchique.

Le développement d'une dermatite sur le corps chez les personnes se produit généralement pendant l'enfance. La phase aiguë de la maladie, la neurodermatite en l'absence de mesures thérapeutiques adéquates, passe au stade chronique.

Les causes de la maladie

Une question souvent posée par les médecins - la névrodermite est-elle contagieuse? La réponse est non. Il est impossible d'être infecté par un patient atteint de dermatite atopique. Les causes de la maladie se trouvent à l'intérieur du corps. Les facteurs externes sont le déclencheur.

Causes internes de la dermatite atopique:

  • Violation du fonctionnement normal du système nerveux.
  • Maladies des organes internes.
  • Changements pathologiques dans les fonctions du système digestif.
  • Troubles de différents types de métabolisme.
  • Stress émotionnel constant, tension nerveuse, stress.
  • Surmenage physique.

Les causes externes de la neurodermatite sont les allergènes. Ce sont des substances qui provoquent une réponse immunitaire chez l'homme, avec un développement altéré des mécanismes de régulation. Les allergènes les plus courants:

  • médicaments, en particulier antibiotiques,
  • réactifs chimiques,
  • les fumées de la circulation,
  • pollen,
  • poils d'animaux,
  • cosmétiques décoratifs,
  • Aliments.

Une autre raison sérieuse de la complication, la chronicité de la maladie est la démangeaison cutanée. Un peignage régulier entraîne l'apparition de nouveaux foyers d'inflammation, des éruptions cutanées. L'éruption provoque des démangeaisons. Un cercle vicieux se forme.

Les gaz d'échappement provoquent souvent des allergies chez les personnes

Les symptômes de la névrodermite

Avant de traiter la neurodermatite chez l'adulte, vous devez comprendre à quoi ressemble la neurodermatite. Les principaux symptômes de la dermatite:

  • démangeaisons intenses,
  • téméraire,
  • rougeur,
  • desquamation de la peau,
  • assombrissement de la peau,
  • troubles nerveux,
  • Pression artérielle faible.

La peau du patient commence à démanger avant l'apparition d'éruptions cutanées et de rougeurs. Un peignage constant conduit à la formation de surfaces nodales brillantes. Au fil du temps, les nodules acquièrent une couleur rose-brun, ils fusionnent en un seul foyer aux contours maculés. La zone affectée commence à se décoller, à devenir croustillante, devient violette ou devient bleue.

Les médecins associent l'assombrissement de la peau à l'hypofonction des glandes surrénales, ce qui provoque la maladie. Moins de corticostéroïdes pénètrent dans le sang; en conséquence, plus d'ACTH (hormone adrénocorticotrope) est sécrétée; il contient des zones d'hormone mélanocytostimulante. Cette substance stimule la production de pigments par les cellules de la peau. Un test sanguin chez les patients atteints de névrodermite montre très souvent un faible taux de glucose, il est également associé à une hypofonction de la glande surrénale, un manque de glucocorticoïdes. Le poids corporel du patient est réduit. En raison de démangeaisons constantes, la fatigue augmente l'irritabilité, des troubles du sommeil peuvent survenir.

La maladie, la névrodermite est chronique, s'aggrave lors de la saison froide. L'état de santé des patients en été et au printemps s'améliore. Les symptômes les plus aigus de la maladie apparaissent si les foyers d'inflammation sont localisés sur les mains. Les mains interagissent souvent avec l'environnement, l'humidité.

La neurodermatite s'accompagne d'une hypofonction surrénale

Types de neurodermatite

Il existe plusieurs variétés de cette maladie, dont les symptômes et le traitement présentent certaines différences.

Types de lésions cutanées:

  • Névrodermite limitée - une éruption cutanée localisée sur un petit segment de la peau. Les foyers sont des plaques ovales constituées de petites papules roses ou brunes. Dermatite localisée sur le cou, à l'arrière des genoux, dans la fosse du coude, dans la région génitale et l'anus.
  • Neurodermatite diffuse (commune). Elle se caractérise par un grand nombre de foyers d'inflammation. Ils sont situés sur les surfaces des membres supérieurs et inférieurs, dans d'autres parties du corps, parfois localisées sur le cuir chevelu. Il est difficile de guérir la névrodermite courante.
  • Neurodermatite linéaire (linéaire). Les zones enflammées sont observées dans la zone des plis des bras et des jambes, ont la forme de bandes d'une certaine forme.
  • Dermatite atopique d'Ermann (névrodermite hypertrophique). Les foyers sont situés dans l'aine, sur la surface interne des cuisses. La maladie se caractérise par un degré élevé de lichénification, d'infiltration cutanée, de prurit paroxystique. Il se développe rarement, mais l'apparence est marquée par de fortes démangeaisons..
  • Neurodermatite folliculaire. L'éruption a une forme pointue et est située près de la bouche des follicules pileux (follicules). Le plus souvent, une neurodermatite folliculaire survient sur la tête.
  • Neurodermatite dépigmentée. Les tissus cutanés dans la zone du foyer de l'inflammation perdent partiellement ou complètement la pigmentation.
  • Détartrer la neurodermatite. Les foyers inflammatoires sont situés sur des zones cutanées couvertes de petits poils. La maladie provoque une perte de cheveux massive.
  • Dermatite atopique psoriasique. Les zones d'inflammation ressemblent à des phoques rouges avec des écailles blanches, comme dans le psoriasis. Les foyers sont situés sur le cou, sur le cuir chevelu.

Le plus souvent, une névrodermite se développe sur les jambes, les bras, les parties du cou, les organes génitaux. Très rarement, une dermatite apparaît sur les lèvres, ce qui vaut la peine d'être craint, car les symptômes sont le premier appel.

La neurodermatite dépigmentée prive la peau d'une pigmentation naturelle

Diagnostic de la neurodermatite

La manifestation de la dermatite atopique peut être déterminée sur la base de signes externes. Le patient est prescrit de faire des analyses de sang. Avec la neurodermatite dans le sang, les changements suivants sont observés:

  • Une numération globulaire complète montre une augmentation du nombre d'éosinophiles (éosinophilie) et de lymphocytes (lymphocytose).
  • Le test immunologique montre des niveaux élevés d'immunoglobuline E.
  • La lymphocytose est maintenue en augmentant le niveau de suppresseurs de T, le nombre de tueurs de T est considérablement réduit.

Une telle image sanguine indique la présence dans le corps d'un processus inflammatoire d'origine allergique.

Principes généraux de traitement

Le traitement de la neurodermatite chez l'adulte prend beaucoup de temps, mais seul le médecin vous dira exactement comment guérir la neurodermatite. Le plus difficile de se débarrasser de la forme diffuse de la maladie. La thérapie a plusieurs directions:

  1. Normalisation du système nerveux. Pour cela, des sédatifs, des tranquillisants sont utilisés. Un rôle important est joué par le travail du patient avec un psychothérapeute.
  2. Diminution de l'hypersensibilité corporelle. Des antihistaminiques, des vitamines sont utilisées..
  3. Élimination de l'inflammation. Si la maladie est sévère, des glucocorticoïdes (médicaments hormonaux anti-inflammatoires) sont prescrits.
  4. Traitement des maladies qui contribuent au développement de la neurodermatite, notamment la pathologie du tractus gastro-intestinal, du foie, des reins, des glandes endocrines.
  5. Traitement des infections concomitantes. Avec un peignage intensif constant des foyers d'inflammation, une infection bactérienne peut se joindre. Ensuite, le médecin prescrit au patient des antibiotiques à large spectre.

