Médicaments contre les allergies de grossesse

Analyses

La plupart des personnes souffrant d'allergies sont constamment obligées de prendre des médicaments qui aident à faire face à la maladie ou à atténuer ses symptômes. Pour cette raison, de nombreuses femmes ont peur d'avoir des enfants, car pendant la grossesse, presque tous les médicaments sont interdits.

Cependant, relativement récemment, les scientifiques ont révélé que pendant la grossesse, la production de l'hormone cortisol augmente, ce qui en soi est une sorte de médicament antiallergénique d'origine naturelle.

Les médecins ont constaté que la plupart des femmes qui, dans une situation normale, ont du mal à tolérer les crises d'allergies pendant la grossesse n'y sont pas du tout exposées ou observent leur forme légère, qui ne cause pratiquement aucun problème.

Malgré cela, parfois une femme doit toujours faire face aux allergies et cela peut être fait avec des médicaments..

Il convient de noter qu'il n'existe aucun médicament absolument sûr pour le fœtus, par conséquent, la décision quant à la nécessité d'utiliser des médicaments doit être prise par le médecin traitant. Dans ce cas, le risque possible pour le fœtus ne doit pas dépasser le risque pour la mère.

Bien sûr, une telle formulation dans les instructions pour les médicaments transfère toute responsabilité au médecin et à la mère, car un parent rare accepte de sacrifier la santé de l'enfant, en sauvant la sienne.

Médicaments pendant la grossesse

Les raisons pour lesquelles la plupart des comprimés sont interdits aux femmes enceintes sont très différentes. La diphenhydramine en fin de grossesse peut provoquer une naissance prématurée, Tavegal peut provoquer le développement d'une maladie cardiaque ou des écarts dans le développement physique.

La même situation est avec d'autres médicaments. Certains d'entre eux n'ont pas été suffisamment étudiés pour parler de sécurité fœtale..

L'une des pilules «autorisées» est Suprastin, Cetrin et Loratadine. Pour les allergies pendant la grossesse, chacun de ces médicaments peut être pris à la posologie d'un comprimé par jour, à l'exception de

Suprastin, qui doit être pris trois fois par jour, un comprimé. Cependant, ce médicament a un effet sédatif et provoque une léthargie. Il convient de rappeler que vous ne pouvez y accéder qu'en cas de nécessité absolue..

Un autre médicament qui peut être utilisé pendant la grossesse est Smecta. Un paquet du médicament est versé avec 50 ml d'eau. Prenez le médicament trois fois par jour. L'effet de ce médicament est basé sur le fait qu'il réduit l'absorption des allergènes dans l'estomac et empêche leur propagation dans tout le corps..

De plus, Smecta améliore l'élimination des allergènes du corps. Le médicament n'a aucune contre-indication. Compte tenu du fait que Smecta fonctionne avec les allergènes alimentaires, une conclusion logique s'ensuit qu'il n'aide pas les allergies au pollen végétal ou aux allergènes qui provoquent la déchirure et le gonflement des yeux..

Allergie au pollen

Pour les allergies au pollen végétal et aux irritants similaires, il est recommandé d'utiliser des dispositifs médicaux qui créent une sorte de protection pour la pénétration des allergènes. En cas d'allergie sous forme de nez qui coule ou de rougeur et de gonflement des yeux, il peut être traité avec un collyre et un spray nasal, et même ils peuvent avoir des contre-indications.

Le meilleur remède contre les allergies sous la forme d'un nez qui coule sont les médicaments d'origine naturelle - ce sont des solutions d'eau de mer qui lavent efficacement le nez et aident à améliorer la respiration.

Ces médicaments n'ont aucune contre-indication et peuvent être utilisés non seulement pendant la grossesse ou l'allaitement, mais même pour nettoyer le nez des jeunes enfants. Ces médicaments incluent le quiz, l'aquamaris, l'aqualor et des solutions similaires.

Traitement des allergies

En général, une allergie est une maladie qui ne peut pas être traitée, et le traitement signifie la prévention des symptômes ou leur soulagement.

Il existe quatre façons de traiter les allergies:

  • Entérosorbants - nettoient le corps des toxines et des allergènes, le plus souvent ce type de traitement est utilisé pour lutter contre les types d'allergies alimentaires.
  • Les antihistaminiques sont la principale forme de prévention des allergies dans toutes ses manifestations. L'action est basée sur le fait que les substances dans la composition des comprimés bloquent l'histamine.
  • Stabilisateurs des mastocytes (ce type de traitement est strictement interdit aux femmes enceintes).
  • Corticostéroïdes.

Les médicaments les plus sûrs sont considérés comme étant des entérosorbants, cependant, comme mentionné ci-dessus, ils sont principalement efficaces dans le traitement des allergies causées par certains produits.

Pendant la grossesse, il est préférable de ne pas utiliser de tels produits, car l'enfant est très susceptible de développer une allergie à ces produits..

Les antihistaminiques peuvent être divisés en trois générations, chacune dépassant la suivante dans les paramètres suivants:

  • Le nombre et le degré de manifestation des effets secondaires sont réduits.
  • La durée du médicament augmente.
  • La dépendance du corps à la drogue diminue.

Les antihistaminiques de première génération comprennent les Suprastin, Tavegil, Pipolfen et Diphenhydramine mentionnés précédemment. De tous ces médicaments, seul Suprastin peut être utilisé par les femmes enceintes. Tous les autres médicaments sont strictement interdits. La diphenhydramine peut être prise à petites doses au cours du premier trimestre.

Selon de nombreuses études, il a été constaté que les femmes présentant une carence en calcium sont beaucoup plus susceptibles de souffrir d'allergies et de stress.Pour éviter d'avoir à prendre des médicaments antiallergiques pendant la grossesse, vous devez utiliser du gluconate de calcium, sans danger pour le fœtus et la mère, mais cela peut aider contrôle des allergies.

Les comprimés autorisés de la classe des antihistaminiques de deuxième génération sont Claritin. Cependant, la permission d'un médecin est déjà requise ici, car il existe un risque pour le fœtus. Tous les autres antihistaminiques de deuxième génération sont strictement interdits.

Les drogues de troisième génération sont également interdites, ce qui, si elles sont prescrites par un médecin, n'est possible qu'en cas de menace réelle pour la vie de la mère.

Lors de la prise d'antihistaminiques pendant la grossesse, il convient de rappeler que leur utilisation est strictement contre-indiquée au premier trimestre, les restrictions supplémentaires sont légèrement réduites, mais dans tous les cas, l'autorisation du médecin traitant et son approbation sont requises. Ne vous auto-médicamentez pas les allergies pendant la grossesse et prescrivez-vous des pilules sur la base des recommandations de mères familières ou d'autres personnes "bien informées".

Corticostéroïdes. Ce type de pilule est possible pour le traitement des femmes enceintes allergiques. Mais ici, il y a des restrictions strictes sur l'utilisation, la posologie et le temps d'administration. Les plus couramment utilisés en obstétrique sont la prednisone et la dexaméthasone.

Le premier est montré dans les cas où il est nécessaire d'affecter uniquement la mère, le second, lorsque l'effet est nécessaire à la fois pour la mère et le fœtus.