Retrouver une peau saine, restaurer ses fonctions. Pour cela, des agents anti-inflammatoires, hydratants, kératolytiques d'action locale sont utilisés..

Vous ne pouvez vous débarrasser de la neurodermatite qu'avec l'aide d'un spécialiste. Les tranquillisants et les anti-inflammatoires stéroïdiens ne peuvent pas être pris seuls.

Les bactéries pénètrent souvent dans les plaies en peignant la neurodermatite

Traitement médicamenteux de la neurodermatite

En cas de signes de neurodermatite, le traitement doit être démarré immédiatement. Elle est réalisée de manière globale à l'aide de médicaments:

  • Médicaments antiallergiques. Il existe des médicaments de première génération («Khlopiramine», «Chlorpheniramine», «Prométhazine»), deuxième («Claritin», «Zirtek») et troisième génération («Fexadine», «Xizal», «Aleron»). Les antihistaminiques de troisième génération sont les plus sûrs, ils ont une action plus longue, ne créent pas de dépendance.
  • Glucocorticoïdes. Utilisé dans les cas graves.
  • Complexes de vitamines. La composition doit obligatoirement contenir des vitamines A, C, B.
  • Préparations enzymatiques. Utilisé si le patient a des troubles digestifs. Le plus souvent prescrit "Festal", "Pancreatin", "Mezim".
  • Probiotiques Aider à se débarrasser de la dysbiose intestinale.
  • Hépatoprotecteurs. Attribuer si un traitement prolongé a entraîné une altération de la fonction hépatique. Les hépatoprotecteurs les plus populaires sont Karsil, Essensiale..

La thérapie à tous les stades est contrôlée par un dermatologue. Dans une évolution aiguë, du gluconate de calcium et du thiosulfate de sodium sont administrés par voie intraveineuse au patient.

Pour accélérer la récupération, du bore, des lotions de tanin, des pâtes d'ichthyol et des onguents corticoïdes à action prolongée doivent être utilisés..

Karsil restaure efficacement la fonction hépatique

Recommandations pour le succès du traitement de la neurodermatite

Les recommandations des dermatologues aideront à se débarrasser plus rapidement des symptômes de la maladie et à éviter les exacerbations:

  • Régime stricte. Le lait, le chocolat, les œufs, le cacao, les agrumes, les marinades, les aliments épicés sont exclus de l'alimentation pendant le traitement et pendant les exacerbations saisonnières.
  • Exclusion d'allergènes potentiels. Plantes en fleurs, animaux, tapis, vieux meubles rembourrés, jouets en peluche doivent être retirés de la maison.
  • Nettoyage humide régulier.
  • Les bons vêtements. Un patient atteint de névrodermite doit porter des articles spacieux en matériaux naturels. Ne portez pas de laine et synthétiques.
  • Respect de la routine quotidienne. Il faut alterner travail et repos, dormir au moins 7 heures par jour.
  • Il n'est pas recommandé aux patients d'aller au sauna, aux bains publics, aux piscines publiques et aux étangs. Le nombre de procédures d'eau est réduit au minimum nécessaire.

Beaucoup de gens pensent que la neurodermatite est contagieuse. En fait, cette maladie n'est pas infectieuse, mais a un caractère allergique. Les symptômes de la neurodermatite sont une éruption cutanée, des démangeaisons sévères et des troubles névrotiques. La maladie peut survenir de manière aiguë et chronique. Comment se débarrasser complètement de la névrodermite? Cela n'est possible qu'avec l'aide d'une pharmacothérapie complexe et avec un psychothérapeute..

Neurodermatite: causes, psychosomatiques et traitement

La neurodermatite est une maladie cutanée chronique de nature allergique neurogène de la lésion..

La neurodermatite, dont les symptômes sont également définis par le terme dermatite atopique ou eczéma (chez l'adulte) ou diathèse (chez l'enfant), survient dans environ 40% des cas dans la population, étant l'une des maladies cutanées les plus importantes.

La disposition héréditaire à cette maladie est confirmée par une névrodermite chez des parents proches. Très souvent, cette maladie apparaît dans l'enfance et se manifeste tout au long de la vie. La période la plus sévère de l'évolution de la maladie est observée pendant la ménopause. Chez les personnes âgées, il se manifeste par des démangeaisons étendues de la peau, qui se propagent ensuite à une large zone de la peau.

La survenue de neurodermatites provoque très souvent une malnutrition, des troubles métaboliques, des intoxications, des troubles graves des systèmes nerveux et hormonal. L'évolution de la maladie peut aggraver considérablement la dysbiose qui se produit à la suite de la prise d'un certain nombre de médicaments - antibiotiques, hormones. Les foyers d'infection chronique, les maladies allergiques, les helminthiases affectent également négativement l'évolution de la maladie.

Causes d'occurrence

La neurodermatite se réfère à des maladies de type neurogène-allergique, une prédisposition à son développement est héréditaire. Une tendance à l'atopie se manifeste généralement dans les premières années de la vie d'un enfant, moins souvent - lorsqu'il atteint l'adolescence.

L'apparition des symptômes de la maladie contribue aux troubles endocriniens et hormonaux dans le corps. Les causes et l'occurrence, ainsi que les facteurs prédisposants à son développement comprennent:

  • stress fréquents, fortes expériences émotionnelles;
  • empoisonnement du corps avec des produits chimiques et des poisons;
  • violation du régime du jour, alternance incorrecte de temps pour le sommeil et l'éveil;
  • conditions de travail difficiles;
  • interaction régulière avec des allergènes. Les allergènes les plus puissants comprennent certains aliments et médicaments, le pollen végétal.,
  • cosmétiques, duvet et laine;
  • immunité diminuée;
  • maladies du système digestif.

Certaines personnes souffrant de neurodermatite peuvent vivre une longue vie heureuse sans rencontrer de manifestations d'une maladie, d'autres sont obligées de prendre des médicaments régulièrement, de restreindre leur alimentation pour éviter l'apparition de symptômes d'une maladie désagréable. Par conséquent, nous pouvons dire avec confiance qu'une grande importance dans le développement de la neurodermatite est accordée aux caractéristiques individuelles du corps humain.

Classification

La division en types de cette maladie de peau est due au degré de prévalence de la peau humaine. Ainsi, la neurodermatite peut être de plusieurs types, à savoir:

  1. Limitée, présentée uniquement dans certaines zones de la peau;
  2. Diffus, dont les foyers de manifestation sont le cou, le visage, les articulations du coude, les cavités poplitées, la neurodermatite la plus courante sur les mains;
  3. Hypertrophique avec une manifestation semblable à une tumeur dans la zone inguinale;
  4. Linéaire, dans lequel des bandes prurigineuses apparaissent au pli des membres;
  5. Psoriasiforme - neurodermatite sur le cou et la tête, dans laquelle apparaissent des foyers rouges densifiés, couverts de petites écailles;
  6. Folliculaire, dans lequel des papules génitales apparaissent sur les zones des cheveux;
  7. Décalifiant, se manifestant dans les zones velues du corps, suivi d'une perte de cheveux.

Chaque type de neurodermatite apporte un inconfort tangible à une personne, un traitement est donc nécessaire sans délai.

Psychosomatique

La neurodermatite peut se manifester sous l'influence de situations stressantes subjectives. Avec le développement du stress social et des problèmes de communication qui ne sont pas résolus en temps opportun, l'état du patient est considérablement aggravé.

La psychosomatique est déterminée par la conscience, de sorte que le déséquilibre dans le corps du patient est caractérisé comme le début de troubles psychosomatiques. Par exemple, si le patient se concentre trop sur l'attitude des autres autour de lui, il essaie par tous les moyens d'obtenir l'approbation et commence à choisir soigneusement l'image extérieure, y compris les vêtements. Dans ce cas, du point de vue des psychosomatiques de la neurodermatite, les vêtements sont associés à la peau, ce qui reflète l'état interne du patient.

Il existe une relation étroite entre les maladies de la peau et la psyché - une relation entre une réaction pseudo-allergique prononcée, un conflit, des situations traumatiques et le degré de susceptibilité émotionnelle. Cela est compliqué par l'attachement à la vigilance, à la suspicion et à la tension, poussant le patient à l'isolement social et à la négativité. Malgré le fait qu'aucun signe obligatoire n'accompagne le développement de la neurodermatite, certaines caractéristiques typologiques similaires sont présentes chez le patient.

Les caractéristiques psychologiques des patients souffrant de névrodermite comprennent:

  • la personne est déprimée, son émotivité est fortement réduite;
  • il y a une fatigue et une fatigue accrues même en l'absence d'effort physique;
  • le patient est extrêmement irritable, sensible et vulnérable;
  • des accès soudains d'agressivité et des difficultés d'adaptation à la société environnante sont possibles;
  • le patient peut être retiré et extrêmement suspect;
  • une personne prend toute déclaration à ses frais et en ressent un sentiment accru de honte et de culpabilité;
  • un patient atteint de névrodermite est inconfortable et incertain dans la société, ce qui donne lieu à un complexe d'infériorité, ce qui conduit à un désir obsessionnel de rejeter son propre corps et sa peau.

Le facteur psychosomatique est particulièrement important dans l'analyse de la maladie chez l'enfant.

Les symptômes de la neurodermatite

Les premiers signes de neurodermatite (voir photo) incluent des éléments morphologiques primaires tels que:

  • papules épidermiques-dermiques, qui ont la couleur habituelle inhérente à la peau. Ces papules fusionnent à certains endroits, formant ainsi des zones d'infiltration papulaire continue.
  • Dans ces zones, la peau est sèche, présente une excoriation importante, ainsi que de petites écailles..
  • À la suite de l'infiltration, des fissures apparaissent souvent dans les zones des plis cutanés..

Localisation des foyers - diverses parties du corps, mais, principalement, des dommages se produisent:

  • cuir chevelu (région occipitale),
  • dos et côté du cou,
  • sur les mains - coude,
  • dans la zone du pli inguinal-fémoral,
  • périnée - plis interglutains, zone anogénitale et scrotum,
  • ainsi que sur les jambes à l'intérieur des cuisses et la fosse poplitée.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec:

  • psoriasis
  • lichen plan;
  • eczéma
  • prurit;
  • mycose aux champignons.

Neurodermatite sur les mains

La neurodermatite des mains se manifeste par de fortes démangeaisons. Le plus souvent, la neurodermatite affecte la zone des articulations du coude et de l'avant-bras. Le lavage des zones touchées est douloureux, l'utilisation de gels douche et d'une crème hydratante ne fait qu'exacerber le cours de la maladie.

  • Sur la peau, de nombreuses écailles se transforment en croûtes humides.
  • Les croûtes tombent, les blessures restent en dessous, après quoi le processus se répète.

Le principal symptôme du stade aigu de la maladie est:

  • démangeaisons intolérables, qui s'intensifient la nuit. D'autres symptômes apparaissent plus tard..
  • Au début, l'éruption ressemble à des taches rouges, des papules et des plaques, sujettes à la fusion.
  • En raison du peignage, le corps est frappé par une infection secondaire, qui transforme les éléments en pustules - bulles avec contenu.
  • Les tissus cutanés gonflent et semblent gonflés.

Avec une neurodermatite limitée, les lésions cutanées sont généralement représentées:

  • plaques locales qui démangent pas plus d'une paume dans la région de l'arrière ou du côté du cou, plis inguinal-fémoral, scrotum, lèvres, plis interglutéal.
  • Les zones cutanées altérées sont des zones de lichénification entourées de papules disséminées à la périphérie.
  • À la fin de la neurodermatite, une hyperpigmentation se forme le long des bords des foyers, contre laquelle, dans les endroits de grattage, une leucoderme secondaire - des zones de peau décolorée peuvent se former.

Symptômes d'une forme diffuse:

  • L'une des maladies de peau les plus nocives. Outre le fait qu'il affecte de nombreuses parties du corps, il affecte le visage.
  • Des éruptions cutanées sont observées sur les paupières et les lèvres. Ils peuvent également se produire à l'intérieur des coudes et des genoux..

Le soulagement dans de telles conditions est obtenu à l'aide de séances d'échographie et de physiothérapie.

Les patients peuvent ressentir les symptômes suivants:

  • sensation d'anxiété;
  • irritabilité;
  • dépression;
  • fatigabilité rapide;
  • léthargie et apathie;
  • émotivité excessive;
  • larmoiement;
  • les troubles du sommeil.

Dans certains cas, la neurodermatite adulte peut provoquer le développement d'une lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques), ce qui, à son tour, entraîne une détérioration du fonctionnement de nombreux organes. En règle générale, les rechutes se produisent pendant la saison froide, et en été, les patients, au contraire, montrent des améliorations significatives de leur santé.

Les personnes les plus souffrantes sont celles dont les lésions sont localisées aux mains. Cela est dû au fait que les mains sont les plus sensibles à l'humidité et au stress mécanique, aggravant le cours du processus pathologique.

Sur le visage

La neurodermatite sur le visage devient assez souvent continue, acquérant ainsi le caractère d'une forme secondaire d'érythrodermie. Il y a souvent une infection des foyers avec le développement ultérieur d'une lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques), d'une lymphangite.

Souvent, la maladie est associée à des maladies allergiques (urticaire, rhume des foins, asthme).

À quoi ressemble la neurodermatite: photo

La neurodermatite est une maladie multiforme au cours de laquelle des exacerbations et des rémissions sont notées. À différentes étapes de ce processus chronique, différents changements cutanés peuvent être observés..