Les médicaments les moins chers et relativement sûrs sont les entérosorbants. Cependant, lors de leur utilisation, il convient de se rappeler qu’avec les allergènes, ils peuvent également éliminer les substances nécessaires et, dans le cas des femmes enceintes, les substances nécessaires du corps..

Pour cette raison, le traitement avec ces comprimés, comme tout autre, doit avoir lieu avec l'autorisation du médecin et sous sa supervision..

Recommandations

Une allergie est une maladie qui peut ne pas survenir si vous suivez le mode de vie, le régime alimentaire et les précautions les plus courants. Toutes ces mesures sont possibles dans le cas des femmes enceintes, donc, connaissant les problèmes possibles, il vaut la peine de se protéger à l'avance.

Tout d'abord, il faut exclure de l'alimentation les allergènes déjà connus et les produits qui peuvent le provoquer.

Si l'allergie est associée à des manifestations saisonnières, à la floraison automnale ou estivale des plantes, il vaut la peine de ne pas rester longtemps à l'extérieur et de ne pas marcher près des parcs, des places et des endroits similaires où le niveau de pollen dans l'air est beaucoup plus élevé. Dans un appartement, vous pouvez effectuer le nettoyage et l'humidification à l'aide d'appareils électroménagers spéciaux.

Il est également important pour une femme enceinte de maintenir l'équilibre nécessaire de toutes les substances utiles et importantes dans le corps.

Pour ce faire, vous devez manger des aliments sains, des légumes et des fruits qui contiennent une grande quantité de vitamines ou prendre des complexes vitaminiques spéciaux, que les médecins prescrivent généralement en début de grossesse..

La prévention des allergies est un meilleur traitement que les pilules et autres médicaments pris ensemble. De plus, il est sans danger pour le bébé et la mère.

Comment traiter les allergies pendant la grossesse au 1er, 2e et 3e trimestre

L'article traite des allergies pendant la grossesse. Nous vous disons à quel point cette condition est dangereuse, quels médicaments et remèdes populaires sont capables de faire face au malaise. Vous découvrirez les causes et les symptômes des allergies, leurs effets sur le fœtus..

Causes des allergies

Si vous n'avez jamais souffert d'une allergie avant la grossesse, le risque de sa survenue pendant la grossesse augmente. Cela est dû à des changements hormonaux et à une charge croissante sur le corps..

Allergie pendant la grossesse - une condition dangereuse qui nécessite un traitement

Selon les statistiques, le plus souvent, les allergies se développent entre 18 et 24 ans. De plus, jusqu'à 30% des femmes enceintes en souffrent. Pour cette raison, dans certains cas, cette condition peut être attribuée à l'un des signes du début de la conception..

Un fait intéressant: pendant la grossesse, la production de cortisol, une hormone à effet anti-allergique, qui neutralise la formation d'une réaction allergique, augmente. Par conséquent, dans certains cas, la maladie, au contraire, peut prendre une forme bénigne ou même un abîme.

Les allergies sont souvent à l'origine de médicaments, notamment:

Les allergènes domestiques jouent le rôle de malaise - les poils des chats et des chiens, la poussière, les cafards et autres insectes, la fumée de cigarette. Sous l'influence d'une hypersensibilité du corps, une allergie au soleil peut se produire, provoquant des néoplasmes sur le corps. Souvent, une maladie se développe en raison d'une réaction au pollen des mauvaises herbes, des herbes, des arbustes et également des plantes céréalières pendant la floraison pendant la grossesse..

Les allergies alimentaires sont fréquentes en raison d'intolérances alimentaires. En règle générale, les allergènes sont les fruits de mer, le miel, le chocolat, les agrumes, les noix, les bananes, les pommes, les pruneaux et le lait. Selon les caractéristiques individuelles du corps, un problème peut survenir en raison des tomates, des poivrons et de la pastèque (d'août à septembre).

Symptômes

En règle générale, les signes de la maladie apparaissent sur la peau, du système digestif et des voies respiratoires, et dépendent de l'allergène à l'origine du problème. Pendant la grossesse, les symptômes suivants apparaissent:

  • dyspnée;
  • desquamation du derme;
  • éruption cutanée sur le visage, les bras, les jambes et le ventre;
  • écoulement nasal systémique;
  • toux et éternuements réguliers;
  • nausée et vomissements;
  • essoufflement
  • rougeur des yeux et leur larme;
  • engourdissement, picotements de la langue;
  • écoulement nasal;
  • démangeaisons sévères.

Il y a des cas fréquents où il semble que l'allergie soit passée, mais après un certain temps, ses symptômes réapparaissent. Une complication grave dans cette situation est le choc anaphylactique, qui peut entraîner la mort de la femme enceinte et du fœtus. Ses principales caractéristiques:

  • Pression artérielle faible;
  • faiblesse grave;
  • pouls à peine perceptible;
  • douleur lors de la déglutition;
  • éruptions cutanées;
  • démangeaisons et rougeur du derme;
  • gonflement de la gorge, de la langue;
  • perte de conscience;
  • crampes abdominales.

S'il y a des signes, vous devez immédiatement appeler une ambulance pour l'hospitalisation.

Effet sur le fœtus

L'allergie est une pathologie grave qui menace non seulement la femme enceinte, mais aussi le fœtus. Il est particulièrement dangereux au premier trimestre, car c'est à ce moment que se produit la formation des organes, du système nerveux et des tissus de l'enfant. Dans le même temps, le placenta n'est pas encore complètement formé, ce qui signifie qu'il ne protège pas le fœtus des effets nocifs.

Aux 2e et 3e trimestres, la maladie n'a pas d'effet négatif sur le fœtus, car un placenta complètement formé ne permet pas aux antigènes de pénétrer le bébé. Dans le même temps, la mauvaise santé de la femme enceinte peut nuire au fœtus.

Une prédisposition aux allergies peut être transmise au niveau génétique: si la maladie est observée chez la mère, alors la probabilité de transmission à l'enfant est de 40%, si le père - 20%, si les deux parents - 70%.

La principale difficulté de cette condition réside dans le fait qu'elle représente une menace pour la vie de la femme enceinte et du fœtus. De plus, la consommation incontrôlée de médicaments antiallergiques peut provoquer des troubles du développement fœtal et un avortement spontané. Pour cette raison, il est interdit de prendre soi-même des médicaments contre les allergies. Cela ne peut être fait qu'après avoir consulté un allergologue ou un gynécologue qui vous prescrira le médicament approprié et sa posologie exacte..

Diagnostic - une procédure nécessaire pour les allergies

Diagnostique

Les mesures de diagnostic sont les suivantes:

  • tests cutanés;
  • analyse sanguine générale;
  • prise d'histoire;
  • niveau total d'anticorps IgE;
  • en cas de suspicion d'allergie alimentaire, un journal est requis, dans lequel tous les aliments consommés seront enregistrés.

Si vous passez des tests en début de grossesse et que votre position intéressante n'est pas encore visible, assurez-vous d'en informer un spécialiste.

Traitement

Comment traiter les allergies pendant la grossesse? Cette question est posée par la plupart des futures mères qui sont fatiguées de malaise et ne veulent pas nuire à l'enfant. C'est pourquoi la thérapie vise à éliminer les symptômes de la maladie sans risque d'effets négatifs sur le fœtus..