Caractéristiques de la neurodermatite chez les enfants

Le plus souvent, la neurodermatite affecte les enfants allergiques. La maladie se développe non seulement en raison d'une allergie à la nourriture, à la laine ou au pollen. Chez certains bébés, une intolérance congénitale à certaines substances est un facteur prédisposant. En outre, les enfants avec un fond psycho-émotionnel instable et des problèmes de système nerveux sont affectés..

La façon dont le traitement de la neurodermatite chez les enfants aura lieu dépend des symptômes spécifiques. La version traditionnelle de la pathologie est un foyer enflammé (plus de zones sont moins courantes).

Dans la période aiguë, une zone érythémateuse est déterminée sur la peau, qui se transforme ensuite en une papule bizarre d'un diamètre allant jusqu'à 3 mm. Plusieurs papules fusionnent en un seul foyer de n'importe quelle forme. À mesure que la pathologie progresse, les pleurs commencent.

Les signes importants de neurodermatite chez les enfants sont:

  1. peau sèche;
  2. dermographisme blanc;
  3. la gravité du motif cutané (les lignes sont le plus fortement dessinées sur les paumes).

La zone d'hyperpigmentation atteint plusieurs centimètres et passe en douceur dans les tissus normaux. À différents âges des enfants, la névrodermite se comporte différemment. Chez les nourrissons, une éruption cutanée se forme sur le cou, le visage, les membres extenseurs et le cuir chevelu. Plus près de 3 ans, la maladie est généralement guérie..

Après 2 ans, des changements inflammatoires de la peau chez les enfants sont observés dans le coude et les cavités poplitées. L'éruption se forme sur le cou et sur les surfaces articulaires - cheville ou poignet. Chez les adolescents, les foyers de névrodermite sont localisés sur les zones de flexion des membres, des mains, des lèvres et des yeux.

Les dermatologues développent un schéma thérapeutique pour la neurodermatite chez les enfants à partir des groupes de médicaments suivants:

  • sédatifs;
  • complexes avec des vitamines A, E, B;
  • onguents glucocorticostéroïdes (Advantan, Afloderm, Elokom);
  • antihistaminiques (cétirizine, loratadine);
  • bloqueurs des récepteurs de l'histamine (cyproheptadine).

Pendant le traitement de la neurodermatite, il est utile de nourrir l'enfant avec des produits laitiers, du poisson, de la volaille, des œufs de caille, de l'huile de soja, des avocats et des jus de multivitamines. Il est interdit de donner des bonbons au bébé.

Comment traiter la neurodermatite?

Le traitement de la neurodermatite chez l'adulte doit être complet. Sans changement de style de vie, contact réduit avec les allergènes, le traitement cutané local est inefficace.

  1. Régime alimentaire - à la fois pour les bébés et les patients adultes, vous devez essayer d'identifier les produits qui provoquent l'apparition d'une dermatite. Selon les indications, passez des tests d'allergie étendus. Évitez les épices et les épices. Les bébés sont transformés sous forme d'alimentation - les bébés sont allaités, les personnes artificielles sont transférées dans des mélanges hypoallergéniques adaptés.
  2. Utilisation d'entérosorbènes pour éliminer les produits allergisants du corps. Vous ne devez pas vous laisser emporter par de tels médicaments, car ils absorbent non seulement les substances nocives, mais également la microflore, les vitamines et les minéraux bénéfiques. Mais pendant la période d'exacerbation, l'utilisation de ces médicaments est justifiée.
  3. Mode général. Les patients adultes en période d'exacerbation reçoivent un schéma à domicile avec la délivrance d'une fiche d'invalidité. Pour les enfants - promenades en plein air, bains de soleil, réduction du stress émotionnel.
  4. Thérapie médicamenteuse avec sédatifs et antihistaminiques, corticostéroïdes, onguents pour le traitement de la névrodermite.

Antihistaminiques

La niche anti-allergique de la thérapie implique l'utilisation d'antihistaminiques, dans la plupart des cas 2 et 3 générations de médicaments, qui ont un effet moins inhibiteur sur le système nerveux central et stabilisent en même temps les mastocytes et bloquent en même temps l'effet de l'histamine, mais les médicaments de première génération sont toujours activement utilisés. Ils ont un effet relativement rapide et donnent de la somnolence, ce qui n'est cependant pas mauvais en présence de dermatose qui démange..

  • Première génération: «Suprastin», «Fenkarol», «Pipolfen», «Tavegil» en injections ou en comprimés, «Fenistil» en gouttes ou en comprimés.
  • Médicaments de deuxième génération - Zaditen (Ketotifen); son utilisation est préférée si le processus cutané est associé à une obstruction bronchique.
  • Médicaments de troisième génération: Ebastin, Citerizin, Teridin, Terfenadil, Telfast, Semprex, Levocabastin, Loratadin, Clarisens, Claritin, Histim, Gistalong »,« Allergodil »,« Acelastin »,« Akrivastin »,« Astemizol »,« Astelong ».

Glucocorticoïdes à usage systémique

En comprimés ou en injections, ils sont utilisés dans les cas graves d'un processus courant lors de périodes d'exacerbation ou de présence de complications allergiques sous forme de réactions allergiques aiguës (urticaire, œdème de Quincke).

  • Corticostéroïdes semi-synthétiques: prednisone, triamcinolone, dexaméthasone.
  • Naturel: hydrocortisone, cortisone.

Traitement pommade

Le traitement de la neurodermatite avec des onguents avec des glucococriticoïdes est effectué une fois par jour. Appliquer une fine couche, ne pas frotter. Lorsqu'ils suivent un cours, ils ne provoquent pas d'effets secondaires systémiques (syndrome d'Itsenko-Cushing, insuffisance surrénale, atrophie cutanée et diabète sucré). Au fil des ans, la libération de l'hormone surrénale diminue progressivement et des effets secondaires systémiques se développent.

  • Acétonate de méthylprednisolone non fluoré faible, hydrocortisone.
  • Puissance modérée. Fluoré: Lorinden, Lokakarten, Esperson, Triacort, Fluorocort, Afloderm. Non fluoré: Lokoid, Laticort.
  • Fort. Non fluoré: Advantan, Elokom, Fluoré: Sinaflar, Flucinar, Sinalar, Celestoderm. Beloderm, Kutiveyt, Dermoveyt.

Onguents non hormonaux

La tâche principale dans le traitement de la neurodermatite dans les onguents non hormonaux est de sécher la peau (Skiderm, pâte de zinc ou pommade) et de fournir un effet adoucissant (Gistan). Mais la plupart des médicaments ont également des effets anti-inflammatoires (médicaments à base d'ichthyol et de goudron, Apilak), ou réduisent les démangeaisons (Glutamol, Elidel). Des onguents cicatrisants (Panthénol, Bepanten) sont également utilisés..

Les autosérums sont fabriqués à partir du sang du patient lui-même, qui est collecté au pic d'exacerbation de la névrodermite. Ainsi, le patient reçoit des anticorps contre les allergènes.

Traitement physiothérapeutique

Dans le traitement de la neurodermatite, une procédure telle que la photothérapie (utilisant une lampe à quartz, un rayonnement ultraviolet ou une photothérapie sélective) a fait ses preuves. La photothérapie sélective impliquant l'utilisation de rayons UV d'une longueur d'onde de 315-320 nm est indiquée pour les patients souffrant de neurodermatite uniquement pendant la période de rémission de la maladie. Durée du traitement - 15-20 procédures.

De plus, en tant que traitement physiothérapeutique pour la neurodermatite, les dermatologues recommandent le cryomassage (l'utilisation d'azote liquide) et l'irradiation des lésions avec un laser médical.

Dans le même temps, le traitement au sanatorium (la côte de la mer Noire et de la mer Morte) a un effet très bénéfique sur le corps du patient.

Hémocorrection extracorporelle

Il s'agit d'une procédure qui implique le traitement des composants plasmatiques du plasma sanguin d'un patient, ou l'élimination de produits nocifs qui provoquent le développement d'un processus pathologique.

Régime pour la neurodermatite

Pour les maladies allergiques, un régime alimentaire spécial est utilisé, ainsi qu'un jeûne thérapeutique dosé.

Ces produits doivent être jetés.Peut manger
Bouillons de viande et de poisson (riches en protéines)"Deuxième" bouillon (le "premier bouillon" doit être égoutté et cuit plus loin)
Fruits de mer (caviar, crabe, crevettes)Poisson bouilli, viande bouillie, volaille (en particulier la poitrine)
Agrumes, fraises, framboises, fraises (réactions allergiques croisées)Pommes et compote d'elles
Miel (contient du pollen végétal)Huile d'olive et de tournesol
Chocolat, café, cacaoJaune d'œuf
De l'alcoolPétrole
Fromage (certaines variétés contiennent de l'histamine)Produits d'acide lactique (yaourt, fromage cottage, crème sure)
Produits contenant des conservateurs et des additifs alimentaires (viandes fumées, épices, conserves, confiseries)Soupes de légumes et céréales (sarrasin, orge perlé)
Régime pauvre en sel (pas plus de 3 grammes ou une demi-cuillère à café par jour)Pain de seigle et de blé

Règles de régime avec névrodermite:

  1. Si la névrodermite se développe dans le contexte de l'obésité, il faut alors lutter contre l'excès de poids en parallèle: organisez des jours de jeûne, limitez la teneur en calories de votre alimentation à 2000 Kcal par jour;
  2. Le menu devrait avoir beaucoup de légumes et de fruits, riches en vitamines et en fibres, comme ils améliorent la digestion et nettoient les intestins;
  3. Il est conseillé de limiter la consommation de poisson, car certaines de ses espèces peuvent provoquer une allergie. La viande ne peut être consommée que dans des variétés faibles en matières grasses et en combinaison avec des herbes;
  4. Les fromages faibles en gras, les boissons au lait aigre, les huiles végétales, les thés, les céréales et les baies sont également autorisés dans l'alimentation..

Comment prendre soin de votre peau?

Les soins de la peau pour la neurodermatite chez l'adulte sont un moyen de prolonger la rémission (période d'absence de symptômes). Chez les patients atteints de neurodermatite, la peau se caractérise par une sécheresse sévère. La barrière protectrice déjà faible cesse de fonctionner sous des influences environnementales défavorables. Par conséquent, les soins de la peau sont un moyen de restaurer la fonction barrière de la peau et de prévenir l'exacerbation de la maladie.

Pour les peaux sèches, les règles suivantes doivent être respectées:

  • Laver à l'eau tiède plusieurs fois par jour. L'eau chaude hydrate mieux la peau et une eau trop chaude ou trop froide peut irriter la peau, provoquant une exacerbation de la névrodermite.
  • N'utilisez pas de substances trop fortes (chlore, ammoniac) pour nettoyer la salle de bain. Ils peuvent rester en surface et entrer en contact avec la peau, provoquant une irritation lors du bain..
  • Le principal effet thérapeutique lors de la prise d'eau est l'hydratation de la peau, il n'est donc pas nécessaire de la frotter avec des débarbouillettes (cela contribue à la formation de microtraumatismes).
  • Utilisez des produits hypoallergéniques à pH élevé pour les peaux sèches.
  • Il n'est pas recommandé d'essuyer après avoir pris un bain. Avec la peau sèche, l'élimination rapide de l'humidité de l'épiderme est fatale.

En tant que produit de soin de la peau pour l'utilisation de la neurodermatite:

  • Crème et pommade Bepanten. Bepanten contient du panthénol ou de la provitamine B5, qui aide à régénérer, hydrater la peau et a un effet anti-inflammatoire.
  • Bepanten plus. En plus du panthénol, le médicament contient une chlorhexidine antiseptique, qui est active contre les bactéries de la peau.
  • Emollient (synonyme - émollient, émollient). Ce sont des produits cosmétiques qui créent un film à la surface de la peau, empêchant l'évaporation de l'humidité. Les émollients sont disponibles sous forme de crèmes, onguents, sprays, lotions, huiles de bain et substituts de savon. En plus de la capacité de retenir l'eau dans la peau, les émollients éliminent les démangeaisons et les irritations, réduisent le pelage, adoucissent les fissures, protègent la peau et favorisent une absorption plus profonde des autres onguents et crèmes.
  • Emollient crème universel. La crème contient du beurre de karité, de l'eau thermale et du cérastérol.
  • Lipikar Balm. Ce baume restaure le manteau eau-lipides. Également disponible en huile de bain hypoallergénique.
  • Lobobase. C'est une crème grasse (contient beaucoup de lipides) pour les peaux très sèches. Il a un effet hydratant et régénérant sur la peau..
  • Actovegin (pommade au méthyluracile). La crème favorise la régénération de la peau.
  • Pommade homéopathique "Calendula". Comme tous les médicaments homéopathiques, cette pommade contient une petite quantité (disparue) de la substance active, mais elle hydrate efficacement la peau et a un effet anti-inflammatoire.

Qu'est-ce qui peut provoquer une exacerbation de la neurodermatite?

Des exacerbations de la neurodermatite peuvent se produire sous l'influence de diverses substances, auxquelles le corps a formé une sensibilisation (sensibilité accrue). Un corps sensibilisé produit des protéines protectrices spéciales - des anticorps, dont le but est de neutraliser les substances étrangères (antigènes ou allergènes). Cependant, dans le processus de liaison des anticorps aux antigènes (réponse immunitaire), une cascade de réactions est déclenchée, ce qui provoque une lésion cutanée allergique prononcée.

Les allergènes peuvent être les substances les plus inoffensives au monde qui les entourent et qui, chez une personne qui n'a pas de prédisposition héréditaire à la neurodermatite, ne provoquent pas d'allergies.

L'exacerbation de la neurodermatite peut provoquer:

  • facteurs allergéniques - les allergènes eux-mêmes;
  • facteurs non allergènes - substances non protéiques.