1 trimestre de grossesse

Il n'est pas recommandé d'utiliser des antihistaminiques au premier trimestre de la grossesse. Dans le cas où la maladie est causée par le pollen, il est nécessaire de laver les chaussures et de laver les vêtements après chaque promenade. S'il n'est pas possible d'éviter le contact avec un allergène, porter un masque médical.

Rhinite allergique

Un remède efficace pour lutter contre la rhinite allergique est les gouttes habituelles d'un rhume. Pendant la grossesse, il est recommandé d'utiliser ceux qui contiennent du sel marin.

Liste des remèdes contre le malaise:

  • Gouttes: Aqua Maris (150 roubles), Marimer (300 roubles);
  • Dauphin au sel de mer et aux herbes (400 roubles);
  • Vaporiser Dr. Theiss Allergol (250 roubles);
  • Pinosol (150 roubles) - la composition contient des extraits d'eucalyptus et de menthe, qui soulagent l'état de la rhinite allergique;
  • Salin (150 roubles) - l'ingrédient actif est le chlorure de sodium, le produit gère efficacement le nettoyage des voies nasales;
  • Prévaline (300 roubles) - forme un film mince sur la muqueuse, neutralisant les allergènes.

Conjonctivite

Si une rougeur des yeux et des larmoiements sont observés lors d'allergies, les gouttes bleues Innoxa, qui ne contiennent que des composants naturels, aideront à faire face à cette condition. Le coût moyen du médicament est de 500 roubles.

Problèmes de peau

Dans le cas où l'allergie se manifeste sous forme de démangeaisons, de desquamation et d'éruption cutanée, les onguents aideront à faire face à cette condition. Par exemple, la pommade au zinc (40 roubles) a un effet asséchant prononcé.

Si vous le souhaitez, la pommade peut être remplacée par une suspension de Tsindol (70 roubles), qui a un mécanisme d'action similaire. Dans le cadre de cet outil, il y a de l'oxyde de zinc.

L'utilisation de crèmes contenant des extraits de plantes médicinales est également acceptable. Par exemple, Physiogel AI peut faire face à la dermatite atopique (700 roubles).

Avant d'utiliser ces produits, assurez-vous de les tester pour les allergies. Pour ce faire, appliquez un peu de produit sur le coude du coude. Si après 30 minutes de rougeur et pas de démangeaisons, appliquer.

Allergies médicamenteuses et alimentaires

Cette forme d'allergie se manifeste généralement sous la forme d'urticaire et d'autres éruptions cutanées. Vous devez d'abord exclure le produit allergène de votre alimentation, puis procéder au nettoyage du corps. Pour ce faire, utilisez Lactofiltrum ou Enterosgel.

En cas d'allergies sévères, accompagnées de desquamation et de démangeaisons, vous devrez prendre les premiers jours une double dose de sorbant, par exemple Polysorb.

Pilules

De nombreuses futures mères s'inquiètent de savoir s'il est possible de boire des pilules anti-allergiques pendant la grossesse. Ce n'est pas recommandé, car il n'y a pas d'antihistaminiques absolument sûrs qui peuvent être pris en portant un enfant.

Il est possible de mener une thérapie uniquement avec des médicaments prescrits par un médecin, empêchant l'automédication. Tout remède mal choisi peut affecter négativement le cours de la grossesse et l'état du fœtus..

Le mécanisme d'action des antihistaminiques

Thérapie allergique avec les bloqueurs d'histamine H1

L'action de ces fonds vise à bloquer les récepteurs de l'histamine, afin que les signes d'allergies disparaissent. Il existe au total 4 générations de ces médicaments, et chacune des suivantes contient moins d'effets secondaires et l'intensité de leur manifestation, une durée plus longue.

Voici les principales préparations de comprimés de la catégorie H1 avec une description de leur utilisation dans les trimestres.

1ère génération

  • Suprastin - est contre-indiqué pendant la grossesse, malgré le fait qu'il n'existe pas de données fiables sur son effet sur le fœtus. Les comprimés ne sont pas prescrits en début ou en fin de grossesse..
  • Diphenhydramine - interdite à tous les trimestres, car elle affecte l'activité utérine contractile lorsqu'elle est prise à une dose supérieure à 50 mg. Rarement assignable au 2ème trimestre.
  • Pipolfen - il n'y a pas de données cliniques sur l'utilisation, il n'est donc pas souhaitable de l'utiliser. Si vous devez prendre le produit pendant l'allaitement, il doit être arrêté.
  • Tavegil - au premier trimestre, la réception de fonds est interdite. Au 2ème et 3ème trimestre, vous ne pouvez l'utiliser qu'en cas de nécessité absolue. Selon des expériences animales, le médicament provoque des malformations.

2e génération

Cette génération est représentée par ces médicaments:

  • Terfénadine - il est possible d'utiliser uniquement dans des cas extrêmes, car la prise du médicament entraîne une perte de poids du nouveau-né. Il n'est utilisé que lorsque l'effet de l'application est supérieur au risque pour le fœtus..
  • Claritine - à la suite de l'utilisation, un effet négatif sur le corps de la femme et le fœtus n'a pas été détecté. Mais en même temps, la réaction de la femme enceinte au remède peut être imprévisible. Par conséquent, Claritin n'est prescrit que dans les cas extrêmes.

3e génération

  • Allertec - tel que prescrit par un médecin, une utilisation au cours du 2-3 trimestre est possible.
  • Fexadine - les comprimés sont contre-indiqués dans tous les trimestres.
  • Zirtek - à la suite de l'utilisation d'un effet tératogène n'a pas été détecté, mais il existe une possibilité de pénétration dans le lait maternel.

4ème génération

Cette génération est représentée par les corticostéroïdes, produits sous forme de pommades, crèmes, comprimés et injections. Le mécanisme d'action est basé sur l'inhibition des cytokines Th-2, qui provoquent une réaction allergique.

Ce groupe comprend des médicaments tels que Metipred et Dexamethasone. Au cours des études, il a été constaté que leur utilisation réduit l'immunité d'une femme, ce qui affecte négativement le fœtus. Pour cette raison, les corticostéroïdes ne sont prescrits pendant la grossesse que lorsque les antihistaminiques traditionnels échouent.

Remèdes populaires

Le traitement des allergies avec des remèdes populaires n'est possible qu'avec l'autorisation du médecin. Ils sont généralement utilisés pour éliminer les manifestations cutanées de la maladie..

Urticaire

Pour faire face à l'urticaire pendant la grossesse, il suffit d'utiliser des solutions de menthol ou d'acide salicylique. Humidifié avec un coton dans la solution, essuyez la zone affectée. Après avoir appliqué l'inconfort disparaît presque immédiatement.

Si les démangeaisons sont sévères, utilisez la recette ci-dessous pour les corriger..

Ingrédients:

  • graines d'aneth - 1 cuillère à soupe;
  • feuilles de plantain - 1 cuillère à soupe;
  • eau - 1 tasse.

Comment faire cuire: Versez de l'eau bouillante sur les graines et les feuilles. Insister 2 heures.

Comment utiliser: Essuyez avec perfusion les zones touchées du derme.

Toux

Les inhalations avec de l'eau minérale aideront à faire face à une toux, à partir de laquelle tout le gaz est libéré à l'avance. Borjomi, Narzan ou Essentuki convient à ces fins..

Une heure après la procédure, une inhalation supplémentaire avec des huiles sera nécessaire. À cette fin, l'olive, l'eucalyptus ou la pêche peuvent être utilisés..