Les facteurs allergènes de la neurodermatite comprennent:

  • poussière domestique, nommément acariens et champignons qu'elle contient;
  • poils d'animaux, plumes d'oiseaux, nommément particules de pellicules, constituées de protéines;
  • pollen végétal;
  • produits alimentaires;
  • les médicaments;
  • micro-organismes (bactéries, champignons et virus);
  • crustacés aquatiques (daphnies) utilisés comme aliments pour poissons.

La neurodermatite peut exacerber les facteurs non allergènes suivants:

  • Stress émotionnel. Un dysfonctionnement du système nerveux perturbe la régulation des processus allergiques dans le corps.
  • Activité physique intense. La transpiration peut provoquer ou intensifier une irritation cutanée..
  • Changement des conditions météorologiques. Trop froid améliore la peau sèche et trop chaud améliore la transpiration.
  • Fumée de tabac. Les substances contenues dans le tabac stimulent les réactions allergiques.
  • Produits alimentaires. Peut contenir des allergènes végétaux (pollen, qui fait partie du miel) ou des substances stimulant les allergies (le fromage contient une substance appelée histamine, qui provoque des démangeaisons).
  • Les polluants. Les produits chimiques toxiques dans l'air augmentent les effets des allergènes.

Remèdes populaires

Les méthodes alternatives sont une bonne aide dans la lutte contre la névrodermite. Des herbes telles que la chélidoine, la bardane, le calendula, l'ortie, aident à éliminer les symptômes de la névrodermite. Avant d'aller au lit, il est recommandé de suivre les procédures suivantes.

  1. Appliquer la teinture d'herbes sous forme de lotions (menthe, écorce de chêne, feuilles de bouleau, graines de lin, coriandre, absinthe) sur les taches douloureuses. Après avoir laissé sécher complètement, changez la compresse. Ces lotions sont bonnes pour traiter les maladies des mains. La procédure doit être effectuée jusqu'à disparition complète des manifestations de la maladie.
  2. Le mélange de sel est utilisé comme une pommade sur la zone touchée. Pour cela, une grande cuillère de sel gemme est placée dans un litre d'eau. Parallèlement à cela, 10 g d'huile de camphre sont ajoutés à 100 g d'ammoniac. Ce mélange est combiné avec une solution saline, placé dans un récipient, fermé avec un couvercle et bien agité. La pommade résultante est appliquée sur les zones à problèmes.
  3. En remuant la collection d'herbes (20 grammes de feuilles de scoopia, 20 grammes de sorbier, 20 grammes de sauge, 20 grammes de prêle, 40 grammes d'écorce de chêne) et versez trois litres d'eau à ébullition pendant dix minutes. Versez le bouillon obtenu dans la baignoire.
  4. Dans certains cas, les microclysters nettoyants sont indiqués pour le traitement. À cette fin, versez une cuillère à café d'absinthe avec de la tanaisie 100 ml d'eau bouillante, puis insistez l'heure et filtrez. Utilisez tous les deux jours avec un cours de 12 procédures.

La prévention

Ceux qui ont une prédisposition claire à cette maladie le long de la lignée génétique ont la possibilité d'éviter son apparition, si nous suivons strictement les recommandations de mesures préventives.

Ainsi, le facteur le plus important est d'éviter le stress neuro-émotionnel. Pour ce faire, faites de la méditation, du yoga ou appliquez d'autres méthodes. Un facteur important est la limitation du contact avec divers allergènes. Cela s'applique également aux aliments qui déclenchent des réactions allergiques..

Il est nécessaire d'utiliser uniquement des préparations cosmétiques douces et hypoallergéniques dans le processus de soins du corps et de protéger la peau des gelures et des brûlures. Il est également important de traiter la diathèse et l'eczéma infantile en temps opportun..

Prévoir

La neurodermatite limitée a une évolution plus douce que la forme diffuse. Des démangeaisons permanentes et des défauts esthétiques provoquent la fixation des patients sur leur état, conduisant à des stratifications mentales secondaires, dégradent la qualité de vie, limitent la capacité de travail.

Néanmoins, avec l'âge (d'environ 25-30 ans), chez de nombreux patients, même avec une névrodermite diffuse, il peut y avoir une régression des symptômes vers des manifestations focales ou même une auto-guérison spontanée.

Alice

De cette dermatite, tourment seul. Les démangeaisons sont constantes, rougeurs, éruptions cutanées, j'éclate également, puis recouvertes de croûtes. Elle a toléré pendant longtemps, a essayé de calmer les démangeaisons et les rougeurs avec des remèdes populaires, mais finalement elle est allée chez le médecin. Je traite depuis 2 semaines déjà, on leur a prescrit eloch, après quoi il y a de la lostérine, du telfast, des essentiels. Je suis enduit d'éloquom le matin et de lostérine le soir. Déjà beaucoup plus facile, la démangeaison est passée et la rougeur disparaît.

Natalya

La pommade Rederm, avec de l'acide salicylique et de la bétamézone, m'aide bien contre la neurodermatite, soulage les démangeaisons et les rougeurs de la peau, et surtout adoucit le pelage.

Lianov

Je souffre de psoriasis depuis 29 ans. J'ai fait quelques conclusions, j'ai une vaste expérience. Médicaments hormonaux pour la période de crise - il n'y a pas moyen de contourner. Il n'y a pas de force pour supporter et attendre le temps au bord de la mer. Mais quand la rémission: salut crème acrustale (éprouvée), phytothérapie (lotions et explosions), alimentation et peau saine. Calmement, efficacement et sans aucun investissement financier particulier. Je recommande à tout le monde.

Lydia

Et la préparation à base de plantes Berestin m'aide bien. Il soulage rapidement les symptômes et traite bien..

Kseniya

J'utilise des empreintes digitales suisses pour les fissures, seulement avec elle, la plaie guérit le plus rapidement. appliquer, tenir avec un doigt mouillé, puis un film protecteur est obtenu, la douleur se produit en raison de la fermeture physique de la fissure

Irina

Depuis l'enfance, j'utilise la pommade Fleming. Pas hormonal. Il supprime les démangeaisons, l'enflure et l'inflammation. Recommander.

Vitaliy

Votre téléphone est occupé en permanence, rappelez-le car il y aura du temps. 8 (812) 219-57-50 Denis

La neurodermatite n'est pas une phrase: comment reconnaître une maladie et la guérir rapidement?

La neurodermatite est une maladie allergique neurogène caractérisée par des démangeaisons intenses, une éruption papuleuse et des troubles du système nerveux (dépression, crise de panique, syndrome hystérique). La plupart des enfants d'âge préscolaire et scolaire, ainsi que des jeunes de moins de 18 ans, en sont affectés. Chez l'adulte, la neurodermatite se développe rarement, plus souvent elle se produit comme une exacerbation du processus pathologique chronique, en raison de la réaction aiguë du corps qui n'est pas complètement guérie pendant l'enfance. Détails de la neurodermatite chez les enfants dans cet article.

Qu'est-ce que la neurodermatite?

Le deuxième nom de la maladie est la dermatite atopique, qui se manifeste par une hypersensibilité aux allergènes, des éruptions exsudatives et lichénoïdes, ainsi qu'une augmentation du taux d'IgE sérique. Les éruptions lichénoïdes sont des papules plates brillantes de teinte violette et exsudatives - au centre des lésions focales, des vésicules à contenu séreux se forment. Une nette dépendance saisonnière est observée: en hiver, des exacerbations ou rechutes se produisent, et en été, des rémissions complètes ou partielles.

Les facteurs suivants contribuent à la formation de la névrodermite:

  1. Prédisposition héréditaire.
  2. Chez un enfant, la probabilité de développer une allergie augmente de 80% si les deux parents ont des éruptions allergiques pendant l'enfance. Même dans des familles saines, dans 10 cas sur 100, naissent des enfants atteints de névrodermite.
  3. L'enfant a souffert d'eczéma à un âge précoce

Sensibilité accrue aux médicaments, au pollen et aux aliments.
Présence de maladies allergiques (asthme bronchique, rhinite vasomotrice).
La neurodermatite n'est pas contagieuse, donc pas transmise par les poignées de main et les articles ménagers.

Les causes de la maladie

La principale raison de la formation d'éruptions cutanées est un retard des réactions allergiques. Ils surviennent en raison de la forte teneur en immunoglobulines de classe E incorporées dans le corps humain au niveau du gène. Lorsqu'un allergène pénètre dans la circulation sanguine, une réponse immunitaire inadéquate se produit rapidement, impliquant la peau et le système nerveux dans le processus chimique.

La science propose une théorie neurogène du développement de la maladie. Les scientifiques considèrent la neurodermatite comme une névrose cutanée, car elle est exacerbée par les symptômes du système nerveux - avec un stress sévère, des lésions neuropsychiatriques, des troubles vasomoteurs. Les réactions cutanées se produisent en raison d'une violation de la stabilité adaptative du corps dans des situations stressantes.

Les causes internes de la neurodermatite comprennent:

  • maladie métabolique;
  • tension nerveuse, entraînant un dysfonctionnement du système nerveux central;
  • maladies gastro-intestinales;
  • malnutrition;
  • processus inflammatoires dans le corps;
  • immunité affaiblie.

Les causes des influences externes provoquant des réactions allergiques sont:

  • préparations médicales;
  • la nourriture pour animaux;
  • produits chimiques dans les produits d'entretien ménager et les cosmétiques décoratifs;
  • les fumées de la circulation;
  • eau potable contaminée;
  • pollen de fleurs, d'arbres et d'herbes;
  • nourriture de qualité inférieure.

Ce n'est qu'après avoir déterminé la cause spécifique à l'origine de la réaction allergique neurogène que le traitement peut être démarré.

Formes de neurodermatite

Les dermatologues distinguent plusieurs types de maladies allergiques, qui sont classées par degré de prévalence en fonction de la peau d'une personne

Forme limitée

Souvent diagnostiquée avec une névrodermite limitée, capturant de petites zones de la peau - le cou, les creux poplités, la fosse ulnaire, la région de l'anus et les organes génitaux, les détails ici. De petites formations papuleuses de forme arrondie régulière sont placées symétriquement. La neurodermatite focale varie du rose au brun et se caractérise par une peau sèche, une infiltration et une augmentation du schéma cutané. Aucun mouillage n'est observé.

Forme diffuse

Ce type de maladie est considéré comme sévère, car il existe de multiples lésions. Localisation préférée - membres supérieurs et inférieurs, tronc, visage, cou, organes génitaux. Les zones affectées lichénifiées et infiltrées de la peau se confondent. À certains endroits, des nodules plats avec une surface brillante se forment. Si le patient peigne fortement l'éruption, un bref trempage est possible, ce qui augmente le risque d'infection tissulaire. La peau est gonflée et rougie, couverte de petites écailles. Chez les enfants, la maladie peut affecter le cuir chevelu et les yeux..

Neurodermatite hypertrophique

La survenue de cette forme de la maladie est une conséquence de la dégénérescence des cellules épidermiques. Le processus pathologique est localisé dans les plis inguinal-fémoral et à la surface interne des cuisses. Des excroissances verruqueuses qui provoquent un prurit paroxystique peuvent se former dans la zone touchée..

Forme de psoriasis

Les éruptions cutanées ressemblent à des foyers rouges densifiés, couverts de petites écailles blanchâtres, comme dans le psoriasis. Plus souvent, ils se produisent sur le cou ou la tête (zone du cou).

Neurodermatite linéaire

La maladie affecte la flexion des membres supérieurs et inférieurs. Les éruptions cutanées sont gravement enflammées, démangeaisons et croûtes insupportables. La peau est très sujette aux gerçures, il existe donc un risque d'infection secondaire.

Neurodermatite folliculaire

La localisation préférée est le cuir chevelu. L'éruption papuleuse a un aspect pointu et est située dans la direction de la bouche des follicules pileux.

Formulaire de recalcul

La maladie affecte toutes les parties du corps couvertes de poils de plumes. Par la suite, les poils douloureux s'atrophient et tombent..

Toute forme de neurodermatite nécessite un diagnostic complet et un schéma thérapeutique individuel prenant en compte l'état général du patient.

Symptômes de la maladie

Le stade initial de la neurodermatite se manifeste par des démangeaisons et une sécheresse de la peau aux endroits présumés des futures éruptions cutanées. Après que la peau devient rougeâtre et commence à se décoller.

Dans la phase aiguë de la maladie, les symptômes de neurodermatite suivants prédominent:

  • éducation sur la peau de petits nodules (papules);
  • douleur des zones touchées après avoir suivi les procédures de l'eau;
  • renforcer le modèle de peau;
  • assombrissement ou éclaircissement de la couleur de la peau;
  • pleurs croustillants.

Avec l'apparition d'une éruption cutanée, les patients commencent à s'inquiéter des démangeaisons sévères des zones affectées de la peau. Il est plus prononcé la nuit.

L'exécution d'une neurodermatite entraîne l'apparition de symptômes secondaires du processus pathologique. Il y a de l'insomnie, de la fatigue, de l'apathie, une perte de poids. En raison d'un dysfonctionnement d'autres organes, il y a une diminution ou une augmentation de la pression artérielle, une augmentation des ganglions lymphatiques et une sécrétion de suc gastrique.

Pour les patients atteints de neurodermatite, le dermographisme blanc est caractéristique - une réaction vasculaire perverse. Lorsque vous tenez un doigt ou un autre objet non tranchant sur la peau d'une personne, une bande blanche reste longtemps (plus de 5 minutes). Cette condition se produit en raison d'un spasme des vaisseaux sous l'influence du système nerveux..

Le plus grand inconfort psychologique est ressenti par les personnes qui ont des éruptions cutanées qui affectent leurs mains, en particulier les mains. Le fait est que ces zones sont soumises à de fortes contraintes mécaniques et entrent souvent en contact avec l'humidité, provoquant une aggravation du processus pathologique.

Comment diagnostiquer la neurodermatite?