Eczéma

Si l'eczéma se développe avec des allergies, une feuille de chou frais aidera à y faire face. Il est lié aux zones affectées de la peau, changeant une fois par jour jusqu'à disparition des signes de la maladie. En option, des compresses à base de chou haché (3 cuillères à soupe) et de blanc d'oeuf (1 pc) peuvent être utilisées..

Appliquer efficacement la sève de bouleau ou le vinaigre de cidre de pomme pour le traitement. Essuyez le derme affecté avec de la sève de bouleau. Le vinaigre de cidre de pomme est combiné avec de l'eau et un œuf cru dans un rapport de 1: 1: 1, après quoi il est utilisé comme compresse.

Dermatite

L'extrait d'huile de rose musquée aidera à faire face au problème. Il est utilisé à l'extérieur et vers l'intérieur pour 1 cuillère à café. D'autres recettes pour la dermatite allergique sont décrites ci-dessous..

L'utilisation de remèdes populaires contre les allergies est possible après autorisation du médecin

Recette d'infusion

Ingrédients:

  • camomille - 1 cuillère à soupe;
  • Millepertuis - 1 cuillère à soupe;
  • eau - 1 tasse;
  • calendula - 1 cuillère à soupe;
  • sauge - 1 cuillère à soupe.

Comment cuisiner: Mélanger les herbes sèches. Prenez 1 cuillère à soupe. le mélange résultant, puis versez de l'eau bouillante. Cool et filtrer.

Comment utiliser: La perfusion peut être essuyée sur la peau ou prise par voie orale par ⅓ tasse 3 fois par jour.

Compresse de plantain

Ingrédients:

  • feuille de plantain (moulue) - 2 cuillères à soupe;
  • eau - 500 ml;
  • fleurs de calendula - 2 cuillères à soupe;
  • fleurs de camomille - 2 cuillères à soupe.

Comment cuisiner: Mélanger les herbes. Prenez 4 cuillères à soupe. le mélange résultant, versez de l'eau bouillante. Cool et filtrer.

Comment utiliser: Utilisez la composition pour essuyer le derme et les compresses.

Décoction d'écorce de chêne

Ingrédients:

Comment cuisiner: faire bouillir l'écorce pendant une demi-heure.

Comment utiliser: utiliser comme compresse et essuyer.

Rougeur et démangeaisons

Pour faire face aux démangeaisons et aux rougeurs, une décoction de la série aidera, ce qui a un effet sédatif. La durée d'utilisation peut durer quelques années, mais il y a une condition: après toutes les 20 semaines d'utilisation, vous devez prendre une pause de 10 semaines.

L'utilisation de l'outil est assez simple: versez 1 cuillère à café. une série de 250 ml d'eau bouillante, refroidir et filtrer. Buvez une boisson au lieu du thé ou du café.

Vous pouvez appliquer une décoction de la série pour l'essuyage. Pour cela, 3 c. verser les herbes dans un verre d'eau bouillante. Laisser refroidir, filtrer puis appliquer sur le derme.

Vitamines et produits

Dans certains cas, les vitamines et certains aliments, dont nous parlerons ci-dessous, aideront à faire face au malaise pendant la grossesse..

Vitamine C

Il est l'acide ascorbique, l'acide ascorbique. Son utilisation aide à minimiser les manifestations allergiques sous forme d'écoulement nasal, de bronchospasme. La posologie quotidienne recommandée est de 1 à 3 g. Vous devez commencer à prendre le médicament avec 500 mg par jour, en augmentant progressivement la dose à 3 à 4 g..

Vitamine B12

C'est un antihistaminique naturel universel. Aide à réduire les signes d'asthme allergique, de dermatite. La posologie recommandée est de 500 mcg pendant 3-4 semaines.

L'acide linoléique

Si vous le souhaitez, il peut être remplacé par de l'huile de poisson. La prise de ces remèdes peut aider à soulager des symptômes tels que démangeaisons cutanées, éruptions cutanées, larmoiement sévère et rougeur des yeux. La posologie est calculée en fonction des caractéristiques individuelles du corps.

Huile d'olive

Cette huile contient de l'acide oléique, qui est un excellent agent anti-allergique. Pour cette raison, il est utile d'utiliser cette huile pour cuisiner et habiller les salades..

Préparations à base de zinc

Le zinc réduit les allergies à divers composés chimiques. L'utilisation à l'intérieur n'est possible que dans le cadre d'un complexe de vitamines et d'autres médicaments.

La prévention

Pour prévenir l'apparition d'allergies chez les femmes enceintes, une telle prévention aidera:

  • Exclure le contact avec les animaux.
  • Nettoyage et ventilation humides réguliers. Nettoyage des tapis, oreillers et rideaux de la poussière au moins 4 fois par mois. Nettoyage de la pièce à l'aide d'un aspirateur avec filtre à eau.
  • Exclusion d'un produit allergène de l'alimentation, minimisant l'utilisation de produits hautement allergènes. Refus de fruits et plats exotiques.
  • Refus de mauvaises habitudes car elles peuvent provoquer le développement d'allergies chez un enfant. Par exemple, fumer chez la mère peut provoquer de l'asthme ou une pneumonie chez le bébé.

Commentaires

Nous vous proposons de vous familiariser avec l'expérience personnelle des femmes souffrant d'allergies pendant la grossesse.

Angelina, 29 ans

Pendant la grossesse, une allergie est apparue. J'ai été très surpris par ce fait, car nous n'avons pas d'allergies dans notre famille. Je n'ai utilisé aucun médicament, exclu le contact avec un allergène, je portais un masque médical dans la rue. Après la naissance, le problème a disparu.

J'ai eu une allergie dès la naissance. Pendant la grossesse, elle utilisait principalement des décoctions, car elle avait peur des effets négatifs des médicaments. Bébé né en bonne santé.

L'allergie à la grossesse est une condition dangereuse qui doit être corrigée. Ne pas se soigner soi-même, demander l'aide de spécialistes.

Quelles pilules contre les allergies les femmes enceintes

Est-il possible pour les femmes enceintes de prendre des pilules contre les allergies - dans des cas isolés et pas tous. Comment arrêter les réactions allergiques aux femmes enceintes, quels médicaments sont interdits pendant la gestation et dont l'utilisation est autorisée?

Se préparer à l'avance

La réaction allergique de la mère menace les troubles non seulement pour elle, mais aussi pour le bébé.

Les allergènes ne traversent pas le placenta et le fœtus n'aura pas de réaction, mais une détérioration du bien-être d'une femme affectera certainement. Nervosité, irritabilité, mauvais sommeil, et plus encore gonflement du nez ou de la gorge qui interfère avec une respiration normale - tout cela nuit à l'enfant. Et que pouvez-vous boire des allergies pendant la grossesse - dans les premiers stades pratiquement rien, seulement des vitamines et des sorbants spéciaux, dans les derniers - une liste étroite de médicaments éprouvés, et même dans des cas isolés. Comment être?

Si la grossesse est prévue, préparez-vous autant que possible..

La médecine moderne dispose de tout un arsenal de moyens pour lutter contre les allergies. Pendant au moins six mois, le parent allergique (allergie sujette au bébé est capable d'hériter des deux), une cure de thérapie ASIT est recommandée. L'ASIT (allergène - thérapie spécifique) est une sorte de «vaccination», l'introduction d'un allergène dans le corps pour produire une réaction normale. L'effet de cette procédure est suffisant pour plusieurs années.