Tout d'abord, un dermatologue attire l'attention sur les antécédents familiaux et les plaintes du patient, puis un examen visuel de la peau est effectué. Les critères diagnostiques significatifs sont: démangeaisons sévères même avec les moindres manifestations sur la peau, localisation et morphologie typiques de l'éruption cutanée, taux élevés d'immunoglobuline E dans le sang.

Le médecin prescrit les tests de diagnostic suivants:

  • analyse sanguine générale;
  • sang pour la détermination des immunoglobulines;
  • dermatoscopie;
  • Échographie de la peau et des tissus adipeux.

En cas de lésions cutanées étendues avec des pleurs sévères, une biopsie cutanée est nécessaire. Pour déterminer l'allergène provoquant la maladie qui irrite le système immunitaire, des tests cutanés sont effectués..

Comment traiter la neurodermatite?

Avant de commencer à traiter la maladie, vous devez arrêter le contact avec les allergènes identifiés. Si l'irritant ne peut pas être détecté, tous les agents allergènes possibles sont exclus du milieu de vie du patient, y compris les aliments.

L'objectif principal du traitement est d'éliminer la réaction inflammatoire de la peau et les démangeaisons intolérables. Ensuite, il est nécessaire d'atteindre la normalisation du système nerveux et la restauration de la structure de la peau. En parallèle, le médecin prescrit un traitement pour les maladies concomitantes qui aggravent le cours de la neurodermatite (obésité, diabète sucré).

Thérapie médicamenteuse

Le traitement médicamenteux commence par des médicaments antiallergiques. Dans les cas graves, la préférence est donnée aux formes injectables - "Khlopiramin", "Clemastine", pour les formes bénignes de la maladie, comprimés - "Suprastin", "Loratadine" sont pris. Les médicaments aident à éliminer les démangeaisons et à prévenir de nouvelles éruptions cutanées..

Pour réduire la probabilité de développer des réactions névrotiques, il est conseillé aux patients de prendre des médicaments à effet sédatif et présentant des troubles du système nerveux central, des tranquillisants et des antidépresseurs. Le médicament le plus simple pour les nerfs, qui aide à lutter contre l'insomnie et l'irritabilité, est la teinture de racine de valériane. Des médicaments plus puissants à effet similaire sont la teinture de pivoine, Sedavit, Persen, Novo-Passit.

S'il est nécessaire de normaliser le tube digestif, les patients prennent des médicaments probiotiques (Linex), enzymatiques (Mezim) et hépatoprotecteurs (Karsil). Afin d'éliminer les symptômes d'intoxication du corps, une cure de charbon actif ou d'Enterosgel est prescrite.

S'il n'est pas possible de soulager le patient des symptômes désagréables et que la thérapie proposée ne peut pas atteindre les résultats souhaités, des glucocorticostéroïdes externes ou systémiques, ainsi que des préparations hormonales topiques combinées à base de bétaméthasone, sont utilisés. Le plus souvent, les dermatologues prescrivent une pommade Advantan ou Dermoveit.

Pour se débarrasser définitivement de la névrodermite, il est nécessaire de suivre une cure d'immunothérapie spécifique aux allergènes (ASIT) pendant la période de rémission. L'essence de la méthode est de doser des substances purifiées à partir d'un allergène, qui est considéré comme la cause de la maladie, afin que le corps puisse développer une tolérance immunologique à la substance. Le traitement est indiqué pour les adultes et les enfants chez qui le contact avec l'irritant ne peut être éliminé..

Mesures thérapeutiques générales

Le traitement de la neurodermatite est effectué de manière complète, de sorte que les règles suivantes sont présentées aux patients:

  • adhérer à un régime hypoallergénique strict dans la phase aiguë de la maladie, puis le régime peut être étendu;
  • exclure le contact avec les animaux de compagnie et désinfecter l'espace de vie où ils se trouvaient;
  • retirer du salon les aquariums, les plantes à fleurs, les tapis, les oreillers et les couvertures en plumes, les vieux livres, les peluches;
  • utiliser des vêtements et des articles ménagers en tissus naturels;
    normaliser le régime du jour;
  • éviter les situations stressantes.

Les procédures physiothérapeutiques ont un effet positif pour se débarrasser de la neurodermatite. Les médecins recommandent de suivre des cours de rayonnement ultraviolet, de traitement à la paraffine, de magnétothérapie, de thérapie au laser et de thérapie par la boue. Un rôle particulier est joué par les procédures de l'eau. Les bains nitothermiques, de rhodon et d'iode-brome éliminent bien les démangeaisons et les desquamations..

Prévoir

Dans la plupart des cas, la maladie survient par vagues. Chez environ 60% des patients, les symptômes d'allergies disparaissent complètement, mais seulement avec un traitement adéquat et un diagnostic rapide dans les premiers stades du processus pathologique. Les autres patients connaissent des rechutes d'éruptions cutanées tout au long de leur vie.

Les formes sévères de névrodermite passent au stade chronique du cours et entraînent de nombreuses complications.

Complications de la neurodermatite

L'utilisation prolongée de pommades hormonales pour le traitement de la neurodermatite entraîne la survenue d'infections bactériennes, virales et fongiques récurrentes. La folliculite, la furonculose, l'impétigo, l'hydradénite sont les manifestations les plus courantes de l'infection par Staphylococcus aureus ou Staphylococcus aureus blanc. Si un champignon pénètre dans les zones affectées de la peau, la neurodermatite est compliquée par une chéilite à candidose.

Souvent, dans la zone des foyers de la maladie, des néoplasmes verruqueux se forment, qui sont principalement localisés sur la semelle, le dos des mains et dans les plis inguinaux.

La complication la plus grave est l'eczéma herpétiforme de Kaposi, provoqué par le virus de l'herpès simplex. L'eczéma est caractérisé par l'apparition de pustules et de vésicules dans les zones de la peau affectées par la névrodermite. Les éruptions cutanées sont abondantes, arrondies, dépassent de la surface de la peau et présentent une légère indentation au centre. Les éléments sont protégés d'une peau saine par un rouleau d'épiderme enflammé..

Prévention de la neurodermatite

Les principales mesures préventives pour prévenir le développement de la névrodermite comprennent la prévention de la sensibilisation dans la petite enfance. Une attention particulière doit être accordée aux enfants qui ont des antécédents familiaux d'allergies aux parents.

Un enfant sujet aux réactions allergiques se voit attribuer un régime d'élimination strict, qui vise à éliminer ou à réduire le contact avec les allergènes. Les conditions de vie devraient être hypoallergéniques, donc les parents devraient se débarrasser des sources d'accumulation de poussière, utiliser des purificateurs d'air, effectuer un nettoyage humide quotidien dans l'appartement.

Afin de prévenir la rechute de la maladie, il est nécessaire de normaliser le fonctionnement du système nerveux. Pour réduire le stress psychologique, il est conseillé de suivre des cours de yoga, de danse ou des cours d'art. Améliore l'humeur et aide à faire face au stress Modélisation de la pâte à sel, tissage de perles, ski, randonnée.