Les allergies pendant la grossesse se manifestent parfois de manière inattendue - de nombreux systèmes corporels commencent à échouer, ce qui donne des surprises. Mais si maman est une personne allergique expérimentée et sait quelle est la réaction possible, il est nécessaire de minimiser les irritants possibles.

Que faire en cas d'allergies? Consultez un médecin, surtout si la réaction est forte.

1 trimestre de grossesse

Les comprimés antihistaminiques pour les allergies au 1er trimestre ne sont pas utilisés, car ils violent la formation normale du fœtus.

Des médicaments précoces sont prescrits dans des cas exceptionnels lorsqu'il existe une menace pour la vie de la mère - avec choc anaphylactique ou œdème de Quincke..

Les futures mères contre les allergies sont préférables à prendre des vitamines:

  • C - contre les réactions respiratoires et anaphylactiques;
  • B12 - des dermatoses et des crises d'asthme;
  • B5 (acide pantothénique) - des allergies saisonnières et des réactions à la poussière domestique;
  • PP et B3 (acide nicotinique) - contre le rhume des foins.

Parmi les préparations pharmaceutiques, pour l'urticaire, des absorbants sont prescrits pour l'élimination des allergènes (Enterosgel, charbon activé, Lactofiltrum), pour la rhinite - des pulvérisations à l'eau de mer (Aqua Maris, Dolphin) pour rincer et apaiser les muqueuses, des inhalations avec de l'eau normale ou une solution saline.

2 trimestre de grossesse

Dans les instructions pour tous les antihistaminiques, la grossesse est indiquée comme contre-indication.

Mais au 2ème trimestre, lorsque le placenta est formé, et que le fœtus est plus protégé, si nécessaire, dans des cas isolés, l'admission est autorisée.

Si le risque d'allergies est plus élevé que celui des médicaments, le médecin prescrit les comprimés suivants pour les allergies pendant la grossesse (au cours des deuxième et troisième trimestres):

Une drogueLes avantagesdésavantages
SuprastinAide efficacement et rapidement avec différents types d'allergies.Provoque une somnolence (contre-indiquée aux stades ultérieurs), une bouche sèche
DiazolinLarge gamme d'actionValable pour pas plus de 3 heures
FexadineEfficace pour la rhinite allergique, l'urticaireSomnolence possible, nausée; avec une utilisation à long terme moins efficace
Cétirizine
(analogues: Zodak, Zirtek, Allertek)

Loratadine (analogues: Claritin, Lomilan, LotharenSoulage rapidement et efficacement divers types d'allergies, pris une fois par jour, ne provoque pas de somnolenceMédicaments relativement nouveaux, l'effet sur le fœtus n'est pas bien compris.

Nous vous rappelons: la prise d'antihistaminiques n'est autorisée qu'avec des indications très graves, selon les directives et sous la surveillance d'un médecin.

3 trimestre de grossesse

En fin de grossesse, les médicaments pour soulager les réactions allergiques sont prescrits plus souvent, mais leur consommation incontrôlable est strictement interdite. Pendant cette période, la prise d'antihistaminiques est dangereuse pour le déroulement du processus de naissance: ils sont capables de supprimer le travail des organes respiratoires chez le nouveau-né.

Traitement des allergies à l'allaitement maternel

Lors de l'allaitement, la prise d'antihistaminiques est possible avec la même mise en garde: pour des raisons sérieuses, comme indiqué par un médecin.

Pendant la lactation, les pulvérisations, les solutions pour inhalation, les sorbants qui aident à éliminer les allergènes du corps, etc. sont préférables. - la thérapie doit être complète.

Quelles pilules contre les allergies pendant la grossesse sont interdites

Liste des drogues interdites:

Une drogueImpact
DiphenhydramineProvoque des fausses couches
TavegilProvoque des anomalies fœtales
PipolfenConduit à des malformations du système nerveux
AstémizoleMédicament hautement toxique pouvant entraîner la mort fœtale
Terfénadine
Betadrin
Pipolfen
Ketotifen
Histaglobuline
Zafirlukast
Provoquer des troubles du développement fœtal

Résumer

Quels médicaments contre les allergies sont possibles pendant la grossesse - ceux qui ne pénètrent pas dans la circulation sanguine: absorbants qui aident à éliminer les allergènes du corps, sprays muqueux, solution saline pour inhalation.

Les antihistaminiques sont extrêmement rares en cas de menace pour la vie de la mère..

Conclusion: faites tout votre possible pour vous protéger des allergènes tout en portant le bébé.

Puis-je boire des antihistaminiques pendant la grossesse?

La grossesse est la période la plus anxieuse et en même temps la plus responsable de la vie d'une femme. Chaque jour, la femme enceinte trouve un grand nombre de raisons d'expériences liées à sa propre santé et à la condition de l'enfant. Et si une femme est sujette aux allergies - des inquiétudes et beaucoup de questions à ce sujet la hanteront toute la période.

Ci-dessous, nous essaierons de répondre aux questions les plus courantes: est-il possible de prendre des antihistaminiques pendant la grossesse? Comment faire face à une allergie sans nuire au bébé? Comment éviter les allergies pendant la grossesse?

Caractéristiques d'une allergie pendant la grossesse

Les symptômes d'allergies sont toujours désagréables et causent beaucoup de désagréments. Cependant, dans la plupart des cas, ils sont tolérants. La nature elle-même a fait en sorte qu'il était plus facile pour une femme de porter cette maladie pendant la période de port du fœtus. Le corps d'une femme enceinte produit un puissant antihistaminique naturel - l'hormone cortisol, qui peut, sans arrêter la réaction allergique, mais réduire considérablement la gravité de ses symptômes.

Souvent pendant la grossesse, la nature de la réaction allergique change: certains chanceux notent une diminution de l'intensité des manifestations allergiques, tandis que quelqu'un, au contraire, subit une exacerbation de la maladie. Il y a des moments où une femme éprouve pour la première fois des symptômes allergiques pendant la période de gestation. Certaines femmes cessent de se sentir allergiques..

L'allergie est-elle dangereuse pour l'enfant?

En tant que telle, une réaction allergique est une réaction de notre immunité à l'ingestion d'une certaine substance dans le corps. Pour une raison quelconque, le système immunitaire a déterminé que cette substance était hostile et tente de la neutraliser et de la retirer le plus rapidement possible. L'organisme produit des anticorps (antigènes) qui provoquent la sécrétion d'histamines par les mastocytes. C'est sous l'influence des histamines que tous les symptômes d'allergie connus apparaissent:

  • rougeur, gonflement de la peau;
  • démangeaisons, brûlures des zones touchées;
  • larmoiement
  • nez qui coule
  • nausées Vomissements;
  • abaisser la pression artérielle;
  • toux, éternuements, etc..

Cependant, seule la femme enceinte ressent ces symptômes - l'enfant seul ne fait pas face à une réaction allergique, car les histamines ne peuvent pas traverser la barrière placentaire. Mais les antihistaminiques pris par une femme peuvent nuire au développement de l'enfant. Pour cette raison, presque tous les antihistaminiques pour les femmes enceintes sont interdits.

Prendre des médicaments pendant la grossesse

L'action des antihistaminiques vise à supprimer la production d'histamines en bloquant les récepteurs de l'histamine. En conséquence, la sensibilité des cellules aux effets des histamines diminue et les symptômes d'allergies diminuent ou disparaissent de manière significative. Les antihistaminiques pendant la grossesse seraient un salut pour les femmes souffrant d'allergies, sinon pour des contre-indications:

  1. les médicaments resserrent les vaisseaux sanguins;
  2. affecter le travail du système cardiovasculaire de la mère;
  3. sont la cause de la privation d'oxygène de l'enfant;
  4. capable de surmonter la barrière placentaire et de provoquer diverses malformations chez l'enfant.

Malgré cela, dans les cas particulièrement graves, les allergologues sont obligés de prescrire des antihistaminiques aux femmes enceintes, lorsque la force de la réaction immunitaire menace la vie de la future mère.

Remèdes contre les allergies I génération

La première génération de médicaments est la plus imparfaite: leur effet est le plus court (seulement environ 4 à 6 heures), et les effets secondaires sont les plus nombreux et les plus prononcés, y compris ils ont un fort effet inhibiteur sur le système nerveux central. De nombreuses études ont prouvé que leur utilisation peut provoquer le développement de défauts chez le fœtus, de sorte que les médicaments de première génération ont des contre-indications absolues pendant la grossesse. Le seul cas où leur utilisation peut être justifiée est le développement de l'état d'une future mère menaçant le pronostic vital (choc anaphylactique, œdème de Quincke). La décision concernant l'utilisation de médicaments de première génération chez une femme enceinte ne doit être prise que par un allergologue et uniquement après une évaluation approfondie de tous les risques pour la mère et l'enfant.

Antihistaminiques de 1ère génération: Diphenhydramine, Suprastin, Fenkarol, Diazolin, Tavegil

Allergies pour la deuxième génération

Les préparations de la deuxième génération sont plus parfaites, la gravité des effets secondaires est considérablement réduite, l'effet sur le système nerveux central est pratiquement réduit à zéro. Mais en même temps, un autre inconvénient est apparu - l'effet cardiotoxique. Pour cette raison, les médicaments du groupe II pendant la grossesse sont utilisés pour des raisons de santé et sont prescrits exclusivement par un spécialiste après une évaluation minutieuse du rapport bénéfice / risque..

Les antihistaminiques de la deuxième génération comprennent: «Fenistil», «Claritin», «Loratadin», «Cetirizine», etc..

Allergies pour la troisième génération

Dans certains cas, les antihistaminiques pendant la grossesse sont indispensables. Ensuite, les médicaments de choix sont précisément les médicaments de la troisième génération. Les antihistaminiques de ce groupe sont dépourvus de carences en médicaments des générations I et II, n'ont pas d'effet prononcé sur le système nerveux central, n'ont pas d'effet cardiotoxique et à des doses thérapeutiques n'ont pas d'effet négatif sur le développement de l'enfant. Malgré les avantages évidents, il est inacceptable d'utiliser ces fonds sans médecin!

Les médicaments de génération III comprennent: Zirtek, Telfast, Erius.

Comment prévenir une réaction allergique?

Comme nous l'avons déjà découvert, la prise d'antihistaminiques pendant la grossesse est extrêmement indésirable et dangereuse pour la santé du bébé à naître. Une chose reste - pour empêcher le développement d'une réaction allergique. Quelques recommandations:

  • Même au stade de la planification de la grossesse, une femme doit consulter un allergologue. De plus, cela devrait être fait par toute femme qui ne souffre même pas de maladies allergiques. Le médecin prescrira une série de tests pour déterminer la sensibilité aux allergènes;
  • si un allergène est défini - essayez d'exclure autant que possible tout contact avec lui;
  • si une prédisposition aux allergies n'est pas établie, respecter les règles générales: ne pas manger d'allergènes potentiels, éviter tout contact avec des substances caustiques, utiliser des produits chimiques ménagers hypoallergéniques; ne prenez pas de médicaments sans consulter un spécialiste;
  • utiliser des cosmétiques hypoallergéniques;
  • exclure le tabagisme (actif et passif);
  • aérez la pièce plus souvent et effectuez un nettoyage humide;
  • suivre un régime hypoallergénique.

De plus, si un symptôme similaire à un allergique apparaît, vous devez immédiatement consulter un spécialiste.

Soyez attentif à vous-même, suivez toutes les recommandations des médecins et les mesures préventives - cela aidera à minimiser le risque de réactions allergiques et vous permettra de profiter pleinement des attentes du bébé!

Pilules contre les allergies de grossesse.

Quels médicaments les femmes enceintes proposent-elles??

Une femme enceinte est principalement préoccupée par l'état du bébé en elle. Souvent, la future mère refuse même les médicaments nécessaires, craignant leur effet sur lui. Bien sûr, dans quels cas cela se justifie, c'est au médecin de décider, car l'enfant a besoin d'une mère en bonne santé. Mais si une femme est tourmentée par des allergies, ce fléau de notre temps, que faire dans ce cas?

Pour la première fois, il apparaît chez environ 35% des femmes enceintes, et pour les personnes allergiques dans une position intéressante, ce problème se posera avec une forte probabilité. Une allergie croisée peut même se produire - lorsqu'une femme qui a déjà souffert d'éruptions cutanées a soudainement le nez qui coule. Puis-je prendre des pilules contre les allergies pendant la grossesse? Ça dépend de quoi. Le choix de ces médicaments est désormais très diversifié.

En général, il est préférable, bien sûr, d'utiliser des antihistaminiques topiques: pommade, gel, crème. Ils sont préférables car ils ont moins d'effet sur le corps dans son ensemble et ont rarement des effets secondaires. La pommade est prescrite pour les peaux sèches chroniques, ses substances actives pénètrent mieux dans le corps. Les onguents antiallergiques sont anti-inflammatoires, hormonaux, hydratants et combinés.

Parmi les anti-inflammatoires, le fénistil est assez sûr, il peut même être administré aux nourrissons. Il est prescrit aux femmes enceintes au deuxième et au troisième trimestre, mais dans de petites zones de la peau et au premier sous la surveillance d'un médecin. La pommade "Psilo-baume" est également autorisée à tous les stades de la grossesse. Il élimine bien l'enflure locale, les rougeurs et les démangeaisons. La pommade hormonale contient généralement des corticostéroïdes. Il soulage bien les démangeaisons et les pleurs. Mais ces médicaments ont généralement des effets secondaires. La pommade hormonale est prescrite pendant une courte période et dans de petites zones du corps. Il est recommandé d'alterner avec des médicaments non stéroïdiens. Parmi les produits externes populaires figurent Elocom, Advantan, Afloderm.

Les préparations hydratantes et nourrissantes sont sans danger pour les femmes enceintes, elles peuvent être utilisées longtemps. Par exemple, une pommade telle que le bépantène est largement connue, le D-panthénol et l'émolium sont également populaires..

Habituellement, les médicaments antiallergiques externes sont prescrits dans le cadre d'un traitement complet. S'ils n'aident pas, le médicament devra être pris par voie orale. Mais rappelez-vous - certains médicaments antiallergiques courants, tels que le tavegil et la diphenhydramine, sont interdits pendant la grossesse. Tavegil inhibe le développement du système nerveux fœtal, et un médecin ne peut le prescrire qu'avec une menace directe pour la vie de la mère. La diphenhydramine affecte le tonus de l'utérus, elle ne doit pas être prise au cours du troisième trimestre, afin de ne pas provoquer d'accouchement prématuré. En raison de l'utilisation de la terfénadine, le bébé dans l'utérus peut cesser de prendre du poids, l'astémizole a un effet toxique sur elle. Mais même avec les moyens autorisés, il faut faire attention. Ne les utilisez pas sans ordonnance d'un médecin..

Que pouvez-vous boire des pilules contre les allergies pendant la grossesse??

Suprastin, un médicament antiallergique populaire, ne peut être utilisé qu'au deuxième et au troisième trimestre, si le bénéfice pour la mère l'emporte sur le risque pour le fœtus. Il soulage la conjonctivite et la rhinite, aide à l'urticaire et au rhume des foins, aux maladies de la peau et aux démangeaisons causées par les piqûres d'insectes. Il est généralement pris sur un comprimé 3-4 fois par jour après les repas. Suprastin a un effet sédatif, il peut donc provoquer somnolence et léthargie chez les femmes enceintes.

La claritine (loratadine) est un médicament plus récent de la prochaine génération et est souvent prescrit pendant la grossesse. Il ne provoque pas de somnolence ni de muqueuses sèches. La claritine bloque les récepteurs de l'histamine et agit rapidement, en une demi-heure. Son effet dure une journée. Claritin aide à la rhinite allergique saisonnière et pérenne, à la conjonctivite et à l'urticaire chronique. Il élimine les éternuements, la congestion nasale, le nez qui coule, les larmoiements, les éruptions cutanées, les démangeaisons et les brûlures sur la peau et les yeux. Les adultes le prennent sur un comprimé une fois par jour, indépendamment de l'apport alimentaire. Parmi les effets secondaires de la clarithine figurent les maux de tête, la nervosité, la fatigue.

Parfois, des médicaments à base de cétirizine sont prescrits. La cétirizine est théoriquement sans danger pendant la grossesse. Il n'a pas d'effet sédatif prononcé. Les effets secondaires comprennent des nausées, des maux de tête, des étourdissements, une bouche sèche.

Souvent allergiques, les femmes enceintes se voient prescrire de la diazoline. Il ne provoque pas de somnolence, ne provoque pas de tonus utérin, fonctionne mieux avec les piqûres d'insectes. La diazoline ne peut pas être prise plus de 300 mg par jour. Le médicament agit rapidement, après deux heures. Son action dure deux jours.

Antihistaminiques naturels.

Lors du traitement des allergies chez les femmes enceintes, il ne faut pas oublier les antihistaminiques naturels. Le médecin prescrit des vitamines A, C et du groupe B, ainsi que de l'acide pantothénique et nicotinique. La vitamine C - l'acide ascorbique - aide le corps à réduire sa sensibilité aux allergènes. Prenez-le trois fois par jour après les repas. Cependant, il faut se rappeler que la vitamine C est capable de pénétrer le placenta et que le fœtus peut s'habituer à sa teneur élevée dans le corps de la mère. Et après la naissance, le bébé peut développer une allergie.

La vitamine B5, ou acide pantothénique, est utilisée pour les allergies, la dermatite, l'asthme bronchique, l'eczéma et le rhume des foins. Aide à la congestion nasale et à la rhinite allergique. La vitamine B5 est absolument sans danger et convient aux femmes enceintes. Il est pris trois fois par jour sur un comprimé..

L'acide nicotinique, ou vitamine B3, réduit l'allergie au pollen, réduit la gravité de la réaction. Il est presque totalement sûr pour les femmes enceintes..

La réception de vitamine B12 à 500 mcg par jour réduit les éruptions cutanées, l'asthme allergique, réduit la sensibilité aux allergènes.

Le zinc sous forme de composés complexes réduit la réaction aux produits chimiques ménagers, aux parfums et aux cosmétiques. Il est prescrit 50 à 60 mg par jour.

La chose la plus importante dans cette situation est d'éviter les allergènes si possible et de prendre des mesures préventives contre le développement d'allergies. Cela aidera à réduire ses symptômes sans prendre de médicaments qui sont toujours indésirables pendant la grossesse..

Quels antihistaminiques peuvent être pris pendant la grossesse??

L'allergie est représentée par la réponse atypique du système immunitaire à tout stimulus entré dans le corps. Parfois, des substances familières et non dangereuses peuvent provoquer une réaction douloureuse du corps. Des allergies peuvent survenir dans divers organes et systèmes corporels. Face à un tel problème, les femmes enceintes consultent des spécialistes. Ils s'intéressent à la question: quels antihistaminiques pendant la grossesse sont moins dangereux pour leur bébé.

Types d'allergies chez les femmes enceintes

Pour reconnaître facilement les signes d'une réaction atypique du corps aux allergènes avec une position aussi délicate chez la femme, vous devez connaître les types d'allergies:

  • Rhinite. Ce type de réaction est considéré comme le plus courant chez les femmes enceintes. Elle n'est pas observée de façon saisonnière, mais à tout moment de l'année. Le plus souvent manifesté à partir du deuxième trimestre;
  • Conjonctivite. Elle survient lorsqu'un certain allergène pénètre dans l'œil. Indépendamment rare. Habituellement, il accompagne la rhinite;
  • Dermatite, urticaire. La réaction cutanée se manifeste par une rougeur, une éruption cutanée sur le derme, des démangeaisons, une desquamation de l'épithélium;
  • L'asthme bronchique. Cette pathologie est fixe chez 2% des femmes enceintes. Son exacerbation est observée à la fin du 2ème trimestre;
  • Œdème de Quincke;
  • Choc anaphylactique.

Tout type de réaction allergique doit être traité sous la supervision d'un spécialiste. Cette condition de la mère est une hypoxie dangereuse (privation d'oxygène) du fœtus. Le développement de l'hypoxie fœtale est provoqué par des spasmes des vaisseaux placentaires qui se produisent lors de la prise de certains médicaments, un gonflement de la muqueuse nasale, du tissu pulmonaire et une insuffisance respiratoire. Après avoir diagnostiqué une allergie chez une femme enceinte, le médecin prescrit certains antihistaminiques aux femmes enceintes.

Causes d'une réaction allergique

Lors du portage de l'enfant, une production accrue de cortisol par le corps, qui présente une activité anti-allergique, est notée. Compte tenu de cette caractéristique, les femmes enceintes souffrent rarement de signes d'allergies. Mais il y a des exceptions. Il est plus difficile pour les femmes enceintes de tomber malades, car de nombreux médicaments sont contre-indiqués en raison de leur situation particulière.

Comment fonctionnent les antihistaminiques??

Les pharmaciens ont développé trois générations d'antihistaminiques. Ils ont le même principe d'action, la différence est représentée par la précision, la sélectivité de l'attachement des molécules médicamenteuses aux sites récepteurs du corps.

L'histamine est responsable de l'apparition de symptômes allergiques immédiats. Ce composé organique est produit par des mastocytes spéciaux, puis il se fixe à 3 types de récepteurs. Ces récepteurs sont situés à différents endroits:

  • estomac;
  • système nerveux;
  • la plupart des tissus corporels.

Sous l'influence des antihistaminiques, des récepteurs libres sont impliqués, ils sont bloqués pendant une certaine période. Dans ce cas, une diminution de la gravité d'une réaction allergique est notée.

Antihistaminiques efficaces pendant la grossesse

Les pharmaciens créent des antihistaminiques depuis plusieurs générations. Au fil du temps, les médicaments s'améliorent. Cela se manifeste dans les points suivants:

  • réduction de la dépendance;
  • diminution de la force des effets secondaires;
  • réduction du nombre d'effets secondaires;
  • augmentation de la durée du médicament.

Les médicaments de première génération peuvent être utilisés dans le traitement des allergies aiguës chez la femme enceinte (l'annotation indique qu'ils sont interdits lors du portage d'un bébé). Les plus courants sont:

  • Suprastin, Chloropyramine. Ils sont utilisés aux 2e, 3e trimestres (à condition que les bénéfices pour la mère dépassent significativement le risque potentiel pour le fœtus);
  • «Tavegil», «Clemastine». L'accueil des femmes enceintes n'est autorisé que pour des raisons de santé (s'il est impossible d'utiliser un autre médicament). Dans un certain nombre de cas, un effet négatif sur la progéniture a été noté lors de l'étude sur des rates gravides. Des défauts des extrémités, des malformations cardiaques ont été fixées dans la progéniture;
  • Diphenhydramine. Attribuer uniquement dans les cas extrêmes en raison de la capacité de provoquer une excitabilité utérine accrue;
  • Pipolfen, Prométhazine. Ces médicaments ne sont pas prescrits pendant la grossesse..

Les antihistaminiques de deuxième génération sont les suivants:

  • Astémizole. En raison des effets toxiques sur le fœtus, son utilisation lors du portage d'un bébé est interdite;
  • «Loratodin», «Claritin». Les femmes enceintes sont prescrites après une évaluation adéquate de ces indicateurs de risque / bénéfice;
  • Azelastine. Selon les tests, une dose dépassant la thérapeutique n'a pas d'effet tératogène sur le fœtus. Mais au 1er trimestre, il n'est pas recommandé pour les femmes enceintes.

La troisième génération comprend ces médicaments:

  • Fexofénadine, Telfast. Contre les allergies chez les femmes enceintes, il est utilisé uniquement selon les directives d'un spécialiste;
  • Zirtek, Parlazin, Cetirizine. La grossesse pour l'utilisation de ces médicaments n'est pas considérée comme une contre-indication absolue. Selon des études animales, ces médicaments n'ont pas d'effets tératogènes, mutagènes, cancérigènes sur la progéniture;
  • "Desloratadine", "Levocetirizine." Les médicaments n'ont pas d'effet cardiotoxique.

Quels antihistaminiques peuvent être pris à différentes périodes de la grossesse, nous considérerons ci-dessous.

1 trimestre

C'est une période où tous les antihistaminiques sont strictement contre-indiqués.

2 trimestres

Cette période de grossesse n'a pas de restrictions aussi sévères que la première. Les experts se concentrent sur le fait qu'aucun antihistaminique ne peut garantir la sécurité absolue d'un enfant à naître..

Pendant cette période de gestation, les médecins peuvent prescrire de tels médicaments:

3 trimestre

Elle se caractérise généralement par une diminution de la manifestation de réactions allergiques. Les femmes enceintes ressentent un soulagement important. Les médecins peuvent prescrire des antihistaminiques, compte tenu des risques possibles pour le fœtus, des avantages pour la mère. Contre une allergie s'appliquent:

Comment atténuer la manifestation d'allergies pendant la grossesse?

Les experts avertissent les femmes enceintes qu'il n'y a pas d'antihistaminique totalement sûr à utiliser. Pour soulager les symptômes allergiques, il est conseillé d'essayer des antihistaminiques naturels (certaines vitamines). Ces substances aideront à faire face aux symptômes désagréables sans nuire au fœtus..

Parmi les vitamines, les effets antiallergiques sont les suivants:

  • À 12. Il appartient aux antihistaminiques naturels universels. Utilisé dans le traitement de la dermatite, de l'asthme allergique. Le médecin peut prescrire un traitement de 3 à 4 semaines. Un jour devrait prendre 500 mg de vitamine;
  • C (acide ascorbique). Vous pouvez minimiser les signes d'une allergie respiratoire en prenant 1 à 4 g d'acide par jour. Cette vitamine empêche une réaction anaphylactique;
  • Acide pantothénique. Il est prescrit pour la rhinite allergique. 100 mg du médicament peuvent atténuer les symptômes de la maladie. Vous devez le prendre avant le coucher. Au fil du temps, la posologie peut être augmentée (250 mg);
  • Zinc. Affecté pour réduire les allergies aux produits chimiques ménagers, parfums, cosmétiques. Il est recommandé de le prendre dans un composé complexe (aspartate, picolinate). Les oligo-éléments purs peuvent provoquer une anémie. Le cours thérapeutique dure environ un mois. Dose quotidienne 50 - 60 mg;
  • Un acide nicotinique. Réduit la gravité des symptômes d'allergies. Il est indiqué lors de la réaction de l'organisme au pollen des plantes. Le cours thérapeutique dure environ un mois. Dose quotidienne 50 - 60 mg;
  • Acide linoléique, huile de poisson. Ils aident à prévenir le développement de réactions allergiques (démangeaisons, écoulement nasal, rougeur des yeux, larmoiement, rougeur du derme);
  • L'acide oléique. Il est utilisé pour prévenir les réactions allergiques..

De tels antihistaminiques pendant la grossesse apporteront plus d'avantages à la mère et le fœtus ne causera aucun préjudice. Les vitamines ne sont autorisées qu'après consultation d'un médecin. Posologie, le cours de la thérapie est prescrit par un spécialiste.

Médicaments de grossesse sans allergies

Lorsque vous portez le bébé de la future mère, vous devez d'abord penser à sa santé. Les symptômes d'une réaction allergique sont tout simplement insupportables, mais la prise de médicaments sans consulter un spécialiste est strictement interdite. Il existe un certain nombre de médicaments interdits pendant la grossesse. Cette liste est assez longue:

  • Betadrin. L'utilisation de ce médicament est interdite à tous les stades de la grossesse;
  • Diphenhydramine. Le médicament est capable d'affecter la fonction contractile de l'utérus. Il ne peut pas être utilisé pendant la grossesse;
  • Tavegil. La prise de ce médicament peut provoquer des malformations fœtales. Il est interdit pendant la gestation;
  • Claritin. Lors du port d'un fœtus, un médecin ne peut prescrire ce médicament que pour des raisons de santé;
  • Pipolfen. Toute la période de gestation est interdite;
  • Astémizole. Il est capable d'exercer un effet tératogène (en d'autres termes, provoque des malformations). Il n'est pas affecté aux femmes enceintes;
  • Ketotifen. Son utilisation est contre-indiquée pour les femmes enceintes en raison du manque de données concernant ses effets sur le fœtus;
  • Cromolin Sodium;
  • "Zafirlukast";
  • "Histaglobulin".

L'utilisation d'antihistaminiques est dangereuse pour le futur bébé. Les femmes enceintes ne doivent pas prendre de risques, s'automédiquer. Un médicament antiallergique doit être prescrit par un spécialiste après examen du patient, détermination de l'allergène.